L’avis de Noopinho : MXGP 2020 (Version PS5), ressentir la boue au bout de ses doigts

L’avis de Noopinho : MXGP 2020 (Version PS5), ressentir la boue au bout de ses doigts

14 janvier 2021 2 Par Noopinho
Hello les amis !
 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test avec MXGP 2020. Je ne suis pas un grand spécialiste de la discipline, je dirais même que je suis novice, mais mes retrouvailles avec le genre se sont plutôt bien passées l’année dernière.

Le petit plus de ce test, c’est que j’ai pu essayer la version Playstation 5 qui profite de performances et de graphismes améliorés, mais surtout des fonctionnalités de la Dualsense.

Ce MXGP 2020 est-il le jeu de motocross ultime ? Ou alors est-ce simplement un divertissement correct ? C’est ce que nous allons découvrir.


DES MODES DE JEU CLASSIQUES MAIS EFFICACES

MXGP 2020 est un titre développé et édité par Milestone, à qui l’on doit notamment la franchise Moto GP. Le jeu est sorti le 16 décembre 2020 sur PC, PS4 et Xbox One, et cette nouvelle version PS5 date d’aujourd’hui, le 14 janvier 2021.

La première chose que vous aurez à faire en commençant le titre, c’est de créer votre pilote. L’apparence de ce dernier est plus que sommaire, se limitant à la couleur de sa peau. C’est toutefois logique, car son visage ne sera au final jamais montré, il reste toujours derrière le casque. La personnalisation de sa tenue est quant à elle bien plus efficace, puisque vous pourrez choisir la typologie de votre nom, de votre numéro, mais également modifier l’intégralité de votre équipement grâce à l’argent gagné durant les courses.

Votre moto est également modifiable, sa personnalisation est extrêmement poussée et vous pourrez modifier la couleur et le modèle de la moindre pièce de cette dernière.

Les modes de jeu quant à eux sont assez classiques, avec des courses rapides que vous pourrez personnaliser et effectuer à votre guise, un mode éditeur de circuit que je n’ai pas trop abordé car ce sont toujours des fonctionnalités qui ne m’enchantent guère, puis un mode playground qui vous laisse sur une petite map et dans laquelle vous pourrez vous familiariser avec votre bécane.

Le mode carrière fait très bien le travail mais manque un peu de piment.

Enfin, l’élément central du jeu est le mode carrière. Ce dernier est vraiment très classique. Vous allez d’abord participer à l’antichambre du championnat MXGP, le MX2. Vous pourrez par la suite espérer concourir dans la catégorie reine. Deux possibilités s’offrent à vous pour participer, la plus simple est d’opter pour une écurie déjà en place et de rouler pour elle. Mais vous pourrez également choisir de courir en solo, avec l’appui d’un sponsor. J’ai préféré cette approche qui permet de personnaliser entièrement sa tenue et sa moto.

Si je peux regretter une chose sur le mode carrière, c’est son manque d’à-côtés. Certes il fait parfaitement le travail, et il est très agréable de progresser jusqu’à devenir champion de MXGP, mais le tout reste un peu trop linéaire. Des interactions avec les médias, ou des défis de nos sponsors, auraient par exemple amené un peu de piment.

MXGP 2020 avis PS5

Plaisant et équilibré

Comme je le disais en introduction de ce test, je ne suis pas un très grand spécialiste des sports automobiles, et encore moins du motocross. Mon analyse ne sera donc évidemment pas aussi poussée que celle des connaisseurs. Toutefois, je trouve que la prise en main est plutôt accessible. Je ne dis pas que ce sera facile pour tout le monde, et si vous n’êtes pas habitué aux jeux de course en général, je vous invite à régler les assistances au maximum.

Pour ma part, j’ai pris un peu l’habitude avec Monster Energy Supercross, et j’ai donc vite retrouvé mes marques. La moto est assez souple à manier, mais il faut penser à gérer à la fois le mouvement de sa bécane, et celui de son pilote. Cela permet d’être plus précis dans ses sauts et ses courbes. L’autre mécanique un peu différente, c’est le fait de devoir gérer son frein avant, et son frein arrière. Il sera judicieux dans certains cas d’activer les deux, ou un seul.

