L’avis de Noopinho : Ori and The Will of The Wisps, une balade sublime et exigeante

L’avis de Noopinho : Ori and The Will of The Wisps, une balade sublime et exigeante

22 janvier 2021 0 Par Noopinho
Hello les amis !
 

On se retrouve aujourd’hui pour le test de Ori and The Will of The Wisps, un jeu de plates-formes sorti le 11 mars 2020 sur PC et Xbox One, puis le 17 septembre 2020 sur Nintendo Switch. Il est la suite de Ori and The Blind Forest, sorti en 2015 et développé par Moon Studios.

J’ai découvert le premier épisode un peu tard, et ce second opus également. Mais l’aventure m’a tellement plu que je me suis dit qu’il méritait tout de même que je vous donne mon avis dessus.

Alors, pourquoi est-ce que j’ai été enchanté par Ori and The Will of The Wisps ? Je vous dis tout dans les lignes à venir.


A la recherche de Ku

Ce nouvel épisode fait suite directe au premier, nous incarnons toujours Ori qui va prendre sous son aile Ku, l’enfant de Kuro (l’antagoniste principal du premier jeu). Malheureusement, tout ne va pas se passer comme prévu, et à la suite d’une magnifique scène, Ori et Ku vont être séparé à Niwen.

Votre mission sera évidemment de retrouver votre jeune protégé, et au passage résoudre les problèmes et mystères de ce nouveau lieu.

Vous vous en doutez, Ori n’est pas un modèle de scénario, ni de narration. En effet, les dialogues et textes sont assez rares, mais la mise en scène est tellement bien emmenée, que l’on se retrouve tout de même très impliqué dans l’aventure. De plus, plusieurs passages sont assez émouvants et pourrez même vous tirer une petite larmichette. Le premier Ori se voulait très poétique, et ce second épisode l’est encore plus.

Les personnages et l’univers de Ori sont particulièrement attachants et enchanteurs

Quelques quêtes annexes seront de la partie, mais il ne faut pas s’attendre à de grandes envolées scénaristiques. C’est évidemment mieux que rien, mais la plupart sont juste des prétextes pour emmener un objet d’un point A à un point B.

Concernant les personnages que vous allez rencontrer, je trouve que comme à l’image de l’univers, ils sont enchanteurs et attachants. Mention spéciale pour le petit Ku qui est juste mignon tout plein.

avis Ori and The Will of The Wisps

Exigeant mais juste

La difficulté dans les jeux est un sujet qui me partage un peu. Je peux comprendre ceux qui recherchent à tout prix le challenge, mais également ceux qui souhaitent parcourir un titre tranquillement. Pourquoi je vous parle de ça ? Et bien car Ori est un jeu exigeant, qui vous demandera du skill et de la persévérance. J’ai parcouru le titre en mode normal, comme je le fais très souvent, et j’ai eu quelques passages assez retord, mais rien d’insurmontables.

En même temps, il faut dire que je suis assez patient sur le genre plates-formes, alors que je le suis beaucoup moins avec les Souls par exemple. Si vous êtes novice dans ce type de titre, il se peut que le jeu vous pose tout de même quelques difficultés. Je vous invite donc à régler le curseur de difficulté au plus bas.

Concernant le gameplay, le jeu est un jeu de plates-formes en 2D, qui emprunte les particularités du metroidvania. Cela veut dire que le titre comporte une carte où certaines parties sont inaccessibles au début de l’aventure, et que vous pourrez débloquer au fur et à mesure de votre progression.

Le rythme de la progression est d’ailleurs savamment dosé dans Ori, je trouve que l’acquisition des différents pouvoir que notre héros va apprendre est très bien rythmée. De plus, le jeu nous laisse toujours le temps de nous familiariser suffisamment avec chacune des nouvelles mécaniques avant d’en ajouter une de plus.

La maniabilité et la précision de Ori sont exemplaires

Les phases de plates-formes sont (comme je le disais plus haut), très exigeantes par moment, et il faudra éviter de faire le moindre faux pas. Mais si erreur il y a, seul le joueur est responsable, car Ori répond au doigt et à l’œil, sa maniabilité et sa précision sont tout simplement exemplaires.

Des affrontements seront également de la partie, et c’est peut-être ce qui m’enchante le moins dans le titre. Notre héros a de nombreux pouvoirs pour faire face à ses adversaires, comme son arc, sa lance, et j’en passe. Mais je trouve malheureusement que les combats sont quelquefois un petit peu brouillon, à cause notamment d’un certain manque de lisibilité.

Enfin, concernant la durée de vie, vous pouvez compter un peu plus de 10 heures pour voir le bout de l’aventure et un peu moins de 20 heures si vous souhaitez déverrouiller tous les secrets et remplir les quêtes annexes. Pour les completionnistes, je vous souhaite bon courage. Il y a notamment un succès qui exige de compléter le jeu sans mourir, je me demande comment c’est possible.

avis Ori and The Will of The Wisps

Simplement grandiose

Cela va être assez dur de rendre hommage à la technique de Ori and The Will of The Wisps, simplement avec des mots. Le premier épisode été déjà une merveille visuelle et sonore, et cette suite l’est encore plus.

Tout d’abord, d’un point de vue technique pur, le jeu peut tourner en 6K/60 fps ou 4K/120 fps sur Xbox Series X, alors autant vous dire que la finesse de l’image et la fluidité sont au rendez-vous.

La direction artistique du titre de Moon Studios est merveilleuse

Toutes les couleurs sont chatoyantes, voir même étincelantes, et ce qui est assez fort, c’est que malgré les changements de style, que ce soit le désert, ou des paysages glacés, le jeu est toujours très juste dans sa palette de couleurs et dans ses visuelles.

Pour finir, comment ne pas parler de la bande-son ? Je ne suis pas un très grand spécialiste de l’aspect sonore des jeux (mon ami Pix en parle bien mieux que moi), mais je sais que ce jeu est grandiose sur ce point. Pour écrire ce test, j’écoute d’ailleurs la sublime OST de Gareth Cooker, cela me transporte immédiatement dans l’aventure que je viens de vivre. Les différentes notes et sonorités sont harmonieuses et surtout en accord parfait avec l’univers enchanteur qui nous est proposé.

avis Ori and The Will of The Wisps

Fiche d’identité du jeu
  Edité parXbox Game Studios  Public+7
  Développé parMoon Studios  Fourni par l’éditeurNon
  Date de sortie10 mars 2020  Testé surXbox Series X
  PlateformesPC, Switch, Xbox One, Xbox Series X|S  Temps de jeu10h
 
Les points positifs
Les points négatifs
• Gameplay exigeant mais juste• Lisibilité parfois difficile durant les combats
• Direction artistique sublime• Difficulté élevée pour les novices
• Progression dans l’aventure bien rythmée
• Scénario succinct mais touchant
• Bande-son exceptionnelle
 
Note finale : 17,5/20
Gameplay : 4,5/5 | Durée de vie : 4/5 | Histoire/Univers : 4/5 | Technique : 5/5
 

J’avais adoré Ori and The Blind Forest, et cette suite est plus qu’à la hauteur de mes attentes, car elle surpasse son ainée. Le jeu est toujours aussi exigeant, et propose quelques passages assez complexes, mais tout en restant très juste et gratifiant. La direction artistique du titre de Moon Studios est à l’image de son univers, belle et envoutante, le tout sublimé par une OST fabuleuse. Je peux le dire avec quelques semaines de retard, mais Ori and The Will of The Wisps fait clairement parti de mes GOTY 2020, je ne peux que vous le conseiller. D’ailleurs, si vous avez un peu peur de sa difficulté, vous pouvez toujours le tester sur Xbox ou PC grâce au Xbox Game Pass.

Signature Noopinho

  • avis Ori and The Will of the Wisps
  • avis Ori and The Will of the Wisps
  • avis Ori and The Will of the Wisps
  • avis Ori and The Will of the Wisps
  • avis Ori and The Will of the Wisps
  • avis Ori and The Will of the Wisps
  • avis Ori and The Will of the Wisps