Le mini-avis de Noopinho : Outward

avis Noopinho Outward

Hello les amis !

 

On se retrouve aujourd’hui pour le test d’un RPG un peu particulier qui met l’accent sur la survie : Outward. Ce petit titre, développé par Nine Dots Studio et édité par Deep Silver, va un peu à contre courant des jeux de rôle actuels en ne facilitant pas ses mécaniques de gameplay, bien au contraire.
 
Mais alors, outre son challenge relevé et son aspect survie, Outward est-il un jeu sur lequel s’arrêter ? C’est ce qu’on va découvrir, c’est parti ! 🙂

 

 

La survie avant tout !

 

Outward se déroule dans un univers médiéval fantasy assez classique. Nous commençons le jeu par la création de notre personnage qui est assez sommaire, avec peu d’options à notre disposition.
 
Une fois fait, on se retrouve assez vite dans le vif du sujet. On apprend qu’on doit récolter une certaine somme d’argent en peu de temps, afin de payer le prix du sang suite à des fautes commises par nos ancêtres.
Mais vous allez très vite comprendre que Outward est loin de ressembler aux standards des RPG actuels. Ici, vous n’êtes pas pris par la main, il faut découvrir les mécaniques par vous-même, malgré le tutoriel existant (que je vous conseille fortement d’ailleurs).
 
Le titre n’aborde pas de système de niveaux. Tout se joue avec votre équipement et des capacités à apprendre. Pour l’équipement, le crafting aura une place importante, que ce soit pour fabriquer des soins ou de quoi subvenir à vos besoins.
C’est d’ailleurs l’un des éléments central du titre, de surveiller les besoins de son personnage, que ce soit la faim, la soif ou même le sommeil : il faudra veiller à tout cela.
 
Je pourrais continuer à énumérer énormément de mécaniques orientées survie, comme la gestion de la météo avec la chaleur, le froid et l’humidité, qui demandera de s’habiller en conséquence. La gestion de l’inventaire a une place importante également, avec la possibilité d’avoir un sac à dos, mais qui vous ralentira lors de vos affrontements.
 
Parlons-en d’ailleurs des affrontements. Le système de combat est assez classique, mais efficace. Il vous faudra parer, attaquer et esquiver les attaques de vos ennemis.
Les développeurs de Outward ont vraiment eu de bonnes idées pour leur titre. Malheureusement, l’aspect un peu trop survie, au détriment d’une narration peu efficace, rebutera pas mal de joueurs.

 
avis Outward
 

 

Techniquement daté

 

Du point de vue durée de vie, le titre devrait vous tenir en haleine de longues heures (pour les plus patients d’entre vous).
Mais pour profiter de ces heures de jeu, il ne faudra pas être réfractaire à l’aspect technique de Outward. Malheureusement, par moments il ressemble plus à MMORPG sorti au début des années 2010 qu’à un titre sorti en 2019.
Les textures vont du passable au correct, même si certains environnements comme les villes sont agréables. Mais à l’extérieur de celles-ci, le titre paraît tristement vide, avec des décors très pauvres en détails.
 
Et ce n’est pas la partie sonore qui va sauver la technique du titre, avec des doublages en français sur certains PNJ seulement, et de qualité plus que moyenne. Malgré tout, les musiques sauvent quelque peu la donne avec des mélodies plutôt intéressantes.
Pour finir, la direction artistique est plutôt intéressante, avec un univers qui a un certain charme, mais cela ne suffira pas à embellir un titre vraiment trop en retard graphiquement parlant.

 
avis Outward
 

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Deep Silver   Public +12
  Développé par Nine Dots   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 26 mars 2019   Testé sur PC
  Plateformes PC, PS4, Xbox One   Temps de jeu 10h
Les points positifs Les points négatifs
• Aspect survie bien pensé • Des mécaniques qui peuvent rebuter
• Craft omniprésent et intéressant • Techniquement à la ramasse
• Le charme des mécaniques old school • Monde vraiment vide
• Combats exigeants
Note finale : 12/20
Durée de vie : 4/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 2/5 – Gameplay : 3,5/5 – Scénario : 2,5/5

 

Outward est un peu un ovni du jeu vidéo. Très loin des standards actuels, il nous propose une vision totalement différente du RPG. Malgré d’indéniables qualités, comme son aspect survie plutôt bien géré et le charme de ses mécaniques old-school, Outward risque de rebuter plus d’un joueur. Il sera en effet difficile pour certains de dépasser ses défauts, mais essayez malgré tout de donner une petite chance à ce titre qui pourrait tout de même réussir à vous séduire après quelques heures de souffrance.

 

 
signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *