L’avis de Noopinho : MotoGP 20

L’avis de Noopinho : MotoGP 20

25 avril 2020 0 Par Noopinho
avis MotoGP20
Hello les amis !
 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test, et je crois bien que 2020 est l’année de mes retrouvailles avec la moto.

Après avoir testé le très sympathique Monster Energy Supercross 3, développé par le studio Milestone, je vous présente aujourd’hui mon avis sur MotoGP 20, un jeu également édité par ce même studio. Cette fois, exit les pistes boueuses, et bienvenue sur l’asphalte !

Le nouvel opus de la célèbre licence MotoGP est sorti le 23 avril 2020. Est-ce un épisode de choix ? C’est ce que nous allons découvrir !

 
 

Un jour je serais le meilleur pilote !

 

Les habitués ici le savent, sur mes tests, je me concentre toujours sur la partie qui m’intéresse le plus, et je fais très souvent l’impasse sur le mode multijoueurs. MotoGP 20 fait partie de ceux-là, je n’ai pas touché au mode multijoueurs et je me suis concentré sur celui qui me faisait vraiment envie : le mode carrière.

Votre première mission dans ce mode consistera évidemment à créer votre pilote virtuel. On commence par définir son identité, puis son apparence. Vous n’aurez malheureusement que des visages prédéfinis à votre disposition, mais la personnalisation va un peu plus loin dans d’autres domaines. Vous pourrez notamment choisir l’équipement de votre coureur, que ce soit son casque, ses gants, ses bottes, etc. A savoir d’ailleurs qu’il est possible de créer soi-même ses propres motifs, ou de télécharger ceux des autres joueurs, un peu à la manière de ce que propose la licence Forza. C’est une très bonne idée, et vous trouverez très certainement votre bonheur.

Votre pilote est prêt, il va maintenant falloir choisir par quelle catégorie vous voulez commencer. Soit la Moto 3, qui est le championnat le moins relevé, soit la Moto 2, un championnat intermédiaire, ou enfin le MotoGP, le championnat roi de la moto sur piste. Personnellement, je vous conseillerais de commencer par la Moto 3 afin de vous familiariser avec le titre, et ainsi avoir un vrai sentiment de progression au cours de votre carrière.

C’est bon, vous avez choisi votre catégorie ? C’est maintenant que les choses sérieuses commencent. Il vous faut choisir un agent. C’est lui qui vous proposera plusieurs écuries intéressées par vos services. Ces dernières vous exposeront des contrats, avec différentes primes de courses, de championnats, etc. Je n’ai pas trop fait attention au départ, mais vous comprendrez assez vite que l’argent est important dans MotoGP 20.

En effet, l’argent gagné vous permettra d’engager un agent plus qualifié, qui vous dégotera de meilleurs contrats. Mais ce n’est pas tout, puisque des finances solides vous seront nécessaires pour payer et recruter des personnes dans votre équipe technique, qui aura la charge d’améliorer votre moto.

La partie recherche et développement de MotoGP 20 est d’ailleurs assez complète, mais pas toujours très simple à comprendre au départ. Il faudra assigner vos techniciens à des catégories de recherche, comme l’aérodynamique, ou encore l’électronique, et cela vous génèrera des points. Ces points vous serviront ensuite à lancer le développement de nouvelles pièces pour votre machine.

Concernant le déroulé de votre carrière, il se fera de façon assez classique via un calendrier. Il vous faudra faire défiler les semaines, tout en pensant à bien optimiser le développement de votre bolide, et lorsqu’un week-end de courses se présentera, ce sera à vous de choisir ce que vous souhaitez faire entre les essais, les qualifications, ou seulement la course.

Le mode carrière de MotoGP 20 ne révolutionne pas le genre mais il fonctionne très bien.

Celui-ci vous tiendra occupé de longues heures, et son aspect recherche et développement, ainsi que la gestion des salaires de votre équipe et de votre agent, apporte un vrai plus à cet opus.

avis MotoGP 20
 
 

Bien se pencher, mais ne pas tomber

 

J’ai fait le point sur le mode le plus important pour moi, le mode carrière, mais parlons un peu gameplay maintenant. J’ai démarré MotoGP 20 avec beaucoup d’appréhension, car cela faisait bien 10 ans que je n’avais pas parcouru réellement un jeu de moto.

Mes premières courses ont évidemment confirmé mes craintes, c’est simple : même avec les aides activées, je n’arrivais à rien. J’ai l’habitude des jeux de voitures, comme Forza Motorsport, mais je ne me souvenais plus des particularités que peuvent avoir un jeu de simulation de moto. Il m’a fallu plusieurs tours de piste pour reprendre mes habitudes, car la moto, ce n’est pas une voiture, et ça, MotoGP 20 vous le fera vite comprendre.

Le titre de Milestone est exigeant, mais juste.

La prise en main n’est donc pas des plus simples pour les novices, même si les différentes aides vous seront d’un grand secours. Mais attention, ce n’est pas pour autant que le gameplay de MotoGP 20 est mauvais, bien au contraire. Une fois que vous comprendrez comment anticiper une courbe, la façon de vous pencher selon le bon angle dans un virage et remettre les gaz au bon moment, la satisfaction vous gagnera.

Un autre détail que j’ai trouvé particulièrement positif, c’est la gestion des pneus, et surtout du carburant. Comme dans la réalité, vous disposez d’un nombre de pneumatiques limité par week-end qu’il faudra économiser. Mais ce n’est pas ce qui m’a le plus impressionné. Il m’est arrivé dans une course d’être en première position, à un peu moins de 1000 mètres de l’arrivée, et de tomber en panne… Comme vous l’imaginez, j’ai pesté sur le coup, puis j’ai cherché à comprendre pourquoi cette erreur. Et bien tout simplement car le jeu embarque un système de consommation de carburant réaliste. C’est à vous de juger, avant le début de la course, ce que vous voulez mettre dans votre moto. Votre jauge d’essence diminuera en fonction du réglage de l’injection, que vous pourrez modifier à la volée durant la course, mais également en fonction de votre conduite. Cela apporte une petite dimension stratégique vraiment palpitante et très bien pensée.

Si je devais relever un défaut dans le gameplay, ce serait pour moi au niveau des collisions. Je ne brimerais pas l’intelligence artificielle qui, pour moi, est plutôt réaliste dans cet opus, et a la faculté d’adapter son agressivité en fonction de la situation. Le problème est plutôt quand un impact se produit entre deux pilotes. On a un peu l’impression que la chute est codée au petit bonheur la chance. Dans certains cas, une simple touchette vous enverra dans le décor, alors que dans d’autres, un gros tampon de l’adversaire ne vous fera pas bouger d’un centimètre. Un peu dommage pour le réalisme…

avis MotoGP 20
 
 

Encore un petit coup de polish et elle sera comme neuve !

 

Pour finir, abordons maintenant l’aspect technique du titre. J’ai testé le jeu sur Xbox One X, cette version propose deux modes d’affichage : « graphismes » pour une image en 4K, et « fréquences » pour un jeu à 60 images par seconde. J’ai essayé les deux, et personnellement j’ai préféré le mode graphismes qui rend le jeu bien plus lisse et propre. De plus, la conduite en 30 images par seconde ne m’a pas gêné plus que cela.

Le jeu est plutôt beau, avec des textures fines et de jolis effets de lumière. De plus, il faut savoir que les différents pilotes ont leur visage modélisé, et de bien belle manière d’ailleurs.

La sensation de vitesse est également au rendez-vous, et vous ressentirez bien la différence entre chaque catégorie de motos.

Autres points importants dans un jeu de moto : la fluidité et la sensation de vitesse. Concernant la fluidité, je n’ai rien à redire, le jeu ne bouge pas et je n’ai noté aucun bug le concernant. La sensation de vitesse est également au rendez-vous, et vous ressentirez bien la différence entre chaque catégorie de motos. Pour profiter au maximum de cette sensation, je vous invite d’ailleurs à utiliser l’une des caméras vues du casque.

Enfin, pour ce qui est de la partie sonore, le titre se contente un peu du minimum. Pour le bruit des bolides, aucun problème, le travail est bien fait et on peut même distinguer la différence de son entre les cylindrées. En revanche, les musiques des menus sont un peu fades, et les commentaires quant à eux sont carrément aux abonnés absents (à part pour la présentation et la fin des courses).

avis MotoGP 20
 
 
Fiche d’identité du jeu
Edité par Milestone Public +3
Développé par Milestone Fourni par l’éditeur Oui
Date de sortie 23 avril 2020 Testé sur Xbox One X
Plateformes PC, PS4, Switch, Xbox One Temps de jeu 10h
Les points positifs Les points négatifs
• Conduite très agréable et exigeante • Prise en main difficile pour les novices
• Mode carrière efficace • Des collisions et chutes qui manquent un peu de réalisme
• Un contenu qui vous occupera de longues heures
• Techniquement réussi
• Gestion du carburant et des pneumatiques intelligente
Note finale : 16/20
Durée de vie : 4/5 – D.A./Graphisme/Ambiance sonore : 4/5 – Gameplay : 4/5 – Mode carrière : 4/5
 

Monster Energy Supercross 3 est le titre qui m’avait réconcilié avec les jeux de motocross, et Milestone a une nouvelle fois réussi son pari. MotoGP 20 m’a vraiment convaincu, et totalement redonné goût aux jeux de moto sur piste. Le jeu aborde une technique solide, un mode carrière bien garni, et des sensations de conduite vraiment agréables. On regrettera seulement une prise main peut-être un peu complexe pour les novices, et des collisions pas toujours très logiques. Mais globalement, MotoGP 20 est un très bon cru, et que vous soyez fan de la discipline, ou simplement curieux du sport automobile, je vous invite à vous le procurer.