Le gameplay devient vraiment plaisant une fois qu’on le maîtrise parfaitement.

Cet aspect très simulation est peut-être le plus dur à appréhender au départ, mais cela deviendra très gratifiant de réussir des tours de piste sans chute, et en passant les bosses parfaitement. Si vous n’êtes pas très habile, rassurez-vous, vous pouvez mettre la difficulté de l’I.A au plus bas, et ainsi réussir à faire quelques bons résultats. De plus, la fonction rewind, permettant de revenir quelques secondes en arrière, est présente dans le jeu, et je pense qu’elle vous sera pratique plus d’une fois.

Le gameplay est donc à la fois axé simulation, mais aussi accessible pour les novices. Il devient vraiment plaisant une fois qu’on le maîtrise parfaitement. J’ai juste un petit bémol à émettre concernant les collisions que je trouve peu réalistes, et sur certains comportements de notre moto qui sont parfois un peu surprenants.


De l’art du vibrato

La technique de MXGP 2020 est tout à fait honorable. Pour de la Playstation 5, ce n’est pas non plus extraordinaire, mais les textures sont propres, et surtout le titre affiche une fluidité sans faille. Je n’ai toutefois pas de comparaison possible avec les épisodes précédents, car je ne les ai pas faits.

Concernant les circuits, ils sont tous assez différents et variés, que ce soit dans leur tracé, mais aussi leurs décors, et même la nature de la terre sur laquelle on roule.

Playstation 5 oblige, j’attendais beaucoup de savoir si la Dualsense allait être exploitée par les développeurs. Je ne vais pas faire durer le suspense, oui elle est utilisée et à bon escient je trouve. Les différentes vibrations et effets de gâchette ne sont pas de trop, et on a vraiment l’impression de ressentir la piste sous nos doigts. De plus, la résistance des gâchettes permet d’apporter un petit plus à nos coups de frein et d’accélération. J’espère que les autres studios en prendront de la graine, car cela apporte un plus.

La Dualsense apporte un petit plus non négligeable dans les sensations de course.

Autre particularité de la PS5 (et de la nouvelle génération de consoles d’ailleurs), l’utilisation du SSD qui est un vrai gain en confort encore une fois. Combien de jeux de course avaient des temps de chargement pénibles entre chaque session ? Ici c’est de l’histoire ancienne. Il ne faudra attendre en général qu’une petite poignée de secondes pour accéder à la prochaine épreuve, et c’est vraiment très appréciable.

Enfin, la partie sonore fait le travail sans être exceptionnelle, mais ce n’est pas ce que l’on attend de ce type de jeu. J’ai trouvé d’ailleurs que les musiques dans les menus étaient assez entraînantes, ce qui colle bien avec le rythme du jeu.

MXGP 2020 PS5 avis

Fiche d’identité du jeu
  Edité parMilestone  Public+3
  Développé parMilestone  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie14 janvier 2021 (PS5)  Testé surPS5
  PlateformesPC, PS4, PS5, Xbox One  Temps de jeu10h
 
Les points positifs
Les points négatifs
• Très plaisant une fois maîtrisé• Une physique parfois hasardeuse
• Un mode carrière efficace• … mais un peu trop simple et sobre
• La Dualsense apporte un petit plus
• Techniquement très correct
• Du challenge pour les experts
 
Note finale : 15/20
Gameplay : 4/5 | Durée de vie : 4/5 | Modes de jeu : 3/5 | Technique : 4/5
 

MXGP 2020 est un jeu vraiment très agréable. Je suis un novice total, et pourtant j’ai pris du plaisir à y jouer. Les premiers tours de piste n’étaient pas simples, mais une fois la maîtrise présente, cela devient un vrai régal. Je regrette toutefois un mode carrière un peu monotone et une physique parfois hasardeuse, mais globalement le titre de Milestone est une très bonne surprise. Il scelle définitivement ma réconciliation avec le genre, et je ne peux que vous le conseiller, que vous soyez fan de la discipline ou non.

Signature Noopinho
  • MXGP 2020 PS5 avis
  • MXGP 2020 PS5 avis
  • MXGP 2020 PS5 avis
  • MXGP 2020 PS5 avis
  • MXGP 2020 PS5 avis