L’avis de Noopinho : F1 2018

test f1 2018 screenshot

Hello les amis !

 

Il y a quelques temps j’ai eu la chance, grâce à Koch Media France, de pouvoir tester le nouvel opus de la série Formula 1. Il s’agit de F1 : 2018, sorti le 24 août 2018 sur PC, PS4 et Xbox One.
 
Vous l’aurez compris, le jeu est basé sur la licence officielle de l’épreuve reine du sport automobile : la Formule 1. Au menu : tous les circuits, les pilotes, et bien sûr les monoplaces.
 
Allez, je vous dis tout sur ce nouvel opus ! 🙂

 

 

Le jeu propose divers modes de jeu avec, tout d’abord, le classique grand prix qui vous permettra de vivre un week-end de courses entier avec les essais libres, les qualifications, et la course évidemment.
 
Vous aurez aussi l’occasion de faire des courses avec des voitures dites « classiques », c’est-à-dire des véhicules qui ont marqué l’histoire de la discipline.
Un mode saison est également de la partie. Vous devrez choisir un pilote et vivre dans sa peau la saison officielle de Formule 1.
 
Si vous êtes un amoureux de la licence, je pense que le mode que vous attendez le plus est évidemment le mode carrière. Si vous vous investissez particulièrement dans celui-ci, il pourra prendre beaucoup de votre temps, mais on y reviendra un peu plus en détails car, pour moi, c’est le mode le plus intéressant du jeu.
 
Pour les amoureux de courses en ligne, ne vous inquiétez pas, elles sont évidemment de la partie, avec un intéressant système essayant de rassembler dans la même course les pilotes les plus fair-play. Les pilotes d’auto-tamponneuses en puissance seront quant à eux réunis dans d’autres parties afin de laisser tranquille les joueurs plus « sérieux ».

 
F1 2018
 

 

Mais revenons-en au mode carrière. Dans celui-ci, vous incarnerez un pilote que vous allez devoir créer. Les options de personnalisation du personnage sont quasiment inexistantes, votre seule possibilité étant de choisir un modèle prédéfini et un casque.
 
Une fois votre coureur créé, vous pourrez directement choisir l’écurie dans laquelle vous allez rouler. Cette façon de faire n’est malheureusement pas très réaliste, car vous pourrez par exemple commencer avec Mclaren, et ainsi remplacer Lewis Hamilton, le champion du monde en titre, dès votre première saison.
 
Mais ces deux défauts seront quasiment les seuls constatés sur ce très bon mode de jeu.
 
Vous enchaînerez ensuite les courses selon le calendrier officiel, tout en veillant à améliorer votre véhicule au moyen du centre de recherches, et ainsi, pourquoi pas, faire par exemple de Renault l’écurie la plus performante du championnat !
Petite déception tout de même car le jeu présente des interviews qui se révéleront sympathiques en début de partie, mais vite redondantes et ennuyeuses par la suite.
 
Voilà pour le mode carrière, parlons un peu de gameplay maintenant. Les sensations de conduite sont très bonnes, je trouve que le ressenti de la route est assez bluffant car on peut sentir la voiture se dérober au moindre pneu dans l’herbe, ou si vous accélérez un peu trop en sortie de bordure.
La météo dynamique est assez réussie également : conduire sous la pluie sera vraiment très différent de la conduite par temps sec.
 
Pour un peu plus de réalisme, je vous conseille vivement le mode de course à minimum 20% de la durée réelle d’un grand prix afin d’apprécier la stratégie concernant l’essence, les pneus, etc. qui est une vraie marque de fabrique de la discipline.

 
F1 2018 carrière
 

 

Graphiquement, F1 2018 est une réussite. Les monoplaces sont très bien modélisées, et les pilotes également. Certains circuits offrent de très beaux panoramas, comme celui d’Abu Dhabi par exemple.
 
La sensation de vitesse est bien retranscrite également, et on sent immédiatement la différence quand on commence dans une Williams Racing et que l’on passe chez Mercedes.
Petit bémol à mon goût, la gestion des dégâts n’est pas forcément optimale. Certains chocs pourtant anodins peuvent conduire à l’abandon quand certains tamponnages passent sans aucun problème. Petit mot d’ailleurs sur ces tamponnages, vous serez assez déçus de savoir que l’IA n’est pas toujours exempt de tous reproches et viendra par moment vous expulser dans le décor, c’est assez frustrant.
 
Concernant la bande son, je n’ai pas grand chose à redire. Le ronronnement des moteurs est bien retranscrit, et la présentation en début de circuit par des commentateurs français est plutôt intéressante.
 
Finissons avec la durée de vie. Il est très difficile de quantifier la durée de vie d’un jeu de courses, car tout dépend un peu de votre façon de jouer. Personnellement, je joue exclusivement au mode carrière qui prend pas mal de temps entre les week-end de courses à enchainer, mais aussi les évènements rétro-ponctuels qui vous placent aux commandes de mythiques monoplaces. Dans tous les cas, je pense que F1 2018 sera bien assez généreux pour vous occuper un bon moment.

 

 

 

LES POINTS POSITIFS

 
– Conduite agréable et réaliste
– Effet météo réussi et impactant vraiment la course
– Partie technique très propre
– Courses rétro nombreuses et amenant de la variété
Mode carrière très complet et chronophage
 

LES POINTS NÉGATIFS

 
– IA pas toujours au top et un peu trop agressive
– Interview de fin de course répétitive et peu intéressante en mode carrière

Note finale : 17/20
Durée de vie : 4,5/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 4/5 – Mode carrière : 4/5

 

Cela faisait vraiment un bout de temps que je n’avais pas posé mes mains sur un jeu de Formule 1 (j’étais pourtant un grand fan sur la génération de console précédente), et autant vous dire que ce nouvel opus de la série est une vraie réussite. Les mordus de réalisme pourront régler le jeu afin que les sensations de conduite soit retranscrites le plus fidèlement possible, et les joueurs un peu plus novices pourront également y trouver leur compte avec des réglages plus simples. F1 2018 a une très grande force : son mode carrière. Si vous souhaitez vivre par procuration la carrière d’un pilote de F1, c’est bien ici qu’il faut se tourner. Entre les différents objectifs fixés par votre écurie et le très prenant centre de recherches et développement, les joueurs les plus passionnés pourront passer des dizaines d’heures sur ce mode. On regrettera tout de même une IA encore un peu maladroite, voir agressive, et l’ajout des interviews en mode carrière qui, au final, n’apporte pas grand chose. Malgré ses quelques défauts, F1 2018 reste un très bon jeu de sport automobile et m’aura définitivement réconcilié avec la discipline.

 

signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *