L’avis de Noopinho : Devil May Cry V

avis Devil May Cry V

Hello les amis !

 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test avec un titre très attendu par les fans de la licence, mais également par moi-même : Devil May Cry V.
 
J’ai pu approcher le titre bien avant sa sortie, pendant la Paris Games Week 2018, et c’est LE jeu qui m’avait fait la plus grosse impression.

 

>> Lire aussi : Dossier : Paris Games Week 2018 <<

 

Alors, est-ce que cette première approche était révélatrice ? Devil May Cry V est-il un grand jeu ? C’est ce que nous allons découvrir 🙂

 

 

Une histoire de famille saupoudrée de démon

 

Devil May Cry est une saga de jeux assez connue. Le premier épisode est sorti en 2001 sur Playstation 2, et a été une véritable réussite.
 
Le jeu, développé par Capcom, s’est vu offrir plusieurs suites avec, notamment, un reboot développé par Ninja Theory, mais qui n’a pas sa place dans l’arc narratif de Devil May Cry.
 
La saga est centrée sur Dante, un chasseur de démons ultra charismatique et bad-ass, qui est lui-même le fils d’une humaine et d’un démon. Dante est l’enfant du légendaire Sparda, un démon qui a protégé l’humanité il y a fort longtemps.
 
L’intrigue de ce Devil May Cry V nous place directement après les évènements de DMC 4, dans lequel nous avons fait la connaissance de Nero (le neveu de Dante). Nero a une place très importante dans ce titre, et je dirais même que c’est lui qui a le rôle le plus crucial.
 
DMC V propose également un 3ème épisode très mystérieux, répondant au nom de V, mais je vous laisserais évidemment le soin de découvrir ses secrets par vous-même…
 
L’intrigue de ce cinquième épisode est au final assez classique. Vous devrez affronter une entité démoniaque surpuissante, tout en démontant des hordes de troufions et de boss.
Le déroulement de l’histoire est assez convenu, mais elle possède tout de même quelques rebondissements intéressants.
 
De plus, le charisme naturel des 3 personnages principaux, ainsi que des personnages secondaires, aide totalement à s’impliquer dans l’histoire, on a envie d’en savoir plus. Sans être un chef d’œuvre en termes de narration, DMC V arrive tout de même à nous porter de bout en bout. Il ne faut pas non plus oublier l’humour assez décalé, propre à la série, qui est également de la partie.

 
avis Devil May Cry V
 

 

Nerveux, technique et sanguinolent

 

Ceux qui ne connaissent pas la saga Devil May Cry risquent de penser que le titre n’est seulement qu’un gros défouloir où l’on martèle les touches sans réfléchir. Alors oui, DMC V est un beat-them-all dans lequel vous allez devoir massacrer des hordes d’ennemis… mais pas sans réfléchir ! Le titre a l’intelligence de proposer 3 personnages avec des gameplays très différents.
 
Tout d’abord Nero, qui est extrêmement rapide et qui possède un bras mécanique très intéressant. En effet, vous pourrez, au fur et à mesure de votre aventure, débloquer toutes sortes de prothèses vous conférant des pouvoirs différents, comme un bras qui attaque à distance, ou un autre très fragile qui massacre ses opposants en un coup, etc.
 
Dante est, lui, fidèle à lui-même : un monstre de puissance très agréable à utiliser, aussi fort en combats rapprochés qu’à distance. La subtilité sur le gameplay de Dante est que vous pouvez choisir entre 4 styles d’approche, conférant chacun des bonus et désavantages. A vous de vous adapter au mieux aux défis à venir.
 
Pour finir, parlons de V. Ce dernier a un gameplay tout à fait atypique et rafraîchissant pour la série. C’est bien simple : on adore ou on déteste. V est très fragile, mais il dispose de 3 démons qu’il peut contrôler. Le premier lui sert pour le corps à corps, l’autre pour les attaques à distance, et le dernier pour les attaques spéciales. Une fois l’ennemi affaibli avec vos alliés, il vous faudra presser une touche afin que V achève l’ennemi avec sa canne.
 
Les mécaniques des différents personnages sont vraiment très variées, et cela emmène une certaine variété tout au long de l’aventure, si bien que l’on ne tombe jamais dans la routine et on ne s’ennuie jamais.
 
Concernant le déroulement de l’aventure, le jeu est scindé en différents niveaux très linéaires. Vos seules petites choses à faire en plus seront de découvrir des orbes cachés pouvant améliorer vos personnages. Car oui, le titre possède un système de compétences à améliorer pour chacun des protagonistes. La montée en puissance est réelle et très agréable.
 
Le jeu continue dans ses mécaniques old-school avec un boss à affronter quasiment à la fin de chaque niveau. Une note vous sera d’ailleurs attribuée afin de savoir si vous avez tué vos adversaires avec classe.
 
Bien que très linéaire et avec des mécaniques assez vieillissantes pour certaines, Devil May Cry V est cohérent dans son gameplay du début à la fin. C’est bien simple, on ne s’ennuie jamais. Le titre n’est pas forcément difficile à prendre en main, mais beaucoup plus à maîtriser. Vous prendrez donc un malin plaisir à expérimenter et à enchaîner les combos les plus fous avec Dante et ses compères. Comptez environ une dizaine d’heures pour voir le générique du jeu, et bien plus si vous voulez débloquer toutes les compétences et faire le jeu dans les modes de difficulté les plus difficiles.

 
avis Devil May Cry V
 

 

Mais dis-moi, il est tout mignon ce gros démon !

 

Devil May Cry va vous en mettre plein les yeux par ses combats ultra dynamiques, mais également par son apparence. DMC V est tout simplement somptueux. Les personnages sont très bien modélisés, et le patch 4K sublime très bien son univers.
 
On notera toutefois un petit peu de crénelage sur certaines textures, bien que ce soit assez anecdotique.
 
La fluidité est tout simplement cruciale dans un titre comme DMC. Il faut que le jeu ne souffre d’aucune baisse de framerate, et Capcom remplit le contrat avec brio. Le titre ne flanche jamais, même lorsque les environnements croulent sous les ennemis.
 
Les environnements sont d’ailleurs assez jolis, avec des décors très poisseux, tout comme le design de nos adversaires. On regrettera toutefois une certaine répétition dans la direction artistique.
 
Concernant la partie audio, le titre est magistral. Tout d’abord le doublage (pas de version française) est parfait, les personnages sont superbement incarnés. Et que dire de l’OST… Le jeu surfe sur des musiques très métalleuses, qui collent parfaitement avec l’ambiance générale du soft.

 
avis Devil May Cry V
 

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Capcom   Public +18
  Développé par Capcom   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 8 mars 2019   Testé sur Xbox One X
  Plateformes PC, PS4, Xbox One   Temps de jeu 10h
Les points positifs Les points négatifs
• Magnifique • Caméra un peu crapricieuse
• Univers gore et métalleux très efficace • Scénario un peu convenu, aventure linéaire
• 3 personnages avec des mécaniques très différentes
• Simple à prendre en main mais difficile à maîtriser
• Durée de vie correcte pour le genre
• Histoire plutôt intéressante
• Personnages toujours aussi charismatiques
Note finale : 17,5/20
Durée de vie : 4/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 4,5/5 – Scénario : 4,5/5

 

Devil May Cry V est bien le digne successeur de ses aînés. Le jeu propose un gameplay toujours aussi nerveux, mais demandant beaucoup de skills pour être parfaitement maîtrisé. Techniquement, le jeu est un modèle avec une direction artistique réussie, des textures très propres et une bande son du tonnerre.
Les nouvelles aventures de Dante possèdent tout de même quelques défauts, mais l’essentiel est là et le titre tient toutes ses promesses. Je ne peux que vous conseiller de foncer vous acheter un exemplaire du jeu, que vous soyez un adepte ou non, vous y trouverez votre compte.

 

 
signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *