Le mini-avis de Noopinho : Meow Motors

Hello les amis !
 

Aujourd’hui je vous propose mon avis sur un petit jeu indépendant : Meow Motors.

L’année 2019 est un peu l’année des Mario Kart-like, avec notamment le très bon Crash Team Racing, mais aussi le correct Team Sonic Racing.

Meow Motors en est également un, à la différence qu’il ne s’appuie pas sur une licence connue, mais sur une bande de chats à l’esthétique toute mignonne.

Mais est-ce que c’est suffisant pour faire de lui un concurrent direct de ses rivaux ? C’est ce que l’on va découvrir !

 
 

Faites ronronner le moteur !

 

Meow Motors adopte une formule assez classique, s’inspirant grandement de Mario Kart. Vous êtes au volant de véhicules motorisés, incarnant le félin de votre choix, et votre but sera de franchir la ligne d’arrivée en premier.

Pour réussir, il vous faudra user des différents bonus à votre disposition, comme le pistolet pour tirer sur vos adversaires, ou encore le turbo. Mais il faudra aussi penser à éviter les différents obstacles se trouvant sur votre route, et maîtriser parfaitement le dérapage dans les virages compliqués.

 
 

Plein de chats à fouetter

 

Le titre de Artvolstok propose peu de modes de jeu au final, avec un mode partie rapide et un mode aventure qui vous permettra de déverrouiller les différents véhicules et chats disponibles.

Ce mode aventure propose trois types d’épreuve : la course classique, le concours de dérapage vous demandant d’engranger un maximum de points, et une épreuve nommée collision, qui consiste à éliminer un certain nombre d’adversaires dans un temps imparti.

Cette diversité vous tiendra occupé à peu près 5h, ce qui est relativement correct au vu du prix du jeu qui est très peu élevé.

Concernant les sensations de conduite, elles sont plutôt bonnes. Hormis une impression de vitesse un peu molle, les véhicules se dirigent plutôt facilement et maîtriser la technique de dérapage vous garantira de bons résultats.

 
 

Une voiture aux poils soyeux

 

Meow Motors est un jeu indépendant. Partant de ce principe, on pourrait s’attendre à un rendu graphique un peu décevant, mais pas du tout. Le jeu est vraiment joli.

Les textures sont très propres, colorées et sentent bon la mignonnerie. Alors certes les décors manquent un peu de variété et le casting de personnalité, mais l’esthétique globale du jeu est vraiment agréable.

Je mettrais un petit bémol tout de même sur la bande son du jeu, entraînante au départ mais qui devient vite répétitive.

 
 
Fiche d’identité du jeu
Edité par Artvostok Public +3
Développé par Artvostok Fourni par l’éditeur Oui
Date de sortie Février (PS4), juin (PC), août (Xbox One) Testé sur Xbox One X
Plateformes PC, PS4, Xbox One Temps de jeu 5h
Les points positifs Les points négatifs
• Esthétique colorée très sympa • Manque de variété dans les circuits et environnements
• Conduite agréable • Sensation de vitesse un peu molle
• Techniquement très propre • Casting manquant un peu d’identité
• Prix mini
• Difficulté bien dosée
Note finale : 14/20
Durée de vie : 3/5 – D.A./Graphisme/Ambiance sonore : 4/5 – Gameplay : 4/5 – Univers/Casting : 3/5
 

Meow Motors est une vraie belle surprise. Le titre, développé par le studio Artvolstock, est agréable aussi bien pour les yeux que manette en mains. Certes il n’atteint pas le niveau d’un Mario Kart, ou même de Crash Team Racing, mais il arrive à faire mieux que Team Sonic Racing, et pour un prix vraiment très light. Je ne peux que vous le recommander si vous cherchez une alternative sympathique aux autres mastodontes. Ah et, si vous aimez les chats aussi évidemment !

signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *