L’avis de Noopinho : MotoGP 21, on prend les mêmes et on recommence

L’avis de Noopinho : MotoGP 21, on prend les mêmes et on recommence

24 avril 2021 0 Par Noopinho
Hello les amis !
 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test avec MotoGP 21. Je vous ai déjà parlé du précédent opus l’année dernière, et je tiens à le préciser une nouvelle fois, je vous donne mon avis sur ce titre en tant que novice de la discipline.

MotoGP 21 est sorti ce jeudi 22 avril 2021 sur PC, PS4, PS5, Switch, Xbox One et Xbox Series. Je n’ai malheureusement pas pu tester la version Series car le jeu ne bénéficie pas de la fonction smart delivery, c’est donc de la version Xbox One (testée sur Xbox Series X) dont je vais parler.

Le titre de l’année dernière m’avait séduit, est-ce que ce nouvel épisode m’a convaincu également ? C’est ce que nous allons découvrir dans ces prochaines lignes.


L’art de gravir les échelons

Dans ce test, je vais forcément faire beaucoup de parallèles avec celui de l’année précédente. Vous en avez l’habitude, la partie sur laquelle je me concentre dans les jeux de voiture, sport, etc., c’est le mode carrière.

Celui de MotoGP 20 avait réussi à me séduire, j’en attendais donc beaucoup cette année. Comme précédemment, vous allez devoir commencer par la création de votre pilote. La personnalisation est plus que sommaire, ce qui est dommage, mais ce n’est pas non plus un point primordial puisque, votre personnage, vous allez surtout le voir avec un casque sur la tête.

Vous pouvez choisir de commencer soit en Moto 3, Moto 2, ou MotoGP (la catégorie reine). Je vous conseillais d’attaquer par la plus petite catégorie l’année dernière, et de monter les échelons au fur et à mesure. C’est ce que je conseille toujours, car cela va vous permettre de vous familiariser avec la conduite tout d’abord, mais également avec les mécaniques de ce mode carrière.

Le mode carrière fait parfaitement le travail malgré son manque de nouveautés flagrant.

Il y a deux points importants à gérer durant votre aventure. Tout d’abord la recherche et développement, ce qui va vous permettre d’améliorer votre moto et ainsi augmenter vos performances en course. Ce système fonctionne bien mais je le trouve assez peu intuitif, et surtout totalement inchangé par rapport à l’année dernière.

Ensuite vient la gestion de votre carrière, au fur et à mesure de votre progression, vous allez gagner de l’argent (pour payer vos mécaniciens et votre agent) mais aussi de la réputation. Cette dernière va vous ouvrir les portes d’écuries plus prestigieuses que les vôtres, la possibilité de passer dans les catégories supérieures avec en ligne de mire : le MotoGP, et également l’opportunité de créer et gérer votre propre équipe junior.

Ce mode carrière fait donc honorablement le travail et j’ai passé (et passe encore) des heures très agréables dessus. Malheureusement les changements se compte sur le doigt d’une main et c’est dommage car il y avait des points à améliorer notamment la gestion de recherche et développement qui manque vraiment d’intuitivité.

avis MotoGP21

Le carburant c’est important

Maintenant que nous avons parlé du mode carrière, on va faire le point sur le gameplay du jeu. Une fois de plus un goût de déjà vu va vite se faire ressentir, pour le meilleur et pour le pire.

J’ai renoué avec la discipline grâce à l’opus de l’année dernière. J’avais trouvé les premiers tours de pistes un peu abruptes, mais forcément j’avais un peu plus la main cette année. De plus, le jeu propose un tutoriel directement. Si vous n’êtes pas habitué à ce type de jeu, je vous invite grandement à faire l’intégralité des tutos pour réussir à comprendre comment manier votre bécane.

Ce que je trouve réussi, c’est bien l’équilibre au niveau de la difficulté. Si vous êtes un novice, vous pouvez activer de nombreuses aides à la conduite pour débuter, puis les enlever au fur et à mesure pour ajouter un peu de piment aux courses. Si par contre vous êtes un expert, vous pouvez enlever toutes assistances pour que le jeu se transforme en véritable simulation qui mettra vos talents de pilote à l’épreuve.

Le gameplay est toujours très agréable, malgré une I.A. qui paraît un peu en régression.

Une autre chose que j’avais découverte et qui m’avait bien plu, c’était la gestion du carburant et des pneus. Ces fonctionnalités n’ont pas vraiment bougé, mais ça fonctionne toujours aussi bien. En effet, il faudra gérer l’état de vos pneumatiques, et surtout votre consommation de carburant. Cette mécanique apporte un surplus tactique aux courses, ce qui est vraiment appréciable.

Vous l’aurez compris, le gameplay n’a pas beaucoup bougé, mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose car il était déjà très agréable. Par contre, j’ai trouvé une certaine régression sur l’intelligence artificielle.

Je trouvais le comportement des pilotes adverses particulièrement réussi, mais ce n’est plus vraiment le cas. Bien souvent j’ai eu l’impression que mes adversaires étaient sur des rails, les chocs un peu aléatoires sont légions dans les virages, sans que l’I.A ait une réaction vraiment naturelle, c’est dommage.

avis MotoGP21

Arrêt aux stands

Comme je le disais en début de ce test, c’est la version Xbox One que j’ai pu tester, je ne pourrais donc pas me prononcer sur la version New-Gen de MotoGP 21. De ce que j’ai pu lire chez certains de mes confrères, le gap est intéressant mais il n’y pas non plus un fossé entre les deux versions.

Forcément je vais encore comparer la technique à celle de l’année dernière. Pour être très franc j’ai vu peu, voir pas du tout d’améliorations d’un point de vue graphique. Les textures sont correctes mais sans être extraordinaire, et les circuits manquent un peu de vie et de détails. C’est dommage qu’un effort n’est pas était fait.

La partie technique du jeu fait le boulot mais stagne par rapport à l’année dernière.

Du côté de la stabilité je n’ai pas grand-chose à reproche. Je n’ai rencontré aucun bug et le titre propose une fluidité à toute épreuve. Petit apport par contre d’avoir fait le jeu sur Xbox Series X (malgré que l’on soit sur un jeu Xbox One), les temps de chargement sont déjà drastiquement réduits.

Enfin, la bande-son est assez discrète dans les menus, c’est dommage que les musiques ne soient pas plus punchy. Concernant les bruitages c’est du bon boulot, on ressent parfaitement la différence de puissance entre les différentes catégories grâce aux différents sons des motos.

avis MotoGP21

Fiche d’identité du jeu
  Edité parMilestone  Public+3
  Développé parMilestone  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie22 avril 2021  Testé surXbox Series X (version Xbox One)
  PlateformesPC, PS4, PS5, Switch, Xbox One, Xbox Series  Temps de jeu10h
Les points positifs
Les points négatifs
• Un gameplay toujours très agréable• … mais qui stagne un peu
• Mode carrière simple mais efficace• … mais sans nouveautés marquantes
• Agréable à la fois pour les novices et les experts• Technique qui ne bouge pas d’un poil
• Gestion du carburant toujours aussi bien fichue
 
Note finale : 14/20
Gameplay : 3,5/5 | Durée de vie : 4/5 | Mode carrière : 3,5/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 3/5

MotoGP 21 est un bon jeu de moto, malheureusement il apporte trop peu de choses par rapport à la version précédente, donc je reste un peu sur ma faim. J’adore toujours son gameplay très plaisant et son mode carrière qui fait le job, mais il est difficile de justifier un nouvel investissement au plein tarif pour si peu de nouveautés. Si vous avez déjà MotoGP 20, je vous invite à passer votre tour, à moins que vous soyez un inconditionnel de la discipline. En revanche, si cela fait un moment que vous n’avez pas essayé un jeu de moto, vous pouvez tenter le coup, MotoGP 21 a toutes ses chances pour vous séduire.

Signature Noopinho
  • avis MotoGP21
  • avis MotoGP21
  • avis MotoGP21
  • avis MotoGP21
  • avis MotoGP21
  • avis MotoGP21
  • avis MotoGP21
  • avis MotoGP21
  • avis MotoGP21