L’avis de Noopinho : Trover Saves The Universe

avis Trover Saves The Universe
Hello les amis !
Ça faisait un petit moment que je ne vous avais pas proposé de test sur un jeu en réalité virtuelle. Je me rattrape aujourd’hui avec Trover Saves The Universe.
 
Ce jeu de plates-formes totalement déjanté a été créé par Justin Roiland (le co-créateur de la célèbre série Rick & Morty). Le titre est-il plus qu’un simple jeu classique, bourré de gags tous plus gras les uns que les autres ? Ou bien est-il un vrai bon jeu ?
 
C’est ce que nous allons découvrir ensemble !
 

Du loufoque saupoudré d’humour, avec une sauce débilité s’il vous plaît !

Comme je le disais en préambule de ce test, Trover Saves The Universe va vous marquer par son histoire totalement barrée du début à la fin. Vous incarnez ici Le Séant, un être humanoïde ne pouvant pas se déplacer autrement que assis sur son fauteuil (je précise que pour une meilleure expérience de jeu, il est fortement conseillé de parcourir le titre en VR, sans quoi il perdrait un peu de sa saveur).
 
Vous voyez donc l’aventure se dérouler sous vos yeux, toujours dans la peau du Séant. Vos chiens ont été kidnappés par un certain Glorkon, et votre but sera de les retrouver. Le début de l’aventure paraît très basique, mais vous allez vite comprendre que tout ce qui va se passer va vite devenir totalement fou.
 
Un extra-terrestre violet du nom de Trover viendra vous prêter main forte dans cette aventure. Et il fera même plus que cela, car c’est vous qui le contrôlerez directement.
 
Au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu, vous allez vite comprendre que le créateur de Rick & Morty est à la baguette. Entre les situations absurdes, comme cette étrange créature qui vous jettera ses déjections au visage, ou encore les multiples grossièretés de Trover, il m’est arrivé de rire plus d’une fois durant mes sessions de jeu.
 
Mais je vous préviens tout de suite, si vous n’êtes pas fan de l’humour assez lourd et gras de Rick & Morty, vous n’aimerez pas plus celui de Trover Saves The Universe. Je ne peux toutefois que saluer l’effort d’écriture du titre, car on a parfois l’impression d’être vraiment au beau milieu d’un dessin animé totalement dingue, avec des personnages attachants (ou non), et des gags très bien sentis.
 

Plus abouti qu’une simple blague ?

Trover Saves The Universe puise son inspiration dans l’humour de la série Rick & Morty, c’est indéniable. Mais pour moi il y a une autre oeuvre sur laquelle il a pris quelques notes, c’est Astro Bot Rescue Mission.
En effet, la création de Justin Roiland ressemble beaucoup à ce titre au niveau de ses mécaniques de jeu. Tout d’abord, le fait d’incarner un personnage qui, au final, sert de caméra pour suivre un deuxième personnage que l’on contrôle, lui, directement à la manette, est totalement dans la veine d’Astro Bot.
 
Durant notre aventure, nous parcourons plusieurs mondes où nous devons accomplir différentes tâches. Le titre nous propose ainsi quelques phases de plates-formes assez classiques, mais aussi des affrontements manquant un peu d’originalité. Toutefois, les développeurs ont eu la bonne idée d’adapter parfaitement le game design à l’utilisation de la réalité virtuelle, avec par exemple des compétences à utiliser avec la tête, ou encore des collectibles à trouver dans les décors en se servant directement de notre regard.
 
Le jeu suit une courbe de progression plutôt correcte, mais la difficulté ne sera jamais insurmontable. Et que ce soit le Séant ou bien Trover, ils apprendront de nouvelles compétences au fur et à mesure de leur aventure.
 
La durée de vie du titre est acceptable pour un jeu en VR. Comptez 5h approximativement pour le parcourir, et 1 ou 2h de plus si vous voulez découvrir tous ses secrets.
 
Malgré son classicisme dans ses mécaniques, Trover Saves The Universe a la bonne idée d’utiliser la réalité virtuelle à la perfection et nous propose une aventure agréable de bout en bout en terme de gameplay.
 

Complètement fou, mais joli !

Côté technique, on va commencer directement par les défauts. Comme bien souvent en VR, les textures ne sont pas exempt de tout reproche et bavent un peu. C’est malheureusement plus à cause des limites du PSVR que d’un manque de finitions du jeu, mais c’est toujours dommageable.
 
Sinon, comme pour l’écriture, si vous connaissez Rick & Morty alors vous ne serez pas en terre inconnue. Le style visuel de Trover Saves The Universe rappelle totalement les graphismes de la série à succès, que ce soit en terme de couleurs utilisées, ou même d’animations des personnages. Par moment on a vraiment l’impression d’être à l’intérieur d’un dessin animé, et c’est une véritable réussite.
 
Côté audio, on déplorera le manque d’une VF qui aurait été la bienvenue (pas toujours évident de suivre tous les sous-titres et jouer en même temps), mais je souligne tout de même un doublage en anglais de grande qualité. Côté musique, rien de bien transcendant mais ça fait le travail, et le sound design global du titre est également de bonne facture.
 
Fiche d’identité du jeu
Edité parSquanch GamesPublic+18
Développé parSquanch Games Fourni par l’éditeurOui
Date de sortie31 Mai 2019 Testé surPS4
PlateformesPC, PS4 Temps de jeu5h
Les points positifsLes points négatifs
• Univers déjanté et tellement drôle• Peut-être un peu trop classique en termes de mécaniques de jeux
• Direction artistique en accord parfait avec le ton du jeu• Textures toujours baveuses en VR
• Personnages très réussis 
• Un vrai jeu et pas seulement un enchaînement de blagues 
• Parfaitement optimisé pour la VR 
• Doublages et dialogues parfaits 
Note finale : 16/20
Durée de vie : 3,5/5 – D.A./Graphisme/Ambiance sonore : 4/5 – Gameplay : 4/5 – Univers/Histoire : 4,5/5
Quand on m’a proposé de tester Trover Saves The Universe, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Alors certes je suis un grand fan de Rick & Morty, mais cela n’était pas forcément gage d’un bon titre. Et bien j’ai eu tort de douter, car Trover STU est une grande réussite. Le gameplay est peut-être un peu trop classique et les textures toujours à la ramasse en VR, mais alors quel pied de parcourir un tel univers ! J’ai littéralement passé mon temps à rire durant l’aventure, que ce soit par le caractère totalement fou de Trover qui ne cesse par exemple de briser le quatrième mur, ou encore par sa galerie de personnages tous plus déjantés les uns que les autres. Trover Saves The Universe est clairement une grande réussite de la réalité virtuelle, et il serait vraiment dommage de passer à côté d’une telle pépite.
signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *