L’avis de Noopinho : Judgment, la justice a un goût de plaisir

L’avis de Noopinho : Judgment, la justice a un goût de plaisir

1 mai 2021 0 Par Noopinho
Hello les amis !
 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test avec Judgment. Il s’agit d’un spin-off de la franchise Yakuza, sorti en 2018 sur Playstation 4.

Si je vous parle du titre maintenant, c’est qu’il a eu le droit à une nouvelle version sur Xbox Series et Playstation 5, le 23 avril 2021. C’est à cette dernière que j’ai eu le plaisir de m’essayer grâce à Koch Media.

Le titre est-il plus qu’un simple à-côté de la célèbre licence Yakuza ? Faut-il connaître pour pouvoir prendre du plaisir ? Nous allons découvrir cela dans ces prochaines lignes.


Agence du détective Yagami j’écoute ?

En 2018, j’ai eu la chance de débuter Judgment. Malheureusement, noyé sous un nombre incalculable de jeux à faire, je n’avais pas avancé énormément dans l’aventure, quelle erreur !

Judgment nous met dans la peau de Takayuki Yagami, un jeune homme qui est désormais détective. Trois ans plutôt, il était un avocat très prometteur et a même réussi à faire acquitter son client durant une affaire, chose plutôt rare au Japon. Malheureusement, une fois reconnu innocent, la personne que Yagami défendait a tué sa petite amie.

Notre héros ne supportant pas sa culpabilité, il a décidé de changer de voie pour devenir un détective privé. C’est donc ici que débute notre histoire, notre protagoniste va vite se retrouver mêle à une histoire qui va un peu le dépasser. En effet, plusieurs Yakuzas ont été retrouvé morts dans les rues de Kamurocho (où se déroule l’action), avec les yeux arrachés de leurs orbites. Yagami va tout mettre en œuvre pour découvrir la vérité, et il pourra compter sur de nombreux alliés qui seront importants tout au long du récit.

L’histoire est bien écrite et nous tient en haleine du début à la fin.

Je ne vous en dirais pas plus sur l’histoire principale comme d’habitude, mais sachez que c’est vraiment très bien écrit et nous tiens en haleine jusqu’au dénouement. Notre détective va rencontrer beaucoup de personnes au cours de son enquête, et beaucoup de découvertes inattendues surtout. Le scénario principale traite de sujets plutôt sérieux et le ton est plutôt noir, nous rappelant très souvent ce qui peut se faire de mieux dans des thrillers.

Mais cette affaire ne sera pas la seule chose dont Yagami devra s’occuper, car il y a énormément de choses à faire à Kamurocho. Les activités annexes sont la plupart du temps bien plus légères et drôles, allant même dans le totalement déjanté avec notamment les enquêtes sur les pervers du Trio Tordu. Ce côté décalé permet de souffler un peu entre plusieurs missions de l’affaire principale, ce qui est plutôt une bonne idée.

Attention toutefois, le rythme est assez lent et surtout le jeu est vraiment très bavard. Si vous n’êtes donc pas fan de ce genre de titre, je vous invite à passer votre chemin car vous allez être déçu sinon ?

Côté durée de vie, vous en aurez pour votre argent. J’ai mis 30 heures pour voir le générique final et faire de nombreuses quêtes et activités annexes, mais il m’en reste encore beaucoup à voir, ce qui me laisse de nombreuses heures de jeu à découvrir.

avis Judgment

C’est une bonne situation ça détective ?

Maintenant que nous avons fait le point sur l’histoire, parlons un peu du gameplay. Dans Judgment, on s’attend évidemment à vivre la vie d’un détective, et c’est ce que nous allons faire, avec ses avantages et ses inconvénients.

L’une des occupations principales de Yagami, en bon fan d’arts martiaux qu’il est, et bien ce sera de casser la figure aux méchants. Les combats se déroulent en temps réel, ce qui ne dépaysera pas les habitués de la franchise Yakuza (sauf pour le 7ème épisode). Notre héros possède deux styles distincts de combat, soit la grue qui permet d’être efficace face à un groupe d’ennemis assez nombreux. Soit le tigre, qui est un peu plus lent, mais fait plus de dégâts. Ce sera celui à privilégier en cas d’un-contre-un.

Les affrontements sont plutôt plaisants, vous pourrez effectuer des attaques dévastatrices grâce à une jauge qui se remplit au fur et à mesure du combat. Les attaques spéciales proposent de courtes cinématiques, parfois spectaculaires, parfois hilarantes. Ce que j’ai trouvé un peu dommage par contre, c’est le chaos qui peut régner. Quand peu de combattants vous affrontent, on arrive à s’en sortir, mais quand ils sont nombreux, cela devient vite brouillon.

La partie combat est séduisante, mais les enquêtes sont bien trop dirigistes.

Si les combats m’ont globalement séduits, je suis un peu plus déçu de l’activité principale : l’enquête. Le jeu est assez dirigiste, et nous aurons que quelques fois de vraies enquêtes avec des preuves à trouver, ou des interrogatoires à mener. Et même comme cela, le cheminement est simple à comprendre et ne mettra pas à l’épreuve vos talents de déductions, dommage !

Autre point décevant, les filatures. Déjà de base, ce n’est pas quelque chose que j’aime dans le jeu vidéo. Je trouve que pour que ces phases fonctionnent, il faut une I.A assez exceptionnelle, et je n’ai encore jamais trouvé dans un jeu, Judgment ne me fera pas changer d’avis. Comme vous l’avez compris, il faut suivre des personnes, s’en se faire repérer. Cela consistera à les suivre, puis se cacher derrière un mur, ou un véhicule dès que le suspect se retourne. Évidemment, vous pouvez courir en rond autour de lui, du moment que vous vous cachez avant que sa barre de suspicion se remplisse, il fera comme si de rien n’était. Une fois passé la découverte, c’est-à-dire les deux premières fois, j’ai pesté à chaque fois que cette activité m’était imposé.

Rassurez-vous, entre deux enquêtes plutôt sérieuses, Yagami aura tout un tas de contenu annexes pour s’amuser. Je ne citerais pas tout mais vous pourrez entre autres effectuer des courses de drones, jouer dans les salles d’arcades (Outrun, Virtua Fighter, etc.), sortir avec votre petites amies, ou même encore participer à des jeux d’argents. Il y en a pour tous les goûts dans Judgment, d’ailleurs les habitants vous donneront ponctuellement des missions en les croisant tout simplement dans la rue, en plus des affaires habituelles que vous aurez à régler. Il est littéralement impossible de s’ennuyer !


Visite guidée de Kamurocho

Pour finir, nous allons comme d’habitude aborder la technique du titre. Il s’agit d’une version new-gen, donc évidemment l’attente est un peu plus haute que d’habitude. Pour avoir joué quelques heures à Judgment sur une Playstation 4 Fat à l’époque, je peux vous dire que le jeu est plus joli désormais. Les textures sont beaucoup plus fines, le jeu propose du 60 images par seconde, et j’ai également noté des reflets et lumières bien plus réalistes.

La colorimétrie du jeu a l’air d’avoir changé également, se voulant dans des tons plus « réalistes ». Cela ne plaira pas à tout le monde, mais j’ai personnellement trouvé le rendu vraiment très sympa durant l’intégralité de mon aventure.

Concernant notre terrain de jeu, Kamurocho est très plaisant à parcourir. La ville est vivante avec de nombreux PNJ, mais qui se ressemble tous assez rapidement du fait du peu de modèle. Les personnages principaux quant à eux sont très bien modélisés, avec notamment des expressions faciales plutôt réalistes.

Kamurocho est un plaisir à parcourir, à force j’ai pu m’y repérer sans même utiliser la carte.

La carte n’est pas très grande, j’ai donc parcouru la majeure partie de l’aventure à pied. Il est également possible de prendre le taxi pour se téléporter. Le fait que la map ne soit pas immense ne m’a pas dérangé, au contraire, j’ai même eu le temps de me familiariser avec les lieux et au bout de plusieurs dizaines d’heures de jeu, j’ai pu me repérer sans même utiliser la carte.

Enfin, les atouts de la new-gen sont utilisés avec notamment des temps de chargements vraiment minimes, ce qui apporte un confort de jeu indéniable. Par contre, il n’y a pas eu beaucoup d’efforts fait sur la Dualsense. La manette de la Playstation n’est pas vraiment mise à profit, j’ai noté des vibrations un peu améliorées mais rien de transcendent.

La partie sonore quant à elle fait parfaitement le job. Les doublages, que j’ai choisi en japonais pour plus d’authenticité, sont parfaitement à la hauteur de la narration et nous plonge vraiment dans le bain. La bande-son est elle assez discrète, avec peu de thèmes marquants et qui deviennent assez vite répétitifs.

avis Judgment

Fiche d’identité du jeu
  Edité parSega  Public+18
  Développé parRyu Ga Gotoku Studios  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie23 avril 2021  Testé surPlaystation 5
  PlateformesPS4, PS5, Xbox Series  Temps de jeu30h
Les points positifs
Les points négatifs
• Une histoire passionnante et bien écrite• Les filatures : un enfer !
• Du contenu annexe plaisant et souvent drôle• Un aspect enquête un peu trop dirigiste
• Des combats qui fonctionnent bien
• Partie technique solide
• Durée de vie énorme
 
Note finale : 17/20
Gameplay : 3,5/5 | Durée de vie : 5/5 | Histoire/Univers : 4,5/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 4/5

Judgment est plus qu’un simple spin-off de Yakuza. L’aventure de Yagami est plaisante de bout en bout grâce à une narration maîtrisée et un contenu secondaire génial. On regrettera un peu trop de dirigisme dans les enquêtes, et ces satanés filatures soporifiques au possible. Mais pour le reste, le titre du studio Ryu Ga Gotoku est une expérience solide que je ne peux que vous conseiller. Si vous avez déjà effectué l’aventure sur Playstation 4, l’achat de cette nouvelle version n’est pas vraiment nécessaire, par contre si vous voulez découvrir le titre, je n’ai qu’une chose à dire : foncez !

Signature Noopinho
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment
  • avis Judgment