L’avis de Noopinho : Playstation 5, une machine étonnante et séduisante

L’avis de Noopinho : Playstation 5, une machine étonnante et séduisante

28 novembre 2020 0 Par Noopinho
Hello les amis !
 

Il y a deux semaines jour pour jour, je vous donnais mon avis sur la Xbox Series X. Aujourd’hui c’est au tour de sa concurrente, la Playstation 5, de passer sur le grill.

Cela fait maintenant une semaine que j’ai la machine, et j’ai pu la tester de façon approfondie. Je vais passer en revue tous les détails qui me paraissent important, comme j’ai pu le faire avec sa rivale de chez Microsoft.

La Playstation 5 est-elle une machine à la hauteur de la réputation de la marque ? C’est ce que nous allons découvrir !


Unboxing & Design

Le premier contact avec la Playstation 5 est assez surprenant. Tout d’abord, le carton est volumineux et surtout très lourd. L’extérieur est en fait seulement un étui qui contient le vrai carton où se trouve la console, comme pour la Playstation 4.

L’ensemble du packaging est très standard et simple, avec une console entre deux morceaux de carton. Ce n’est qu’un détail, mais Microsoft a placé la barre assez haut sur ce point, donc cela se remarque.

Niveaux accessoires, nous retrouvons la nouvelle manette de la firme, la Dualsense (dont on parlera un peu plus loin en détails), avec son câble de chargement USB-C, le câble HDMI (qui est beaucoup trop court), le câble d’alimentation, la documentation, et enfin le socle qui permet de maintenir la PS5 à l’horizontale ou à la verticale.

Je ne suis pas fan de son design, je la trouve trop massive et tape à l’oeil.

Une fois la console sortie de son enveloppe, ce qui frappe en premier, c’est son gabarit et son poids. La machine de Sony est imposante et a un look très distinct. Nous avons en effet deux plaques blanches en plastique sur les côtés, avec un centre noir laqué. Pour être très honnête avec vous, je ne suis pas fan du tout de son aspect esthétique. Je la trouve bien trop massive, avec un look beaucoup trop tape à l’œil. Je précise une fois encore que ce n’est que mon avis, et que je comprends tout à fait ceux qui aiment son design.

Malgré tout, il faut reconnaître le soin apporté aux détails. L’intérieur des plaques blanches est constitué d’un rendu texturé composé des formes géométriques si caractéristiques des touches de la manette

Tout d’abord, et sans rentrer dans ses nouvelles fonctionnalités, je dois dire que j’ai retrouvé le plaisir de jouer avec une manette Playstation. La manette Dualshock 4 ne me plaisait pas beaucoup, je la trouvais même un peu cheap par rapport aux manettes du rival. Mais cette Dualsense change beaucoup de choses. Les matériaux utilisés me paraissent de bien meilleure qualité. Elle est également un peu plus grande et grosse, ce qui la rend bien plus ergonomique. On retrouve sur les grips des poignées la même texture qu’utilisée sur la console (rond, croix, carré, triangle). Nous retrouvons également le logo Playstation taillé à l’arrière, sur l’une des deux faces, ce qui est plutôt joli.

  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5
  • Unboxing Playstation 5

LA MANETTE

Passons maintenant à un objet qui a été l’un des arguments de la communication de la PS5, sa manette, la Dualsense. Pour être franc, je n’en attendais pas grand-chose, je pensais que tout ce que l’on disait sur elle, c’était un peu surfait. Et bien je me suis trompé.

La Dualsense a réussi à me réconcilier avec les manettes Playstation.

Tout d’abord, et sans rentrer dans ses nouvelles fonctionnalités, je dois dire que j’ai retrouvé le plaisir de jouer avec une manette Playstation. La manette Dualshock 4 ne me plaisait pas beaucoup, je la trouvais même un peu cheap par rapport aux manettes du rival. Mais cette Dualsense change beaucoup de choses. Les matériaux utilisés me paraissent de bien meilleure qualité. Elle est également un peu plus grande et grosse, ce qui la rend bien plus ergonomique. On retrouve sur les grips des poignées la même texture qu’utilisée sur la console (rond, croix, carré, triangle).

Pour ce qui est des nouveautés, il faut utiliser Astro’s Playroom (fourni gratuitement avec la console), pour se rendre compte de son potentiel. Les retours haptiques, qui sont une forme de vibrations avancées fonctionnent étonnamment bien. Mais ce qui me séduit le plus, ce sont les gâchettes adaptatives. Par exemple, lorsque vous devez tirer à l’arc, la gâchette va devenir plus dure, comme pour simuler la corde qui se tend. La sensation est un peu étonnante au début, mais drôlement immersive. Espérons que ces fonctionnalités soient utilisées par les développeurs, car il y a clairement beaucoup de potentiel.

Enfin, on passe sur ce qui me plaît un peu moins. C’est évidemment la position des joysticks, que je trouve bien moins ergonomique lorsqu’ils sont symétriques, et l’autonomie de la manette qui n’est pas encore folle. Avoir une batterie dans une manette c’est super, mais devoir la recharger toutes les 10 heures (surtout lorsqu’on n’en a qu’une), c’est un peu dommage.

  • Dualsense Playstation 5
  • Dualsense Playstation 5
  • Dualsense Playstation 5
  • Dualsense Playstation 5
  • Dualsense Playstation 5
  • Dualsense Playstation 5

L’INTERFACE

On va commencer à rentrer un peu plus dans le vif du sujet en parlant de l’interface de la machine. Contrairement à sa rivale, qui a récupéré celle de son aînée, l’interface de la Playstation 5 est différente de la PS4. Les connaisseurs de la marque vont tout de même vite s’y retrouver, avec le système de tuiles et de bibliothèque qui est, je trouve, assez intuitif. Je n’ai d’ailleurs rencontré aucun bug lors de ma navigation sur la machine, tout est très réactif et véloce.

L’interface est fluide et intuitive.

La nouveauté un peu plus marquée, c’est le système d’activités que l’on peut activer en appuyant sur le bouton home de notre manette. Ce dernier nous permet par exemple de switcher d’un niveau à l’autre dans Sackboy, sans passer par le menu principal, ou encore de pouvoir consulter combien de temps va prendre notre prochaine mission dans Spider-Man. Pour les abonnés Playstation Plus, vous pourrez même consulter des vidéos pour vous aider à compléter des défis et autres niveaux. Je trouve l’idée plutôt intéressante et pratique, à voir si elle sera utilisée à long terme.

Enfin, l’interface de capture était déjà efficace sur Playstation 4, et elle l’est tout autant ici. Je la trouve bien plus simple et ergonomique que celle que l’on peut trouver sur Xbox.

Interface Playstation 5

LES PERFORMANCES

Dans mon test de la Xbox Series X, je vous disais que j’étais pleinement satisfait de ses capacités. Est-ce que je le suis également de la Playstation 5 ? Oui, totalement.

Comme pour sa rivale, la première chose qui saute aux yeux, c’est l’apport du SSD. La machine se lance très rapidement, et les temps de chargement ont quasiment disparus pour les jeux Playstation 5. Le confort que cela apporte est vraiment appréciable, et il sera impossible de revenir sur la génération précédente une fois habitué à ça.

Le titre qui se rapproche le plus d’un “vrai” jeu next-gen (tous supports confondus), c’est Demon’s Souls.

D’un point de vue technique, je n’ai pas encore pris de réelle baffe technique, même si actuellement le titre qui se rapproche le plus d’un “vrai” jeu next-gen, il est sur Playstation 5 et se nomme Demon’s Souls.

Enfin, je sais que la plupart des joueurs ont de mauvais souvenirs avec la PS4 pour une chose : le bruit et la chauffe. Pour ma part, ma machine reste froide en toutes circonstances, et très silencieuse. Je ne dirais pas qu’elle est totalement inaudible comme l’est ma Xbox Series X, parfois on entend un peu le ventilateur, mais il faut vraiment tendre l’oreille. Concernant la chauffe, je n’ai constaté aucun problème, la machine brasse un peu d’air chaud mais ce qui est totalement normal. Le lecteur blu-ray est ni plus ni moins bruyant que celui de la machine de Microsoft. Il fait du bruit lorsque vous devez installer un jeu, ce qui est également normal.

En revanche, je sais que d’autres joueurs ont été moins chanceux que moi, et que le lancement de la machine s’est fait avec quelques heurts. Je tiens tout de même à vous rassurer, cela ne concerne pas la majorité des consoles. Si vous souhaitez être tranquille et que vous n’êtes pas pressés, il vaut mieux attendre que les premières séries de consoles soient écoulées pour investir.

Playstation 5 SSD

CATALOGUE DE LANCEMENT

Si le catalogue de lancement de la Xbox Series X n’était pas exceptionnel, celui de la Playstation 5 ne l’est pas non plus. Mais pour être tout à fait objectif, je le trouve tout de même meilleur que la machine de Microsoft.

Pour les jeux tiers, nous retrouvons quasiment les mêmes que sur Xbox, à l’exception de l’excellent Yakuza Like A Dragon qui arrivera seulement en 2021 sur la console de Sony. Beaucoup de jeux ont eu droit à leur version Playstation 5, comme Assassin’s Creed Valhalla, ou encore Call of Duty Black Ops Cold War. N’ayant pas essayé de jeux similaires sur les deux machines, je ne pourrais pas vous donner mon ressenti entre les différentes versions. Je dois par contre vous avouer que je n’ai pas vu de différence flagrante de puissance entre les deux machines pour l’instant, les deux sont très performantes.

Astro est pour moi l’une des meilleures idées de ce lancement de génération.

Playstation a réussi à être vraiment très fort sur les exclusivités de la précédente génération, et essaye de poursuivre sur cette voie au lancement de sa machine. J’ai pu essayer 4 jeux “exclusifs” : Astro’s Playroom, Spider-Man Miles Morales, Sackboy et Demon’s Souls. Pour les trois derniers, je vous donnerais mon avis complet prochainement sur le site. Concernant Astro, c’est pour moi l’une des meilleures idées de ce lancement de génération. Le titre dure 5 heures approximativement et est très plaisant à jouer, avec une multitude de références à la culture Playstation, et une super démo technique de la Dualsense. C’est vraiment un coup de génie d’avoir inclus cette pépite directement dans la console, je ne peux d’ailleurs que vous conseiller de commencer par celui-ci pour vous familiariser avec la machine et sa manette.

Enfin, et même si pour moi c’est plutôt une bonne chose, car cela permet au plus grand nombre de pouvoir découvrir des jeux, il est à noter que seul Demon’s Souls est une véritable exclusivité PS5. Spider-Man Miles Morales et Sackboy sont également sortis sur PS4. Playstation (contrairement à ce qu’il avait été dit au départ), sortira également ses prochaines productions, pendant à peu près deux ans, sur PS4. Comme pour la Xbox Series X, on peut s’interroger sur l’intérêt d’investir immédiatement dans ces machines.

  • Demon's Souls
  • Astro's Playroom
  • Spider-Man Miles Morales
  • Sackboy A Big Adventure

RéTROCOMPATIBILITé

Je sais que, pour beaucoup de joueurs, la rétrocompatibilité n’est pas quelque chose de très important, mais pour moi c’est un critère fondamental. Aujourd’hui encore, il m’arrive de relancer des jeux vieux de 5, 10, voire même 20 ans parfois, pour découvrir un peu plus l’histoire de notre beau média.

A l’annonce de la Playstation 5, j’avais très peur sur ce point. Alors non, il n’y a pas de rétrocompatibilité Playstation 1, 2 et 3. C’est vraiment dommage, et même si certains titres ont pris un coup de vieux, l’histoire de la marque nippone est tellement forte qu’il serait beau de pouvoir rejouer à de vieux titres légendaires.

La PS5 fait mieux que je ne l’espérais sur la rétrocompatibilité, avec de très bonnes performances sur les jeux PS4.

Mais la PS5 limite la casse, et fait même mieux que ça, car non seulement elle peut lire les jeux Playstation 4 (pas tous, mais la grande majorité), mais en plus la plupart du temps elle les améliore. Il n’y a pas d’équivalent à l’auto-HDR de Xbox qui m’a bluffé, mais comme sur la machine de Microsoft, les temps de chargement sont drastiquement réduits grâce au SSD, et les 60 fps sont atteints sur tous les jeux qui n’ont pas leur framerate bridé. Je vous conseille un petit détour sur The Last Guardian, Days Gone, ou encore Ghost Of Tsushima pour les redécouvrir.

  • Final Fantasy VII Remake
  • Horizon Zero Dawn
  • Ghost Of Tsushima
  • Jak and Daxter

J’arrive à la conclusion de ce test avec un peu d’émotion. La découverte d’une nouvelle génération est toujours particulière, et tout comme la Xbox Series X, la Playstation 5 a réussi à me séduire. Elle n’est pas encore parfaite, et mérite quelques ajustements, mais on sent tout de même bien tout son potentiel. La manette Dualsense est peut-être pour moi la plus belle surprise de la console, tant je ne l’attendais pas à ce niveau. J’attends maintenant des jeux exceptionnels et des exclusivités fortes, comme savent si bien le faire les studios Playstation. En tout cas une chose est sûre, que vous soyez joueur sur Xbox Series, ou sur Playstation 5, les prochaines années s’annoncent radieuses.