L’avis du Vibromaster : Silt, Une (petite) lumière au fond de l’Abysse

L’avis du Vibromaster : Silt, Une (petite) lumière au fond de l’Abysse

8 juin 2022 0 Par Noopinho
Bonjour à tous !

Bienvenue dans ce test de Silt, disponible depuis le 1er juin 2022 sur PC, PS4, PS5, Switch, Xbox One, et Xbox Series.

Le titre est développé par Spiral Circus et édité par Fireshine Studio, et propose au joueur d’explorer les fonds marins dans un titre à l‘esthétique rappelant énormément un certain jeu de Playdead Studio.

Mais le titre a-t-il suffisamment de personnalité pour convaincre les joueurs curieux ? Réponse en quelque paragraphes.


Sous l’Océan…

Silt vous met dans la peau, ou plutôt dans la combinaison d’un plongeur qui s’éveille au fin fond d’un océan obscur. Votre seul objectif clair sera de vaincre différentes créatures afin de relancer une mystérieuse machine… Et c’est à peu près tout.

Silt n’est pas un jeu dont on suit l’histoire mais plutôt un titre dans lequel il vous faudra l’interpréter. Qui est ce plongeur ? Que représentent ces gigantesques statues ? A quoi peut bien servir cette fameuse machine ?

Silt n’est pas un jeu dont on suit l’histoire, mais plutôt un titre dans lequel il vous faudra l’interpréter.

Autant de question destinée à rester sans réponses, mais qui devraient tout de même titiller l’imaginaire du joueur curieux tout en laissant totalement indifférent celui qui traversera les niveaux sans s’y attarder. C’est en effet le plus gros souci de ce genre d’univers étrange et servi au joueur sans le moindre contexte : il est très simple de passer totalement à côté. Dur de reprocher alors au joueur de se concentrer sur le gameplay.


Nage droit devant toi, nage droit devant toi

Le principe de Silt est de faire traverser des tableaux au joueur en lui faisant résoudre des énigmes très simples. Ces énigmes se résolvent toutes grâce à la particularité singulière de notre plongeur : la possession. En effet en appuyant sur une simple touche, vous pourrez prendre possession des créatures marines que vous croiserez et même passez de créature en créature.

Mais attention, si la créature que vous contrôlez meurt, alors vous reprenez le contrôle du plongeur, impossible de reprendre possession d’un poisson qui serais proche de votre carcasse. Un brin frustrant quand votre avatar est resté à l’autre bout du niveau et qu’il vous faudra refaire une suite d’actions pour revenir où vous en étiez.

Le jeu propose un gameplay accessible mais les déplacements seront parfois assez crispants, voir énervants.

Et oui car il faut le dire, les déplacements sont assez crispants et devoir reparcourir un niveau donne quelque fois envie de se noyer. Etant donné que le jeu se passe sous l’eau, vous aurez toujours une certaine inertie dans les virages, et ce quel que soit l’espèce que vous contrôler.

Un brin frustrant donc, mais aussi carrément énervant lors des passages demandant plus de précision. Couplé aux énigmes qui demandent parfois des actions inutilement laborieuses, le jeu se retrouve bien moins efficace que son inspiration principale…

avis Silt

Tout le monde danse le Limbo !

Tout le monde l’a vu, tout le monde l’as dit, Silt est un LIMBO sous l’eau. Certes, le jeu reprend la charte graphique du titre de Playdead avec son noir et gris parfois marqué par des blancs très saturés, mais aussi son habillage sonore. A savoir un jeu extrêmement calme qui vous réveillera lors de mise à mort brutales, bien qu’assez rare.

Mais sachons raison garder, le titre possède tout de même une personnalité propre qui se ressentira dans les décors et architectures, ou même simplement dans son contexte sous-marin. Cité ultra industrielle inondée, cavernes bioluminescentes, ça passe. Mention spéciale au petit “hub” que vous visiterez entre chaque chapitre et qui prendra des allures de “grand vide” où même le son semble avoir disparu et qui donne un certain vertige.

Malgré la claire inspiration du côté de Limbo, le jeu possède sa propre personnalité.

Les designs aussi sont plutôt originaux même si, contexte sous-marin oblige, on n’échappera pas à quelques inspirations Lovecraftiennes qui sauront tout de même se faire très discrète.

Quant à la durée de vie du titre, il vous faudra moins de quatre heures pour en voir le générique, ce qui peut sembler court mais qui me paraît personnellement cohérant étant donné qu’avec une aventure plus longue, les défauts cités plus haut serais probablement venu à bout de ma patience.

avis Silt

Fiche d’identité du jeu
  Edité parFireshine Games  Public+16
  Développé parSpiral Circus Games  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie1er juin 2022  Testé surXbox Series X
  PlateformesPC, PS4, PS5, Switch, Xbox One, Xbox Series  Temps de jeu4h
Les points positifs
Les points négatifs
• Un gameplay très simple et facile à prendre en main• Des déplacements lourds
• Une DA toujours aussi belle• …mais trop proche de Limbo
• Des décors qui se renouvellent tout au long du jeu• Quelques passages inutilement laborieux
• Le principe de possession
 
Note finale : 13,5/20
Gameplay : 3/5 | Durée de vie : 4/5 | Histoire/Univers : 2,5/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 4/5

Bien que souffrant de la comparaison avec LIMBO, Silt propose tout de même une aventure avec suffisamment de personnalité pour séduire les curieux. S’il laissera forcément quelques joueurs indifférents, notamment à cause de ses petits soucis de gameplay, le titre reste un petit jeu assez charmant qui a le bon gout de durer juste assez longtemps pour exploiter sa formule sans tomber dans la redite. Et pour une dernière comparaison hasardeuse avec le titre de Playdead, disons que sa ressemblance lui assurera quelques ventes, mais qu’heureusement il proposera au joueur suffisamment de nouveauté pour combler leur manque d’univers lugubre en noir et gris…

Signature Le Vibromaster