Paris Games Week 2017 : Jeudi 2 novembre 2017

Hello les amis !
Comme l’année dernière, je me suis rendu avec ma moitié à la Paris Games Week pour tester les quelques nouveautés à venir sur le marché du jeux vidéo.
Plusieurs jeux étaient déjà cochés sur ma liste de choses à essayer, ainsi que le  » monstre  » Xbox One X de Microsoft (je dois d’ailleurs recevoir la mienne en édition Project Scorpio demain).
Suivez-moi, je vous emmène dans le résumé de notre journée au plus grand salon français du jeux vidéo…

Nous avons donc débuté notre journée avec le test de Detroit Become Human (exclusivité de la Playstation 4).
Il s’agit d’une scène déjà vu sur Youtube mais très intéressante à tester en vrai. Nous incarnons un Android qui va essayer, par le dialogue, d’empêcher un autre de ses semblables de se jeter dans le vide avec une petite fille.
Le jeu est beau, vraiment très beau (il tournait sur PS4 Pro). C’est fluide, propre : rien à redire. Par contre au niveau du gameplay, on est un peu jeté là sans trop d’explication, et j’ai trouvé les actions contextuelles (QTE) à effectuer pas toujours très naturelles, ce qui est d’habitude une force dans les productions de Quantic Dream.
La partie la plus intéressante de cet essai reste toutefois la phase de dialogue avec l’autre Android : selon nos choix, la situation se termine de façon très différente.
Pour ma part, j’ai réussi à sauver la petite fille, mais le droïde s’est fait descendre.
Ma compagne, qui était sur la borne juste à coté, a également réussi à sauver la petite fille mais en se sacrifiant : elle a poussé le  » terroriste  » dans le vide et notre personnage avec par la même occasion.
Mon avis : je pense que ce Detroit Become Human sera dans la lignée des précédentes productions du studio (Heavy Rain, Beyond Two Souls). La mise en scène a l’air remarquable, graphiquement splendide, avec des choix qui ont un vrai impact sur le déroulement de l’histoire. Cependant, attention à rendre les QTE un peu plus logiques et fluides.
Ce sera tout de même sûrement un achat Day One pour ma part.
Date de sortie : 2018

Après l’exclusivité de Sony, nous nous sommes rendu au stand de Battlefront II. J’ai apprécié le premier mais il manquait un petit quelque chose. Il rendait hommage à la licence sans aucun doute, mais était peut-être un peu trop classique.
2h d’attente plus tard, nous avons enfin pu lancer une partie sur ce jeu. Nous nous sommes retrouvés dans un mode 20 contre 20 avec plusieurs objectifs de défense et d’attaque à différents points de la map.
Comme pour son ainé, le jeu était splendide (sur PS4 Pro encore). La bande son aux petits oignons et les affrontements rendent hommage à la saga.
Le nouveau système de points pour obtenir les récompenses en jeu (incarner les héros par exemple) est bien plus juste que précédemment. Sur le premier opus, il fallait simplement trouver un item et hop ! on devenait une véritable machine à tuer en incarnant Vador, Skywalker et consort… Maintenant, il faut effectuer des kills et remplir des objectifs qui rapportent des points. Une fois un certain seuil atteint, nous avons la possibilité d’utiliser des bonus pour notre prochaine réapparition.
Mon avis : je suis plutôt contrasté sur ce Battlefront II… En effet, il y a des améliorations dans le gameplay, d’accord, le jeu arrache la rétine tellement il est beau et fidèle à l’œuvre de Georges Lucas, mais pourtant j’ai trop eu l’impression de jouer à une mise à jour du premier épisode plutôt qu’à un vrai nouveau jeu.
J’espère que je n’aurai pas la même sensation dans les autres modes du jeu.
J’attends également beaucoup du mode solo que je n’ai malheureusement pas pu essayer. Enfin, vous aurez mon verdict définitif à la fin du mois, car je vais tout de même me laisser tenter par un achat Day One.
Date de sortie : 17 novembre 2017

Nous avons finalement quitter les sabres laser et les tirs de blaster pour un petit détour par le stand Nintendo.
J’avais envie de tester Arms depuis un petit moment déjà, c’était l’occasion de le tester tous les deux avec Madame.
On a pu faire deux petites parties pendant lesquelles j’ai pu entrevoir pas mal de combos possibles et les différents styles de jeu selon les personnages choisis.
Après, j’ai trouvé le tout un peu brouillon et répétitif.
Mon avis : Arms me fait penser au mini jeu de boxe qu’il y avait sur la Wii (en très très amélioré, mais le concept du gameplay reste le même).
Je pense que ce jeu peut trouver son public mais ce n’est vraiment pas ma tasse de thé.
Le tout a l’air un peu répétitif et trop brouillon à mon goût (bon, ok, je suis peut-être pas très objectif : je me suis fait exploser deux fois par Madame…).
Date de sortie : 16 juin 2017

Après une petite pause déjeuner bien méritée, nous sommes partis du côté de chez Microsoft pour essayer un jeu sans grande prétention : Super Lucky’s Tale.
Ce platformer 3D très classique et tout mignon m’a tapé dans l’œil lors de la présentation de la Xbox One X (bon en même temps il n’y a pas beaucoup d’exclusivités chez Microsoft).
Nous avons pu tester le premier niveau du jeu et ainsi se faire une bonne idée du gameplay.
Ce qui saute tout de suite aux yeux, c’est vraiment les graphismes très enfantins : clairement, on se croit devant un dessin animé. Le jeu ne prend pas beaucoup de risques dans son gameplay mais tout est très efficace. La maniabilité de Lucky est exemplaire, il y a pas mal de choses cachées dans les niveaux, et la caméra est toujours bien placée.
L’apport de la Xbox One X était ici vraiment limité. D’accord, c’était visuellement parfait et très fluide, mais sur ce genre de graphisme, la Xbox One (Fat) faisait du très bon boulot également.
Mon avis : Super Lucky’s Tale ne sera pas le Game Of The Year, c’est une certitude, mais c’est un très bon jeu tout de même qui changera un peu des productions habituelles auxquelles on a l’occasion de jouer (le platformer 3D se fait assez rare sur Xbox One).
Je note cependant la difficulté qui a l’air vraiment faible, j’espère que le défi sera un peu plus relevé sur la suite de l’aventure.
Malgré tout, pour un prix de 30€ et une sortie prévue en même temps que la One X, il serait dommage de se priver de ce jeu.
Date de sortie : 7 novembre 2017

Après ce crochet chez Microsoft, nous sommes retournés du côté des exclusivités de Sony avec le remake de Shadow of the Colossus.
Je connaissais la renommée ce jeu et j’ai d’ailleurs la version HD sur PS3, mais je n’ai jamais eu le temps de le faire.
Je pense que cette remasterisation PS4 sera l’occasion idéale.
Comme d’habitude, je vais vous parler des graphismes. Alors franchement c’est très beau, on sent que l’on n’est pas devant un vulgaire remaster sur lequel on a juste modifié quelques textures, mais bien devant un véritable boulot des développeurs qui ont entièrement repensé leur jeu. La patte artistique propre à ce jeu est évidemment conservée.
J’ai pu essayer un morceau du jeu dans lequel je devais terrasser le premier colosse.
Quelle sensation grisante que de se balader sur notre cheval dans ces plaines désertiques et d’escalader le fameux colosse afin de le vaincre.
Mon avis : je ressors bluffé par ce remake de Shadow of the Colossus. J’ai vraiment eu l’impression d’être devant un tout nouveau jeu par rapport aux autres remasters classiques.
Je pense que le fait de ne jamais avoir fait le jeu est également un plus, car j’étais littéralement scotché lors de l’escalade de mon premier colosse.
Ce jeu sera assurément un achat Day One pour moi. Il y aura peut-être moins d’enthousiasme chez les personnes qui l’ont déjà fait, et je peux le comprendre, mais vu le travail effectué, je le conseille tout de même à tous !
Date de sortie : 7 février 2018

Une expérience vraiment fun est à suivre puisque nous avons testé Sea Of Thieves !
Avant toute chose, je dois vous expliquer le contexte et les conditions du test. Nous étions sur une rangée de 4 joueurs : ma copine, deux autres personnes et moi, ainsi qu’un membre du  » staff  » Xbox qui était là pour nous guider et nous donner des conseils. Nous étions tous équipés d’un micro-casque afin de communiquer tous ensemble.
La magie du jeu a opéré quasiment immédiatement. Très rapidement, nous avons défini les rôles de chacun : Madame à la barre, moi à la carte et sur le pont pour la navigation, et nos deux acolytes qui devaient gérer les voiles et vider quelques seaux d’eau dans la cale si besoin.
Cette coopération, quand elle est bien organisée, est jouissive, vraiment.
Le jeu a un style très cartoon, vraiment cool et propre. Le tout est super fluide et je pense que la One X y est pour quelque chose, car la distance d’affichage est vraiment ahurissante et le clipping inexistant.
Le gameplay en lui-même, à base de chasse au trésor et de combats navals, est vraiment sympa et parfois très drôle.
Une situation assez cocasse illustre plutôt bien tout ça : nous étions en train de batailler avec un autre navire lorsque nous nous sommes retrouvés à court de boulet de canon. Ma compagne s’est faufilée dans le canon, et PAN ! direct sur le navire adverse ! (enfin, c’est ce qui aurait dû arriver si je ne m’étais pas loupé et qu’elle n’avait pas fini dans l’océan… mais ça c’est un détail ^^)
Mon avis : Sea Of Thieves a tout du jeu Co-op ultime. Si vous jouez à ce jeu avec une bande de copains, tous au micro-casque, c’est le pied .
Son fonctionnement est très simple au premier abord, mais beaucoup de détails de gameplay font que le jeu a l’air plus profond qu’il n’y parait.
Petit bémol pour ma part, étant un joueur plutôt solitaire d’habitude, et préférant les aventures en solo, je pense ne pas réussir à trouver mon compte avec ce titre en jouant seul.
Pour les fans de jeux en ligne et de Co-op par contre, vous pouvez foncer !
Date de sortie : 2018

Après cette expérience en Co-op très convaincante, nous nous sommes arrêtés sur un autre stand de Microsoft où plusieurs jeux un peu moins  » importants  » étaient jouables sur des bornes.
Je me suis d’abord arrêté sur Away : Journey To The Unexpected, un jeu avec des graphismes très colorés, dans un style dessin animé.
Ce jeu est une sorte de mélange entre un RPG, un Rogue-Like et un peu d’action-aventure également.

Mon avis : je n’ai pas eu énormément de temps de jeu sur ce titre, cependant l’ensemble a l’air très sympa avec des éléments de Rogue-Like et RPG plutôt bien pensés, avec une vue à la première personne.
Cependant, il ne faut pas s’arrêter aux graphisme très enfantins car le jeu a l’air plus mature qu’il n’en a l’air au premier abord.
Jeu à suivre une fois que l’on aura un peu plus d’informations…

Date de sortie : mars 2018

Une fois le petit Away essayé, juste à côté se trouvait un jeu dont je n’ai jamais entendu parler (ou alors qui est passé inaperçu pour moi), il s’agit de Strange Brigade.
Ce jeu a tout du TPS bien bourrin : des tonnes d’ennemis arrivent sur vous et il faut faire le ménage.

Mon avis : même chose que pour Away, je n’ai pas pu jouer très longtemps mais du peu que j’en ai vu, le gameplay est très agréable, bien qu’il paraisse un peu rigide.
Les mécaniques ne sont pas révolutionnaires du tout, mais fonctionnent cependant très bien.
Petit point négatif graphiquement, ce n’était pas super propre et les textures étaient un peu baveuses.
Jeu à surveiller de près également, tout dépendra du prix affiché à la sortie mais il peut être un bon défouloir.

Date de sortie : inconnue

Ce petit interlude terminé, nous nous sommes dirigés vers la suite de L’Ombre du Mordor.
Je voulais tester L’Ombre de La Guerre car j’ai beaucoup aimé le premier. Même s’il n’était pas exempt de défauts, le système de Nemesis m’a vraiment convaincu et les combats nerveux et exigeants étaient parfaits.
C’était également l’occasion de voir ce que la Xbox One X avait dans le ventre sur un jeu qui demande peut-être un peu plus de ressources que Sea Of Thieves ou Super Lucky’s Tale.

Dans cette démo de jeu, nous avions la possibilité de lancer une mission assez classique dans laquelle il fallait provoquer un chef de guerre de Sauron afin de l’affronter.
Pas de grosse nouveauté sur ce point, je me sentais presque comme dans le premier épisode.
Toutefois, tout parait plus fluide, moins lourd, et le héros a gagné en souplesse.
J’ai eu également l’impression d’un certain progrès dans l’Intelligence Artificielle, les ennemis attaquent de façons bien plus variées.

Mon avis : La Terre du Milieu : L’Ombre de la Guerre ressemble énormément à son ainé, autant par son esthétique que par son approche des combats.
Cependant, le tout a l’air vraiment magnifié, avec des combats encore plus agréables. Talion (le héros) paraît encore plus agressif et polyvalent. Le jeu est sublimé grâce à l’apport de la Xbox One X, et j’ai cru comprendre que 3 modes graphiques différents étaient disponibles pour le jeu (ici je ne sais pas lequel était activé). La distance d’affichage était assez folle, avec des textures très fines et un clipping inexistant. Le tout était très fluide (de là à dire 60 fps, je ne suis pas sûr).
Bref, je vous conseille fortement ce jeu qui emprunte beaucoup à ses concurrents (Assassin’s Creed, Beat Them All, etc.). Personnellement, il est sur ma liste de Noël ! 🙂

Date de sortie : 28 septembre 2017

Nous avons fini notre (longue) journée par l’essai de Kingdom Come Delivrance.
Je vous explique rapidement le concept du jeu : il s’agit d’un RPG à l’époque médiévale qui se veut très respectueux de l’époque dans laquelle il se trouve. Ici, pas de dragon, de sorcières, de magie ou autres, mais plutôt des duels à l’épée (ou aux poings) très tactiques et sans fantasy.

La phase de jeu que nous avons pu essayer commençait par une petite balade à cheval pendant laquelle nous avons pu nous rendre compte de la grandeur de la map (il nous a fallu plusieurs minutes pour rejoindre le marqueur de la quête). Une fois arrivés sur place, nous trouvons un village ravagé par je ne sais quoi.
On commence donc à discuter avec les PNJ, et les différentes options de dialogue nous permettent d’entrevoir un système de persuasion qui a l’air assez efficace.
Une fois les discussions entamées, hop ! l’hôtesse nous indique que c’est déjà fini… Je suis resté assez frustré de ne pas avoir pu essayer le système de combat.

Mon avis : Kingdom Come Delivrance se veut assez différent des autres RPG par son approche médiévale et réaliste. Cela fonctionne bien, mais je note cependant différents bugs, que ce soit graphique ou de gameplay. Le tout n’a pas l’air encore très optimisé, j’espère qu’ils corrigeront le tir d’ici sa sortie.
KDC est très ambitieux mais je ne suis pas sûr qu’il arrivera à tenir toutes ses promesses… j’espère qu’il me fera mentir !

Date de sortie : 13 février 2018

Et voilà pour le récapitulatif complet de notre petite journée à la PGW.
J’espère que mes impressions vous ont plu. Si vous avez des questions sur certains jeux que j’ai pu tester, n’hésitez surtout pas à me contacter, je me ferais un plaisir de vous répondre.

A très bientôt pour un article un peu spécial sur le nouveau bébé de Microsoft !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *