L’avis de Noopinho : Inside

Hello les amis !
Je vous retrouve aujourd’hui pour un nouveau test, un petit jeu indépendant : Inside. Il est sorti le 29 juin 2016 sur PC, PS4 et Xbox One.
J’ai profité du double pack de sa version physique vendu avec Limbo (autre production du studio Playdead) pour enfin pouvoir m’attaquer à ce jeu.
Allez hop, c’est parti ! 🙂

Soyons clairs dès le départ : Inside propose une aventure unique. Dans la lignée de son grand frère : Limbo, l’ambiance est assez glauque, dérangeante et le fait d’incarner un petit garçon sans défense renforce cette atmosphère.
Vous l’aurez compris, nous prenons le contrôle d’un jeune garçon qui va avancer dans un univers qui clairement lui veut du mal. Que ce soit les différents personnages que nous allons rencontrer, ou même l’environnement, tout est prétexte à nous faire voler en éclats.
D’un point de vue du gameplay, le jeu est assez basique dans son approche. Il s’agit d’un plateformer en 3D isométrique qui alternera avec des phases de plateformes plutôt simples, même si nous devrons mourir à plusieurs reprises pour passer certains obstacles. La mort dans le jeu n’est pas très punitive car elle permet de reprendre au précédent checkpoint, et ils sont assez nombreux dans le jeu (pas de nombre de vie limitées ou autres).
L’autre phase principale du gameplay est la «  résolution d’énigmes « . Pas des énigmes comme on pourrait l’imaginer, mais plutôt des problèmes pour accéder à une plateforme, ou tout simplement avancer dans l’aventure.
Dans l’ensemble du jeu, elles sont pour la plupart toutes logiques, même si de plus en plus loufoques et difficiles à mesure que l’on avance dans l’aventure. C’est vraiment très appréciable de réussir à avancer sans avoir à se creuser la tête pendant plusieurs heures sur un problème, même si après coup, on peut se demander si le jeu ne manque pas un peu de challenge.

Passons maintenant à l’approche esthétique du jeu. Une fois encore on voit clairement le lien avec Limbo. Nous sommes dans un univers assez sombre même si contrairement à son ainé, celui-ci se permet d’être en couleur.
Mais ce n’est pas la couleur qui va rendre le jeu plus chatoyant. En effet, les détails ne sont pas épargnés, notamment lorsque notre jeune garçon est découpé en mille morceaux par exemple.
Inside a une ambiance graphique vraiment somptueuse, les différents effets de lumière soulignent l’atmosphère de plus en plus oppressante du titre.
Au niveau sonore, rien à redire non plus, tout est parfait.

Pour finir, parlons un peu de ce que veut nous raconter Inside. Il n’y aura pas de longs dialogues ou encore de cinématique. Inside est de ce genre de jeu qui vous fait comprendre son background par le gameplay, l’ambiance, ou bien encore les décors.
Je ne vous spolierai pas, mais plus nous avançons dans cette aventure et plus l’univers que nous visitons devient dérangeant. L’aventure est haletante du début à la fin, avec très peu de temps mort. Je mettrais un petit bémol à la fin tout de même, qui à mon goût est un peu expéditive et peut être trop ouverte en terme d’interprétation.
Il faudra compter approximativement 3 à 4h pour voir le générique de fin défiler. Le jeu nous laisse tellement peu de pauses qu’il paraît peut-être un peu court… surtout que ce genre de jeu ne jouit pas d’une grande rejouabilité (à part pour les chasseurs de succès/trophées).

Les points positifs

– Direction artistique sublime
– Enigmes simples mais efficaces
– Aventure haletante
– Gameplay classique mais très réussi
– Très beau, propre techniquement

Les points négatifs

– Un peu court
– Fin un peu confuse
– Trop simple par moment

Note finale : 16/20
Durée de vie : 3/5 – Dir Artistique + graphisme + ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 4,5/5 – Scénario : 4/5

Inside aurait pu être un véritable chef d’oeuvre en étant un poil plus long et en se finissant d’une façon plus claire. Attention, cela n’enlève en rien à toutes ses autres énormes qualités.
Il reste tout de même un très bon jeu, je dirais même un jeu à faire et que je vous conseille vivement, que vous soyez fan de jeux de plateforme ou bien simplement d’aventure à la direction artistique marquante.
Et vous, connaissez-vous Inside ? Envie de l’essayer maintenant ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *