×

Avis – Ghostrunner 2, l’art du mouvement

avis Ghostrunner2

Avis – Ghostrunner 2, l’art du mouvement

Hello les Ghostrunners !

Aujourd’hui je vais vous donner mon avis sur Ghostrunner 2, la suite des aventures de Jack. Le titre est développé par le studio polonais : One More Level, et il est édité par 505 Games.

Il est sorti le 27 octobre dernier sur PC, PS5 et Xbox Series.

J’avais vraiment apprécié le premier opus de la série. Est-ce que cette seconde tentative parvient encore plus à me séduire ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet avis sur Ghostrunner 2.


Jack l’éventreur

Pour commencer, on va parler de l’histoire et de l’univers du jeu. Il faut savoir que cette nouvelle aventure se déroule un an après les événements du premier épisode. Donc forcément si vous ne l’avez pas fait, vous allez peut-être être un petit peu perdu. Pour éviter cela je vous inviterai dès le début à vous rendre dans le menu, et lancer le résumé de Ghostrunner 1. Ce petit rappel ne m’a d’ailleurs pas fait de mal non plus, sachant que le premier opus est sorti il y a déjà 3 ans.

Dans ce second épisode notre héros ne change pas, on incarne toujours le Ghostrunner : Jack. Malheureusement tous nos efforts du premier épisode n’auront pas forcément porté leurs fruits. En effet notre héros va désormais devoir affronter une sorte de culte, qui sont prêt à tout pour éliminer les humains.

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps. Le premier opus ne brillait pas par son scénario et c’est ici encore le cas. On ressent bien que One More Level essaye de faire un effort. Avec notamment plus de dialogues et en essayant de mettre un peu plus en avant le lore et les enjeux.

Des efforts sont présent sur la narration, mais elle peine encore un peu à faire mouche.

Malheureusement le tout ne fait pas vraiment mouche et l’écriture laisse parfois un petit peu indifférent. Malgré tout je pense qu’il ne manque pas grand-chose pour rendre tout cet univers encore plus intéressant. On sent bien qu’un vrai effort est fait sur le background, et tout ce qui entoure l’histoire de Ghostrunner me paraît prometteur.

Dans cette optique d’essayer de rendre l’histoire plus intéressante, on aura souvent l’occasion de revenir au QG de Jack et ainsi pouvoir discuter avec les différents personnages secondaires. Mais une fois encore je les trouve un petit peu trop génériques difficile de s’attacher à eux.

Ghostrunner2 02 11 2023 17 20 02

Bouger pour survivre

Pour continuer cet avis sur Ghostrunner 2, on va désormais parler du gameplay. Alors oui, son histoire et son univers ne sont pas des plus passionnants. Mais rassurez-vous, le jeu est une grande réussite en termes de mécaniques.

Si comme moi vous avez joué au premier opus, vous allez vite retrouver vos marques et surtout ce plaisir instantané de vous mouvoir au travers des yeux de Jack. En revanche, si vous êtes novice pas de panique. Le titre propose évidemment une difficulté qui va crescendo et vous aurez le temps de vous familiariser avec les mécaniques.

Pour résumer un peu ce qu’est la recette Ghostrunner, il s’agit en fait d’un jeu d’action à la première personne dans lequel on va enchaîner des phases à la fois d’affrontement et de plateformes. Notre personnage dispose à la fois d’un sabre, mais également d’autres armes et compétences comme des shurikens ou bien encore la possibilité de ralentir quelques instants le temps, et ainsi pouvoir dasher dans une direction souhaitée.

La recette n’a donc pas vraiment changé, mais ce n’est pas pour me déplaire car elle fonctionnait déjà très bien. Ce qui veut dire également que la difficulté très exigeante du titre est également toujours au rendez-vous. En effet, le moindre contact avec un ennemi ou la moindre chute sera fatale.

Là où le titre est intelligent, c’est que cela ne sera pas pour autant punitif. Il y a énormément de checkpoints dans l’aventure. L’échec ne voudra donc pas dire devoir recommencer à 0, mais seulement quelques mètres en arrière.

Ce second opus ne change pas la recette, mais améliore ses bases qui étaient déjà très solides.

De plus, les développeurs ont ajouté quelques nouveautés qui devraient vous aider durant les affrontements. Jack pourra notamment parer désormais, mais également améliorer ses compétences en déverrouillant de nouvelles capacités, notamment en récupérant des éclats de mémoire dans les niveaux.

En plus de cela, on a le droit à des des passages totalement inédits, avec notamment des passages à moto que j’ai particulièrement adoré. Ils sont à la fois ultra nerveux et terriblement bien fichus. C’est juste dommage que la moto avait quelques fois tendance à se coincer dans le décor. Ces petits bugs pouvaient parfois être gênants.

Les phases de plateformes ne sont pas en reste. Vous aurez parfois des enchainements absolument incroyables à effectuer. Ce sont des passages que j’adorais déjà dans le premier jeu et que j’ai encore plus apprécié dans celui-ci.

En résumé, non, le jeu ne vous fera pas de cadeau et reste un jeu exigeant, il faut le savoir. C’est pourquoi j’insite sur ce point dans cet avis sur Ghostrunner 2. Toutefois, il sait être juste et gratifiant quand on arrive parfaitement à jongler entre toutes les capacités de Jack, son agilité et évidemment notre propre skill.


Beautiful Dharma

Pour débuter ce dernier paragraphe de mon avis sur Ghostrunner 2, on va parler de la durée de vie. Pour venir à bout du premier jeu, il m’avait fallu 9h et pour celui-ci il m’aura fallu 09h30. Comme vous pouvez le voir, on est donc sensiblement sur la même durée de vie.

Même si sur cet opus il y a quelques petites choses en plus, notamment un mode rogue like totalement accessoire, mais qui pourrait vous occuper quelques heures de plus. Cela reste pour moi tout à fait correct au vu du style du titre, je pense qu’il se serait perdu à essayer d’être plus long.

Du côté de la technique pure, je n’ai eu aucun problème à faire tourner le titre sur mon PC. Le tout était parfaitement stable, et sans bug notable. Pour un titre qui n’a pas un budget de AAA, j’ai trouvé que le rendu était globalement, vraiment honorable. Il propose des textures très propre et surtout des reflets et effets lumineux splendides. Notamment grâce à la direction artistique très cyberpunk du titre.

Le jeu est très propre techniquement, et le côté néon et vertical de la Tour Dharma est toujours aussi plaisant.

En effet, on retrouve parfaitement le côté très néon et vertical de la Tour Dharma dans laquelle se déroule la majeure partie de l’aventure. Ce ne sera toutefois pas le seul environnement que vous allez parcourir, mais je préfère vous laisser la surprise.

Enfin, d’un point de vue sonore, on a un doublage en anglais, de très bonnes factures. La musique, quant à elle, est en parfaite adéquation avec l’ambiance du jeu. A la fois électrique, enivrante, exaltante et parfaitement dans le tempo de l’aventure.

avis Ghostrunner 2

Fiche d’identité du jeu
  Edité par505 Games  Public+18
  Développé parOne More Level  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie27 Octobre 2023  Testé surPC
  PlateformesPC, PS5 et Xbox Series  Temps de jeu9h30
Les points positifs
Les points négatifs
• Des efforts sur l’histoire et l’univers• … mais cela reste encore un peu timide
• Des passages à moto vraiment saisissants• … mais avec quelques bugs
• Un gameplay toujours aussi nerveux et efficace
• Des nouveautés appréciables
• Un titre exigeant mais juste
• Une technique toujours aussi solide
• Une bande-son géniale
• Des phases de plateformes agréables
Note finale : 16,5/20
Gameplay : 5/5 | Durée de vie/Contenu : 4/5 | Histoire/Univers : 3/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 4,5/5

A l’époque, quand j’avais découvert Ghostrunner, c’était une vraie belle surprise. Cet effet de surprise, justement, ne pouvaient plus fonctionner avec ce second opus. Je l’attendais de pied ferme, mais j’espérais qu’il allait pouvoir se hisser au moins au niveau de son aîné. Je suis ravi de pouvoir vous confirmer que c’est bien le cas et que ce 2ème épisode le surpasse même en tout point. Il ne révolutionnera pas le gameplay déjà très efficace de la première aventure, mais il le peaufine et le perfectionne avec de belles idées, comme le fait de pouvoir effectuer des parades mais également avec les passages à moto.

Ce qui pour moi fait que Ghostrunner 2 ne se hisse pas encore à la hauteur de très grands jeux, c’est que son histoire et son scénario, (même si les développeurs ont essayé de faire un effort) ne sont pas vraiment à la hauteur du reste. Il reste pour moi ce seul petit bémol à gommer, pour que le titre de One More Level franchisse encore un cap, peut-être pour avec un 3ème opus ?

Signature Noopinho

Laisser un commentaire