×

L’avis de Noopinho: Horizon Forbidden West Burning Shores, quand Aloy visite L.A

BurningShoresavisnoopinho

L’avis de Noopinho: Horizon Forbidden West Burning Shores, quand Aloy visite L.A

HELLO LES AMIS !

On se retrouve aujourd’hui pour parler de Horizon Forbidden West : Burning Shores, le DLC du second opus des aventures d’Aloy, qui est sorti le 19 avril 2023, uniquement sur Playstation 5.

C’est un titre dont j’aurais dû vous proposer l’avis depuis un petit moment, mais j’ai pris pas mal de retard, et j’ai donc profité d’un mois d’août un peu plus calme pour le parcourir.

Même si il était imparfait, j’avais vraiment apprécié l’aventure principale en compagnie d’Aloy. Est-ce que ce DLC a confirmé mes bonnes impressions, ou est-ce qu’il est totalement dispensable ? C’est ce que nous allons découvrir.


J’aime la Quen

L’une des premières choses à savoir sur ce DLC c’est qu’il se déroule après les événements du titre de base. En effet, l’un des Zénith, qui sont les antagonistes principaux, a réussi à s’échapper et il se nomme Londra. Ce dernier est un petit génie de la high-tech et de l’aérospatiale et il est bien déterminé à quitter la Terre. Dans un souci de ne pas vous spoiler je vais éviter de vous expliquer pourquoi.

Pour retrouver ce grand méchant, on doit se rendre sur les ruines de la célèbre ville de Los Angeles. Dès son arrivée Aloy va comprendre que son ennemi a déjà commencé à mettre son plan à exécution.

La narration est centrée sur la relation qui va se créer entre Aloy et Seyka.

Notre Nora va se retrouver en mauvaise posture mais elle va rencontrer Seyka, une jeune femme qui fait partie du peuple Quen. Cette dernière va aider notre héroïne car elles vont se retrouver avec un objectif convergent. En effet, Aloy veut arrêter Londra et Londra est responsable de la disparition de la sœur de Seyka.

La narration de ce DLC est surtout centrée entre la relation qui va se créer entre nos deux protagonistes. J’ai trouvé leur relation et le développement de leur rapport vraiment intéressant et on sent une vraie alchimie entre les deux jeunes femmes.

Cette extension va également permettre d’en apprendre un peu plus sur les us et coutumes du peuple Quen. Ce qui est intéressant car il n’est pas forcément le plus représenté dans le jeu de base.

avis Burning Shores

La chasse aux dinos

Forcément quand on est sur un DLC, il ne faut pas s’attendre à de grandes nouveautés en termes de gameplay. Celui-ci ne déroge évidemment pas à la règle.

En revanche ce qu’il faut noter, c’est que comme il se déroule après l’histoire principale, il va vous demander un certain niveau. Il faut vraiment être très aguerri pour s’y frotter car les machines que vous allez affronter sont assez redoutables.

Je dois vous avouer qu’un peu plus d’un an après avoir terminé l’aventure principale, il a été assez difficile pour moi de me remettre dans le bain et de réussir à venir à bout de mes ennemis.

Le gameplay de ce DLC est relativement similaire au jeu de base, avec peu de nouveautés marquantes.

Au niveau des réelles nouveautés, on a bien quelques créatures exclusives à ce DLC et à la zone de Los Angeles. Mais ce qui m’a marqué le plus, c’est une arme dont je ne voudrais pas vous en dire trop pour ne pas vous gâcher la surprise mais elle est assez différente de ce qu’on connaît dans le titre et elle est ultra puissante.

J’ai par contre été un petit peu déçu de la composition de la carte. En effet, Los Angeles est assez aquatique elle est séparée par des îlots. Évidemment vous aurez tout un tas de petites quêtes annexes et de défis et autres contenus divers comme les creusets qu’on a l’habitude de voir dans le jeu d’origine. Rien de très neuf et rien de bien engageant.


La claque, le retour

Concernant la durée de vie, il vous faudra approximativement 7h pour voir défiler le générique final. Vous pouvez bien évidemment compter le double si vous souhaitez parcourir l’intégralité des quêtes, annexes et autres défis que propose Burning Shores.

Une chose que m’a rappelé ce DLC, et le retour dans ce monde, c’est à quel point le jeu de Guerilla Games est splendide. Le jeu est absolument somptueux avec des panoramas toujours magnifiques, des visages criant de réalisme et une fluidité à toute épreuve. Bref, j’ai pris une deuxième baffe en revenant dans cet univers,

Ce DLC m’a rappelé à quel point ce jeu est absolument sompteux.

Comme je le disais, la seule chose qui m’a un petit peu déçu finalement c’est la ville de Los Angeles. Je trouve qu’elle n’apporte pas grand-chose de nouveau que ça soit en terme de direction artistique ou de constitution. On a presque l’impression de visiter une ville dans la totale continuité de ce qu’on peut voir dans le jeu de base. C’est un petit peu dommage, j’aurais préféré un peu plus de nouveautés et un vrai sentiment de fraicheur.

Enfin, la bande-son du jeu de base était splendide et au top niveau, une fois encore rien à redire. On a un doublage en français de très grandes qualités, des musiques toujours en accord avec l’action, et des bruitages optimal.

Horizon Forbidden West 20230826160718

Fiche d’identité du jeu
  Edité parSony Interactive  Public+16
  Développé parGuerilla Games  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie19 avril 2023  Testé surPS5
  PlateformesPS5  Temps de jeu7h
Les points positifs
Les points négatifs
• DLC qui propose un certain challenge• La ville de Los Angeles un peu trop sous-exploitée à mon goût
• La relation entre Seyka et Aloy• Un certain sentiment de redondance
• Une nouvelle arme vraiment intéressante• Du contenu secondaire pas forcément passionnant
• Toujours aussi époustouflant techniquement
• Une aventure principale bien rythmée
Note finale : 15/20
Gameplay : 3/5 | Durée de vie/Contenu : 4/5 | Histoire/Univers : 3/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 5/5

J’ai apprécié mon retour dans les terres désolées du jeu de Guerilla Games. Ce fut un réel plaisir de retrouver ce titre avec des graphismes toujours aussi exceptionnels, une héroïne attachante et un univers au background vraiment passionnant. Ce DLC est dans la droite lignée de l’aventure principale et va même réussir à proposer un certain challenge car il se déroule après la fin du jeu. De plus, je trouve que la relation entre Seyka et Aloy est assez intéressante. Malheureusement la ville de Los Angeles est plutôt mal exploitée à mon goût et on sent rapidement un sentiment de redondance par rapport à ce qu’on a déjà pu voir dans le jeu de base. Pour autant si vous avez aimé l’aventure originale, vous ne pourrez pas passer à côté de ce Burning Shores. Si en revanche vous en aviez déjà eu marre de Forbidden West, cette extension ne vous fera pas changer d’avis.

Signature Noopinho

  • avis Burning Shores
  • avis Burning Shores
  • avis Burning Shores
  • avis Burning Shores
  • avis Burning Shores

Laisser un commentaire