L’avis de Noopinho : Disney Classic Games Aladdin & Le Roi Lion

Disney Classic Games Noopinho
Hello les amis !
 

On se retrouve pour un nouvel avis qui va, j’en suis sûr, vous rappeler des souvenirs. Je vous propose aujourd’hui le test de Disney Classic Games Aladdin & Le Roi Lion.

Cette compilation, regroupant deux jeux mythiques adaptés de films à succès de Disney, est sortie le mois dernier. Mais alors, est-ce seulement un portage de plus ou bien le titre vaut-il vraiment le détour ?

C’est ce que nous allons découvrir tout de suite, c’est parti !

 
 

Un prince et un lion

 

Posons les bases tout de suite. Je vais noter le titre dans sa globalité, la somme des deux jeux et non pas l’un puis l’autre, car ils sont tout de même assez ressemblants.

Parlons donc d’abord du scénario. Les deux titres reprennent globalement l’histoire des films dont ils sont adaptés, respectivement sortis en 1992 pour Aladdin et 1994 pour Le Roi Lion. On retrouve donc les scènes mythiques de chacun des films, comme la fuite au milieu des gnous dans Le Roi Lion, ou encore la fuite de la caverne à dos de tapis volant où Aladdin retrouve la lampe du génie.

Nous sommes tout de même sur des titres datant d’il y a quasiment 30 ans maintenant, et on ne va pas se mentir, même si les univers sont respectés et que l’on reconnaît certains passages, on est tout de même loin des standards actuels en termes de scénario et de mise en scène. C’est toutefois compréhensible car finalement cette compilation se veut plus comme un portage, qu’une réinterprétation des deux titres mythiques.

Malgré tout, pour les fans des deux jeux et de Disney globalement, sachez tout de même que le titre comporte des bonus exclusifs concernant la création du jeu, son design, ses personnages, etc., ce qui permet d’approfondir un peu plus l’histoire du titre et de sa création. Un vrai plus pour les amateurs de ce genre de contenu.

Disney Classic Games Aladdin
 
 

La difficulté est un art !

 

Cette compilation nous rappelle bien une chose : les jeux vidéo, c’était plus dur avant. Pour la petite histoire sur ces deux titres, s’il y en a bien un qui a bercé mon enfance, c’est Le Roi Lion.

J’en avais de superbes souvenirs, que ce soit sa musique, ses décors, mais aussi ses mécaniques de jeu. Alors me retrouver de nouveau face à ce titre, avec pas mal d’années supplémentaires, m’a fait quelque chose, engendrant forcément beaucoup de nostalgie.

Mais force est de constater que la mémoire est assez sélective. En effet, j‘avais oublié un détail plutôt important sur ce Roi Lion : sa difficulté ! A l’époque, je me souviens avoir galéré à passer les premiers niveaux, et je n’ai d’ailleurs jamais vu le bout du titre. Heureusement, les développeurs ont ajouté une fonction bien utile à ce portage : la fonction rewind. Cette dernière nous permet de faire une marche arrière dans le temps, bien pratique pour réussir des passages très ardus du titre.

La difficulté est très mal dosée, entre des ennemis impossibles à voir jusqu’au dernier moment et des sauts pas toujours très précis, je ne sais pas si j’aurais pu voir le bout de l’histoire sans cette nouveauté.

Le Roi Lion reste un bon titre malgré tout, récitant tous les classiques des jeux de plateformes de l’époque. Simba possède deux types d’attaque à adapter en fonction de ses ennemis, et le jeu propose des phases de plateformes ne révolutionnant pas le genre.

Concernant l’autre jeu de la compilation, c’est ici aussi assez classique. Aladdin possède également deux types d’attaque : l’une à distance lui permettant d’envoyer des pommes (à récolter dans les niveaux) sur ses ennemis, l’autre une attaque de mêlée directement avec son sabre. Le jeu propose évidemment des phases de plateformes aussi, mais qui ont l’avantage d’être un peu plus intéressantes que celles du Roi Lion. Aladdin fut pour moi une entière découverte. Je dois dire que l’expérience était plus agréable, et mis à part les derniers niveaux vraiment ardus, le titre est bien mieux équilibré.

A bien y réfléchir, je pense que j’aurais préféré avoir Aladdin comme jeu durant mon enfance plutôt que Le Roi Lion. Après, ne nous mentons pas, les deux jeux ont tout de même vieilli en terme de mécaniques, et bien qu’ils soient agréables à parcourir, si vous ne ressentez pas un soupçon de nostalgie, il sera peut-être dur de les savourer.

Notons également qu’à l’époque, la difficulté était là pour réguler la durée de vie d’un titre. Rendre un jeu trop simple aurait fait de lui un jeu finissable en 1h, soit un titre pas vraiment rentable. Dans cette adaptation justement, l’ajout de la fonction rewind facilite grandement la progression, et il m’aura donc fallu seulement 1h45 pour venir à bout du Roi Lion, et 1h30 pour Aladdin, soit 3h15 pour parcourir la compilation complète. C’est assez peu, même pour un titre vendu seulement 30€ à sa sortie.

Disney Classic Games Le Roi Lion
 
 

Rétro mais beau !

 

Il y a un point sur lequel j’avais un peu peur concernant Disney Classic Games Aladdin & Le Roi Lion, c’était sa partie technique.

Mais il faut avouer que j’avais tort : les deux titres possèdent un charme fou. Même tant d’années plus tard, cette petite patte rétro me fait chavirer dans la nostalgie. Notons toutefois que les développeurs ne se sont pas vraiment foulés en proposant seulement quelques filtres et arrière-plans à modifier selon nos préférences. C’est un peu léger comme amélioration…

Mais finissons sur une note positive et parlons un peu des musiques du jeu. Toutes les chansons célèbres des films sont reprises et respectées. Certes, il s’agit seulement des mélodies car les contraintes techniques de l’époque ne permettaient pas plus, mais une fois encore, ce petit côté rétro a quelque chose de beau, de magique, comme si nos souvenirs d’enfance refaisaient surface.

Disney Classic Games Le Roi Lion
 
 
Fiche d’identité du jeu
Edité par Digital Eclipse Public +7
Développé par Nighthawk Interactive Fourni par l’éditeur Oui
Date de sortie 1er novembre 2019 Testé sur Xbox One
Plateformes PC, PS4, Switch, Xbox One Temps de jeu 3h15
Les points positifs Les points négatifs
• La nostalgie fonctionne • Un gameplay qui commence à prendre de l’âge
• Fonction Rewind bienvenue • Difficulté parfois mal dosée, surtout dans Le Roi Lion
• Respectueux des films • Durée de vie faible
• Deux classiques dans un seul jeu • Lissage graphique très léger
• Des mélodies toujours aussi merveilleuses
Note finale : 13,5/20
Durée de vie : 2,5/5 – D.A./Graphisme/Ambiance sonore : 4/5 – Gameplay : 3,5/5 – Univers/Histoire : 3,5/5
 

Soyons clair, il y avait moyen de faire beaucoup mieux qu’une simple compilation avec ces deux titres mythiques que sont Aladdin et Le Roi Lion. Un petit remaster à la Duck Tales aurait été génial par exemple. Malheureusement il faudra se contenter d’une adaptation faisant le strict minimum, et ne pouvant pas cacher des défauts plutôt embêtants, comme des mécaniques un peu datées et une difficulté très mal dosée. Toutefois, si comme moi vous êtes nostalgique de ces jeux de votre enfance, vous pourrez sûrement y trouver votre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *