Le mini-avis de Noopinho : Gwent Rogue Mage, cartes et stratégie au pays du sorceleur

Le mini-avis de Noopinho : Gwent Rogue Mage, cartes et stratégie au pays du sorceleur

13 août 2022 0 Par Noopinho
Hello les amis !

Aujourd’hui je vais vous parler de Gwent : Rogue Mage, un standalone du jeu de cartes issu de la licence The Witcher : le Gwent.

Le titre est arrivé le 7 juillet dernier sur PC et smartphones, et il nous propose en plus d’être un jeu de cartes, des mécaniques de rogue-like. Est-ce suffisant pour faire un titre intéressant et profond ? C’est ce que nous allons découvrir.


La naissance des sorceleurs

Tout d’abord, parlons un peu de l’histoire. Le contexte choisi est vraiment très intéressant car nous incarnons Alzur, accompagné d’un autre mage du nom de Lylianna. Ces deux personnages sont à la poursuite de mutagènes particuliers afin de pouvoir essayer de créer des guerriers capables de chasser des monstres. Vous l’aurez compris, Alzur et Lylianna cherche à créer les sorceleurs.

Malgré ce speech de base très intéressant, le jeu fait le strict minimum en matière de scénario avec quelques cinématiques et lignes de dialogues, mais vraiment rien de transcendant. C’est dommage car la période choisie est vraiment intéressante et elle aurait pu nous apprendre énormément de choses sur l’univers de The Witcher.

Malgré un contexte très intéressant, le scénario du titre n’est pas transcendant, le jeu faisant le strict minimum en matière de narration.

Pour faire le tour de l’aventure il faudra compter une bonne vingtaine d’heures, mais cela variera forcément en fonction de votre façon de jouer. La durée de vie est donc vraiment très solide pour un titre qui est vendu seulement 9€99.


Perdre pour mieux gagner

Concernant le gameplay, on se rapproche fortement du jeu de carte présent dans The Witcher 3. Nous avons un plateau avec 2 lignes, une de combat rapproché, et une autre de combat à distance. Nous pouvons tirer une carte dans notre pioche 5 fois durant la partie, et le but est qu’une fois que chaque joueur à jouer toutes ses cartes, d’être celui qui a le plus grand nombre de points. Les points que l’on additionne sont ceux qui sont mentionnés directement sur les cartes que l’on utilise.

Le jeu permet des approches assez différentes avec un jeu plutôt défensifs, ou bien offensifs, voir même basé sur la ruse. Pour cela, on débloquera des decks au fur et à mesure de notre progression. Car oui, Gwent : Rogue Mage étant également un rogue-like, on progresse au fur et à mesure de l’aventure.

Le gameplay de Gwent : Rogue Mage est plutôt solide car il propose une expérience qui se renouvelle et dans laquelle on monte en puissance au fur et à mesure de nos parties.

Il ne faudra pas désespérer à perdre certaines batailles car cela fait partie du jeu, et ça nous permet de monter notre niveau et ainsi gagner de nouveaux pouvoirs, de nouvelles cartes et j’en passe. De plus, chaque run est différente, il faudra donc avoir également un peu de chance pour parvenir à tomber sur des évènements aléatoires positifs ou gagner des cartes puissantes.

Une autre particularité, c’est que le personnage que l’on incarne : Alzur, peut utiliser ses compétences directes durant les affrontements en utilisant des sorts. Mais attention, sa capacité est limitée par un niveau de magie, et il faudra pouvoir le recharger entre deux combats pour continuer à s’en servir. Cela ajoute une mécanique supplémentaire intéressante qui peut permettre de renverser certaines situations.

Le gameplay de Gwent : Rogue Mage m’a vraiment plu et ce fut un plaisir de participer à ses combats. Il faut faire preuve de stratégie et de malice, et surtout ne pas se décourager devant les échecs qui rendent plus fort.


Franglish

D’un point de vue technique, le jeu fait parfaitement le travail. Alors forcément, on est sur un jeu de plateau, il ne faut donc pas s’attendre à avoir quelque chose d’extraordinaire, mais on retrouve bien l’ambiance et l’atmosphère générale de la franchise.

De plus, le jeu tourne parfaitement et me paraît très bien optimisé. J’ai constaté aucun bug sur PC durant mes parties.

On retrouve bien l’ambiance et l’atmosphère générale de la franchise.

Enfin, la partie sonore fait le travail mais aurait pu être un peu plus travaillé je trouve. Les musiques sont vraiment très sympas, mais loin d’être au niveau de celle de The Witcher 3. Quant au doublage, c’est dommage certains sont en anglais et d’autres en français sans trop que l’on sache pourquoi.


Fiche d’identité du jeu
  Edité parCD Projekt Red  Public+16
  Développé parCD Projekt Red  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie7 juillet 2022  Testé surPC
  PlateformesPC, Smartphones  Temps de jeu10h
Les points positifs
Les points négatifs
• Un gameplay qui fonctionne parfaitement• Un scénario trop en retrait malgré un contexte intéressant
• Des mécaniques de rogue-like bien intégrées• Une partie sonore oubliable
• Une partie technique qui fait le travail
• Une durée de vie solide pour le tarif
 
Note finale : 13,5/20
Gameplay : 4/5 | Durée de vie : 4,5/5 | Histoire/Univers : 2/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 3/5

Gwent : Rogue Mage est une expérience vraiment sympathique avec un gameplay solide, et une durée de vie vraiment intéressante au vu du tarif. Malheureusement le titre ne peut pas devenir un vrai hit la faute à une histoire injustement sous exploitée malgré tout le potentiel aperçu. Je sais que ce n’est pas le critère premier pour ce type de jeu, mais cela aurait vraiment permis au titre de se démarquer, surtout quand on se situe dans l’univers du sorceleur, l’un des plus intéressants du jeu vidéo.

Signature Noopinho