L’avis de Noopinho : Lost Judgment, on prend les mêmes et on recommence (mais en mieux)

L’avis de Noopinho : Lost Judgment, on prend les mêmes et on recommence (mais en mieux)

6 novembre 2021 0 Par Noopinho
Hello les amis !

Aujourd’hui on se retrouve pour le test d’un jeu que j’attendais particulièrement : Lost Judgment. Il s’agit de la suite des aventures de Takuya Yagami, que nous avons découvert en 2019 avec le jeu Judgment. Je vous invite d’ailleurs à jeter un coup d’œil à mon avis sur ce dernier juste ICI.

Ce nouvel opus prend place après les évènements du premier épisode, et le cadre est toujours celui de Kamurocho, mais également Yokohama, que nous avons pu découvrir dans Yakuza : Like a Dragon (la franchise principale dont Judgment est un spin-off).

Le premier épisode était un must-have, mais avait quelques défauts, est-ce que cette suite gomme ces erreurs ? C’est ce que nous allons découvrir.


Yagami, cet homme formidable

Comme je le disais en introduction, le jeu prend place après les péripéties du premier épisode. Rassurez-vous, vous pouvez être novice de la franchise et tout à fait comprendre ce qui se déroule dans ce second opus, vous manquerez seulement quelques clins d’œil, et références.

Le récit prend toujours place à Kamurocho, mais pas seulement. Vous allez également découvrir le quartier de Yokohama, ainsi que le lycée qui s’y trouve. C’est dans ce dernier que les principales intrigues vont se dérouler, mais je me garderais évidement de vous révéler ce qui se passe. Cependant, on notera de nombreuses quêtes, voir activités annexes en rapport avec le lycée Seyrio. Pour la plupart elles sont très réussies et c’est un réel plaisir de parcourir l’établissement.

Vous pouvez vous attendre à de nombreux rebondissements et à une histoire qui va vous tenir en haleine de bout en bout. Le récit est toujours aussi bien écrit, mais laissera sûrement sur le carreau les joueurs qui n’aiment pas trop les dialogues, car oui, comme son prédécesseur Lost Judgment est bavard.

Le jeu jongle habilement entre des thèmes sérieux et d’autres bien plus léger.

En plus de son histoire principale, le jeu a des nombreuses quêtes annexes à offrir, que ce soit des missions de détective, car oui c’est le métier de notre héros, ou des quêtes un peu plus loufoques. C’était déjà une des forces du premier opus (mais également de la franchise Yakuza), et c’est encore le cas ici. Le titre jongle habilement entre des moments sérieux avec de réelles enjeux et thèmes sensible comme le harcèlement scolaire. Mais en même temps, arrive à être d’une légèreté déconcertante avec des moments de folies totales, bref, c’est savamment dosé et c’est un régal.

Du côté des personnages, le panel est vraiment varié et attachant. Même les personnages vraiment secondaires sont à la fois bien écrits et charismatique. Je trouve que l’histoire et l’univers du jeu est encore une fois l’un de ses points forts, un savoir-faire qui n’est plus à prouver pour les papas de la franchise Yakuza.

Enfin, petit point sur la durée de vie, vous en aurez pour votre argent. Compter entre 25 et 30h pour en voir le bout en ligne droite, et le double si vous voulez parcourir les nombreux divertissement et quêtes annexes que propose Lost Judgment.


Détective 2.0

Concernant le gameplay, je vais être assez direct, Lost Judgment ne révolutionne pas vraiment la formule du premier opus. Malgré tout, il arrive à la sublimer avec quelques retouches subtiles.

Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, il s’agit d’un jeu d’action à la troisième personne, dans lequel nos activités principales seront de se battre, et bien sûr d’enquêter. Concernant les combats, il y a quelques améliorations comme un nouveau style, celui du serpent qui est surtout basé sur le contre. Un quatrième est également disponible, mais il est uniquement en DLC (malheureusement), il s’agit d’un style de boxe.

Du point de vue de ses enquêtes, il sera toujours question de phases d’observations, de courses poursuites, et de quelques dialogues également. Mais le tout est amélioré, Yagami pourra parfois démontrer ses talents de grimpeurs, avec des phases de grimpette où il faut surveiller son endurance. Ces dernières sont assez réussies bien qu’elles n’aient rien de révolutionnaire. Il pourra également utiliser de nouveaux accessoires comme un appareil permettant d’écouter des discussions de loin.

Grâce à quelques bonnes idées, Lost Judgment surpasse son aîné en l’améliorant par petites touches.

Le défaut majeur qu’avait le jeu à mon goût, c’étaient ses phases de filature. En même temps, c’est LE type de mission que je déteste dans le jeu vidéo. Dans ce nouvel opus, première bonne nouvelle elles sont un peu moins présentes, et deuxième bonne nouvelle elles sont un peu moins pénibles. Ce n’est toujours pas ce que je préfère, mais elles sont moins linéaires et scriptés, ce qui les rends plus agréables. Un vrai bon point tellement c’était une phase que je détestais dans le premier épisode.

Je ne pourrais pas passer en revue toutes les petites nouveautés qu’apportent le jeu, comme le skateboard qui permet de se déplacer plus vite, ou même encore la présence de la mythique Master System de SEGA, avec de nombreux jeux jouables. On peut reprocher au jeu d’être trop proche de son prédécesseur, mais il l’améliore par petites touches, grâce à des bonnes idées, ce qui le rends encore meilleur, bien qu’effectivement très ressemblant.

Si je peux éventuellement faire un reproche en termes de gameplay, ce serait sur le rythme. Le copain Angel Master en parle également dans son test, et je trouve que parfois le jeu est un peu trop coupé par les dialogues. Alors attention, j’adore ça et comme je le disais je trouve l’histoire passionnante. Toutefois sur certaines phases vraiment plaisantes, le fait de hacher avec des dialogues qui peuvent durer plusieurs minutes peut s’avérer frustrant.


Le Japon, à la fois si loin et si proche

L’un des points que je veux aborder tout de suite concernant la technique du jeu, c’est son ambiance générale. On a vraiment l’impression de parcourir d’authentiques quartiers de la ville de Tokyo. Pendant quelques heures, vous allez vraiment devenir un habitant de la ville grâce à Yagami, la direction artistique, mais aussi l’ambiance sonore.

Concernant la technique pure et dure, le jeu fait un peu mieux que Judgment, sans être une claque totale, il est relativement propre. De plus, la Playstation 5 assure des temps de chargement vraiment réduits, ce qui est un vrai plus durant nos allers-retours entre les différents points de la ville.

On a vraiment l’impression d’être un habitant de Tokyo, vivant à travers les yeux de Yagami.

Comme je le disais, la direction artistique est au top, et les deux quartiers que sont Kamurocho et Yokohama ont leurs propres spécificités. Le sentiment de réellement déambuler dans un quartier de Tokyo est grisant, encore plus de nuit quand toutes les enseignes et différentes accroches publicitaires lumineuses sont allumées.

Enfin, la partie sonore du jeu est à la hauteur du début à la fin. Comme pour son ainé, j’ai parcouru l’aventure avec un doublage en japonais, pour plus d’authenticité. Un très bon choix que je vous conseille, tellement le talent des comédiens est toujours parfaitement dans le ton. Le jeu a en plus le bon goût de nous proposer (une fois encore), un sous-titrage en français, ce qui n’a pas toujours été le cas dans la franchise Yakuza. Pour les bruitages et la musique, le boulot est fait, ni plus ni moins. J’ai tout de même noté une certaine répétitivité, avec de nombreux sons similaires à ceux que l’on a eu dans le précédent épisode (il faut bien trouver quelques reproches à faire).


Fiche d’identité du jeu
  Edité parSEGA  Public+18
  Développé parRyu Ga Gotoku Studio  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie24 septembre 2021  Testé surPS5
  PlateformesPC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series  Temps de jeu15h
Les points positifs
Les points négatifs
• Une histoire toujours aussi passionnante• Quelques longueurs et manque de rythme parfois
• Le lycée au centre de l’aventure, une très bonne idée• Un peu trop bavard (pour certains)
• Des combats toujours aussi plaisants
• Une ambiance au top, un vrai voyage au Japon
• Durée de vie très solide, avec de nombreuses activités annexes inspirées
 
Note finale : 17,5/20
Gameplay : 4/5 | Durée de vie : 5/5 | Histoire/Univers : 4,5/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 4/5

Judgment était déjà un jeu absolument génial, et Lost Judgment arrive à faire encore mieux. Alors non, il ne révolutionne pas la formule, donc si vous n’avez pas apprécié le premier épisode vous pouvez passer votre chemin. Si en revanche, comme moi vous avez aimé les aventures de Yagami, alors Lost Judgment est fait pour vous. Les améliorations sont minimes, mais une fois mises bout à bout, on ressent une vraie progression dans la qualité du jeu. C’est pourquoi je ne peux que vous le recommander chaudement, à moins d’être allergique aux dialogues, on tient assurément l’un des jeux de l’année 2021.

Signature Noopinho