L’avis de Noopinho : Wasteland 3, un RPG à la sauce old-school savoureusement délicieux

L’avis de Noopinho : Wasteland 3, un RPG à la sauce old-school savoureusement délicieux

30 septembre 2020 0 Par Noopinho
Hello les amis !
 

Je vous propose aujourd’hui le test de Wasteland 3, le nouveau titre du studio InXile, qui fait désormais partie des Xbox Games Studios.

Ce RPG en vue du dessus qui sent bon les vieilles productions, m’a vite intrigué grâce à son univers prometteur et ses dialogues matures.

Mais est-ce que cela a suffi pour me convaincre que Wasteland 3 était un bon jeu ? C’est ce que nous allons découvrir !


Hello Colorado !

Pour être très franc avec vous, je connaissais la licence Wasteland, mais seulement de nom. Je suis un grand fan de Fallout, et j’avais découvert cet univers avec Fallout 2, qui se rapprochait beaucoup de ce que propose Wasteland.

C’est donc avec beaucoup de curiosité et d’envie que je me suis lancé dans l’aventure, et je n’en ressors pas déçu. Notre périple démarre par l’arrivée des Rangers, une sorte de milice qui vient en aide aux habitants de ce monde post-apocalyptique, dans le Colorado.

Les Rangers sont plus habitués au désert du Mojave qu’à la froideur de cette région. Tout va mal débuter car leur convoi va se faire attaquer par des fous furieux, les Dorsey.

Une fois tiré de cette embûche, nous rencontrons le Patriarche, une sorte de chef militaire qui règne sur le Colorado. Enfin du moins qui essaye, car il est embêté par diverses factions contre lesquelles il vous demandera de faire le ménage.

On remarque assez vite l’une des forces de Wasteland 3, sa qualité d’écriture.

La quête principale a beau être assez classique, tout est bien narré et on se prend vite dans l’histoire. De plus, le jeu nous propose une liberté d’approche dans nos décisions assez exceptionnelle. Vos choix auront un impact et façonneront de façon indélébile la région.

L’univers dans sa globalité est tout à fait cohérent et possède un background bien développé. Si vous adorez lire des tas d’histoires annexes à l’intérieur même du jeu, via divers documents, vous allez être ravis.

L’autre point que j’aime dans Wasteland 3, c’est sa maturité et son ton. Le titre n’hésite pas à aller dans l’humour bien graveleux, voir le gore parfois, et cela colle parfaitement à son univers. Certaines situations sont assez mémorables, mais je vous laisse évidemment le soin de les découvrir par vous-même.

Concernant la durée de vie, le titre devrait vous occuper un peu plus de 30 heures en prenant votre temps. C’est une durée de vie assez élevée, même si certains de ses concurrents en proposent encore plus.

avis Wasteland 3

Classique, touffu et réussi

Après un point sur son univers et son histoire, parlons maintenant du gameplay de Wasteland 3. Ce dernier est un RPG en vue du dessus, ou plutôt en vue 3D isométrique pour être précis. La majeure partie de votre temps, vous la passerez à affronter des ennemis, dialoguer et optimiser votre équipe.

Au début de votre aventure, il faudra créer un duo de personnages qui sera la base de votre équipe. Vous pourrez en choisir des prédéfinis, ou bien le créer vous-même. Evidemment, votre team ne sera pas composée de seulement 2 protagonistes, mais de 6 maximum, sans compter les différents familiers que vous pourrez recruter.

Le recrutement d’autres personnages se fera par le biais de missions, et sachez qu’en fonction de vos choix ou de votre alignement envers certaines factions, vous pourrez passer totalement à côté de certains équipiers.

Avoir une équipe c’est bien, mais à quoi ça sert au juste ? Eh bien à combattre évidemment. Les affrontements dans Wasteland 3 se déroulent au tour par tour et m’ont beaucoup rappelé d’autres licences comme Xcom. Il faudra en effet jouer avec un système de couverture, mais également bien connaître les spécificités de vos personnages pour remporter des batailles.

Le jeu laisse une grande liberté dans la gestion de son groupe et de ses compétences.

C’est une très grande force car, lorsque vous trouverez l’équilibre parfait dans votre escouade, vous serez parés à affronter toutes les situations. Toutefois, cela pourrait faire peur aux novices du genre, car il faudra penser à stabiliser les compétences de vos acolytes, sous peine de se retrouver avec un groupe peu efficace.

Un autre aspect important, comme dans tous les RPG, c’est la gestion de l’inventaire et de l’équipement. Il faudra veiller à équiper vos personnages avec le meilleur matériel possible et, une fois encore, en adéquation avec leurs capacités. Inutile par exemple de donner un bazooka à un expert en armes blanches, et inversement.

Comme vous l’aurez compris, les éléments de RPG classique sont de la partie dans Wasteland 3, et c’est une très bonne chose. Il gère cela avec beaucoup d’efficacité. Malheureusement, je trouve les différents écrans et menus un peu trop fouillis et mal pensés pour une utilisation à la manette, ce qui rend la navigation un peu confuse par moment.

Enfin, parlons du système de dialogue qui est vraiment l’une des grandes forces du titre. Quasiment chaque discussion vous laissera la possibilité de choisir vos répliques, et ainsi influer sur la suite des évènements, de façon positive ou négative.

Une donnée importante à prendre en compte, c’est que certaines lignes de dialogues ne seront déblocables que si un personnage de votre escouade a les compétences requises. Par exemple, un intello pourra pirater directement des robots pour éviter un affrontement. C’est assez classique dans les RPG, mais ça fonctionne très bien dans ce titre également.

avis Wasteland 3

Glacé comme un freeze

Pour finir sur ce test de Wasteland 3, parlons un peu de la partie technique.

Tout d’abord, la direction artistique est réussie, et je trouve cet univers post-apocalyptique cohérent. Malgré une vue moins propice à l’immersion que les jeux à la caméra plus proche de l’action, je trouve les décors et environnements suffisamment détaillés pour donner des infos sur l’ambiance et l’histoire des différents lieux.

Concernant les graphismes, la vue 3D isométrique aide à masquer certaines imperfections, car on aperçoit assez vite que le titre n’est pas d’une beauté exceptionnelle. Ce n’est toutefois pas ce qu’on lui demande en priorité.

Le titre a un problème assez gênant, son optimisation.

Wasteland 3 souffre de pas mal de ralentissements et de micro-freeze sans raison particulière, c’est vraiment dommage. Quelques semaines de peaufinage supplémentaires n’auraient peut-être pas été de refus.

Concernant la partie sonore, le titre fait parfaitement le travail et me surprend même avec des doublages (en anglais) de qualité pour la plupart. Le ton humoristique de certaines situations est parfaitement retranscrit, et la folie de certains personnages également.

avis Wasteland 3

Fiche d’identité du jeu
  Edité parDeep Silver  Public+18
  Développé parinXile Entertainment  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie27 août 2020  Testé surXbox One X
  PlateformesPC, PS4, Xbox One  Temps de jeu15h
 
Les points positifs
Les points négatifs
• Histoire et univers au top• Des soucis techniques très pénibles
• Un système de combats classique mais efficace• Menu fouillis et peu pratique
• Grande liberté d’approche et de combat
• Humour noir savamment dosé
 
Note finale : 16,5/20
Durée de vie : 4,5/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 3/5 | Gameplay : 4/5 | Univers/Histoire : 5/5
 

En me lançant dans Wasteland 3, j’avais peur de me retrouver devant un jeu vieillot, qui n’arriverait pas à me transporter dans son univers. Après plusieurs heures de jeu, j’ai bien compris que c’était tout l’inverse. Le titre de inXile a réussi à me réconcilier avec le genre grâce à ses dialogues savoureux et sa grande liberté d’approche. Pardonnez-lui ses lacunes techniques et ses menus un peu complexes, laissez-lui une chance et vous découvrirez assurément l’un des meilleurs RPG de l’année 2020.

  • Wasteland 3
  • Wasteland 3
  • Wasteland 3
  • Wasteland 3
  • Wasteland 3
  • Wasteland 3
  • Wasteland 3
  • Wasteland 3
  • Wasteland 3
  • Wasteland 3