L’avis (sans spoil) de Noopinho : The Last Of Us Part II

L’avis (sans spoil) de Noopinho : The Last Of Us Part II

8 juillet 2020 0 Par Noopinho
avis The Last Of Us Part II
Hello les amis !
 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test, je vais vous parler d’un jeu qui était l’un des plus attendus de l’année : The Last Of Us Part II.

La suite des aventures de Joel et Ellie arrive 7 ans après le premier épisode, sur une Playstation 4 en fin de vie. Le studio Naughty Dog va-t-il réussir à marquer durablement les joueurs une nouvelle fois avec une histoire poignante ?

C’est ce que nous allons découvrir, et tout ça sans spoil !

 
 

Histoire de vengeances

 

Pour débuter ce test, faisons déjà un petit point sur l’histoire de The Last Of Us premier du nom. L’histoire nous plongeait dans la peau de Joel, un père de famille meurtri suite à la perte de sa fille. Le décès de cette dernière est arrivé au début de l’épidémie de cordyceps, qui frappe le monde aujourd’hui encore.

Le cordyceps est un champignon qui s’attaque normalement aux insectes, en prenant possession de leur cerveau. Mais ce virus a muté et infecte désormais les humains qui se transforment en des créatures ressemblant fortement à des zombies ayant soif de sang et de chair.

Plusieurs années après cette épidémie, Joel s’est vu confier le destin d’une jeune fille du nom de Ellie. Cette dernière a la particularité d’être immunisée à l’infection qui se transmet soit par inhalation de spores, soit par la morsure d’un infecté. Notre duo sera à la recherche d’un groupe de chercheurs, les Lucioles, afin d’essayer de trouver un remède à l’infection grâce à l’immunité de Ellie.

A la fin de cette première aventure, nos deux héros réussissent à trouver l’hôpital abritant les chercheurs et ont la possibilité de fabriquer un remède. Mais pour cela, Ellie doit mourir. Joel, ne pouvant accepter de perdre la jeune fille qu’il considère un peu comme sa propre enfant, va alors décider de tuer tout ceux qui se mettront sur son passage. Le jeu nous laisse un peu comme cela, notre héros ayant préféré sacrifier l’humanité pour sauver Ellie.

L’histoire de The Last Of Us Part II se déroule 4 ans après ces évènements. Le jeu reposant en grande partie sur la qualité de son écriture, je ne rentrerais pas dans les détails pour éviter tout spoil. Joel et Ellie résident désormais à Jackson et font partie d’une communauté de survivants. Mais un évènement va venir bouleverser leur quotidien et les lancer dans une folle course poursuite pour se venger.

La qualité d’écriture du premier épisode était déjà l’une de ses forces, mais The Last Of Us Part II le surpasse en tout point.

Cela fait un petit moment que je n’avais pas vu une telle maîtrise en termes de scénario, de rebondissements et de mise en scène. Rien n’est laissé au hasard, et TLOU Part II est un véritable récital de la part de Naugthy Dog.

Je ne vous le cache pas, vous n’allez sûrement pas sortir indemne de cette aventure, à moins d’être totalement insensible. Le jeu se veut viscéral, avec des séquences très dures voulant montrer toute la cruauté humaine, et rappelant que les prédateurs les plus dangereux ne sont pas les infectés, mais bien les hommes.

Concernant les personnages, vous reverrez des têtes bien connues évidemment, mais également de nouveaux visages. Ces derniers sont très réussis et bien écrits. De plus, le jeu propose quelques flashbacks très intéressants et un déroulement assez surprenant, mais je vous laisserais le soin de découvrir tout cela.

Il y a eu des critiques sur le scénario de TLOU II et je peux les entendre, cela ne peut pas plaire à tout le monde. Mais Naughty Dog a essayé de proposer quelque chose de différent et de très mature. La mention public averti n’est pas là pour rien, et l’histoire de ce titre restera gravée à jamais dans ma mémoire de joueur.

avis The Last Of Us Part II
 
 

Survivre ou mourir

 

Avant de parler du gameplay de The Last Of Us Part II, je vais être très clair, ceux qui s’attendaient à une révolution des mécaniques vont être déçus. Le jeu propose une amélioration d’un gameplay qui fonctionnait plutôt bien il y a 7 ans, et qui fonctionne toujours bien aujourd’hui.

Nous sommes face à un jeu de tir, où vont s’entremêler des phases d’exploration et d’infiltration, tout cela en vue à la troisième personne. Les phases de tir ont peu évolué depuis le premier épisode, et il est préférable d’éviter la confrontation directe sous peine d’être en mauvaise posture. Il vaudra mieux privilégier la discrétion qui est clairement mise en avant.

Ellie peut jouer avec l’environnement afin de se cacher de ses ennemis, rester planquer derrière un véhicule, un meuble, ou même s’allonger dans les hautes herbes qui parsèment sa route. Cette nouveauté n’est pas si anecdotique que cela, puisqu’elle permet des déplacements plus discrets, bien que plus lents.

Au fur et à mesure de l’aventure, Ellie débloquera également un arc qui sera le parfait allié de la discrétion, mais elle pourra également fabriquer des silencieux pour son pistolet. C’est d’ailleurs là que les phases d’exploration entrent en jeu. Vous aurez par moment quelques temps morts où vous pourrez explorer des zones semi-ouvertes.

En règle générale, lorsque vous arrivez dans une zone, cette dernière se décompose toujours un peu de la même façon : notre personnage indique l’objectif à atteindre, puis vous pouvez soit foncer sur cet objectif en ligne droite, soit explorer les alentours. C’est personnellement ce que j’ai fait. J’ai pris le temps de fouiller les moindres recoins de la carte afin de trouver des armes, du matériel pour me fabriquer des objets, ou tout simplement des documents nous permettant d’en apprendre un peu plus sur le lore de The Last Of Us.

La récupération de matos sera l’une de vos occupations principales. En effet, pour améliorer Ellie vous aurez plusieurs possibilités. Vous pourrez trouver de nouvelles armes, plus efficaces que celles de base, mais aussi trouver des matériaux qui vous serviront à modifier vos armes sur des établis à trouver en jeu. De plus, Ellie a désormais droit à un arbre de compétences dont il faudra déverrouiller les branches en trouvant des magazines. Une fois une branche déverrouillée, il vous faudra trouver un certain nombre de pilules pour débloquer la compétence souhaitée.

Ces petites nouveautés apportent un peu de fraîcheur à The Last Of Us Part II.

Comme vous l’aurez compris dans ma partie sur l’histoire du jeu, vous devrez affronter des infectés, mais également des humains. L’approche sera totalement différente en fonction de cela. Les humains sont moins résistants, mais mieux organisés que les infectés. Il faudra donc faire preuve de malice pour venir à bout de tout un groupe, la meilleure solution restant d’alterner entre phases de tir et camouflage. Enfin… camouflage, si vous y arrivez, puisque les développeurs ont eu la bonne idée d’ajouter des chiens qui aideront vos ennemis à patrouiller et pourront vous flairer. Cela ajoute de la tension et vous demandera de toujours être en mouvement.

Pour les infectés, la donne est un peu différente. Vous apprendrez vite à comprendre leurs différents archétypes et à savoir comment les vaincre. Cela ne vous empêchera pas quelques frayeurs, en particulier face aux claqueurs qui sont évidemment de retour. Ces montres m’avaient terrifié dans le premier épisode, et c’est de nouveau le cas dans cette deuxième partie. Pour rappel, les claqueurs sont totalement aveugles mais ont l’ouïe très fine. Une fois repéré, ils se jetteront sur vous pour vous arracher la jugulaire.

En plus des claqueurs et autres colosses habituels, vous rencontrerez deux nouveaux types d’infectés que je vous laisserais le plaisir de découvrir. Un petit conseil : évitez-les.

Un petit point sur la durée de vie maintenant. Il m’aura fallu 28 heures pour voir défiler le générique de fin. Cette deuxième partie est donc bien plus longue que la première que j’avais parcourue en une dizaine d’heures. Sachez toutefois qu’il est possible de le finir un peu plus rapidement, mais pour ma part j’ai vraiment pris tout mon temps pour explorer les moindres recoins de la map.

On arrive à la fin de cette partie sur le gameplay de The Last Of Us Part II et vous devez vous dire : « mais alors, les critiques n’étaient pas justifiées ? ». Pour moi, elles n’étaient pas toutes justifiées, mais le jeu est loin d’être une révolution. Tout ce qu’il fait, il le fait très bien, et ses quelques nouveautés sont appréciables. Mais je pense que le plus gros problème sur ses mécaniques, c’est qu’au final j’ai ressenti une certaine lassitude au bout de 15 heures de jeu. Alors oui, l’histoire était tellement exceptionnelle que j’ai toujours eu envie d’en voir plus. Mais au final, la boucle de gameplay est toujours similaire : on arrive sur une zone, on explore, on tombe sur un groupe d’ennemis, on avance, on explore, péripéties puis cinématique pour faire avancer l’histoire. Je ne dis pas que cela ne fonctionne pas, mais sur quasiment 30 heures de jeu, on commence à ressentir un certain sentiment de répétition et c’est dommage pour un jeu de ce calibre.

avis The Last Of Us Part II
 
 

Le jubilé de la Playstation 4

 

Naughty Dog a sorti The Last Of Us Part II en fin de vie de la Playstation 4, comme il l’avait fait pour le premier episode qui est sorti en fin de vie de la PS3. Je m’attendais donc à ce que les capacités de la machine soient exploitées à 100%, et c’est le cas.

Le titre est tout simplement splendide, un peu à l’image de ce que le studio a réussi avec Uncharted 4 en 2016. Les textures sont fines, les animations ultra réalistes, et les visages vraiment très détaillés. Durant les cinématiques, on en oublie presque que nous sommes devant un jeu vidéo. Les animations faciales atteignent un niveau rarement vu auparavant, et la mise en scène est également grandiose.

J’ai rarement trouvé un monde post-apocalyptique aussi crédible que celui de TLOU Part II, avec ce mélange de béton et de nature qui reprend ses droits.

On sent également le soin apporté à chaque recoin de la carte. Chaque boutique ou bâtiment que vous visitez a son histoire, et vous pouvez la comprendre grâce à une narration par l’environnement magnifiquement travaillé.

Je vous disais d’ailleurs dans la première partie que l’aventure ne vous laisserait pas indemne, c’est également en partie grâce à sa technique. Les démembrements sont au rendez-vous, et chaque scène choc vous sera montrée sans aucune retenue pour bien vous faire comprendre la violence de ce monde.

Le jeu a fait souffrir ma machine comme rarement. On notera tout de même quelques petits défauts, notamment un peu d’aliasing par moment et quelques bugs de caméra nous faisant voir littéralement à travers le sol, mais vraiment rien de méchant sur 28 heures d’aventure.

Enfin, parlons un peu de la bande-son et du sound design. The Last Of Us premier du nom avait déjà fait fort, mais cette deuxième partie est encore plus réussie. Le jeu propose des compositions à couper le souffle, toujours en accord avec l’action et les émotions que Ellie ressent. Mention spéciale d’ailleurs aux petits moments de douceur où Ellie joue de la guitare (enfin vous aussi grâce au pavé tactile) et nous propose des reprises splendides comme celle de Take On Me, à la fois belle et mélancolique.

Concernant les bruitages et doublages, le travail est encore une fois à la hauteur d’un jeu de ce calibre. Vous apprendrez vite à vous servir du son pour reconnaître vos ennemis, mais également leur position. Les doublages sont en français et de très bonne qualité. Il m’est d’ailleurs arrivé de prendre le temps d’écouter les conversations des différents PNJ, et une fois encore la qualité d’écriture était au rendez-vous, avec des discussions intéressantes la plupart du temps.

avis The Last Of Us Part II
 
 
Fiche d’identité du jeu
Edité par Playstation Public +18
Développé par Naughty Dog Fourni par l’éditeur Oui
Date de sortie 19 juin 2020 Testé sur PS4
Plateformes PS4 Temps de jeu 28h
Les points positifs Les points négatifs
• Histoire pleine de maîtrise et de rebondissements • Certaines phases qui se répètent un peu trop
• Des scènes marquantes à la pelle • Gameplay toujours très classique
• Animations faciales parfaites
• Des zones semi-ouvertes très appréciables
• Crafting simple mais efficace
• Bande-son et sound design parfait
• Durée de vie très solide pour le genre
Note finale : 18,5/20
Durée de vie : 5/5 – D.A./Graphisme/Ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 4/5 – Histoire/Univers : 5/5
 

The Last Of Us Part II est un chef-d’œuvre. Je pourrais m’arrêter à cette simple phrase et conclure mon test comme cela, mais il est bon de rappeler avant tout que même un chef d’œuvre ne peut pas plaire à tout le monde. Si vous cherchez un jeu avec un gameplay atypique, vous faisant passer un moment joyeux et agréable, vous n’êtes pas au bon endroit. TLOU Part II est une expérience viscérale, qui marquera les joueurs se laissant embarquer dans le périple de Ellie. Il a certes quelques défauts, comme un sentiment de répétitivité qui se ressent au bout d’une dizaine d’heures de jeu, mais le reste est tellement bon qu’on en oublie ce point. On se prend vite à cette histoire, et on sort totalement bouleversé de ce titre qui marquera à coup sûr l’année 2020.