Le mini-avis de Cathie : Trüberbrook

avis Truberbrook
Hello tout le monde !

 

On se retrouve (déjà) pour un nouveau test. Au programme : un genre de jeu que je n’ai pas retouché depuis mon adolescence, j’ai nommé le point & click !
 
Non pas que je n’aime pas ça, au contraire, mais parce qu’aucun jeu de ce genre ne m’a donné envie ces dernières années. Mais aujourd’hui j’ai voulu me laisser tenter par Trüberbrook, un jeu d’aventure développé par un petit studio allemand. Sorti le 12 mars 2019 sur PC et le 17 avril 2019 sur Nintendo Switch, Xbox One et Playstation 4, le titre est édité par Headup Games.
 
Alors avis à tous les fans de point & click (et à ceux qui hésitent encore), ce test est fait pour vous !

 

 

Bienvenue à Trüberbrook

 

L’histoire se déroule en 1967. Nous incarnons Hans Tannhauser, un jeune scientifique ayant remporté un séjour d’une semaine dans le petit village de Trüberbrook, en Allemagne.
 
Hébergé dans la seule auberge de la ville, tenue par Madame Trudy, Hans profite de ces quelques jours au calme pour rédiger un article sur la physique quantique. Mais dès la première nuit, il est réveillé par la présence d’un curieux personnage dans sa chambre, venu lui voler ses précieuses notes. Bien déterminé à les retrouver, notre scientifique se lance à la recherche du voleur.
 
Ses vacances se transforment, entre rencontres inattendues et discussions insolites, au cœur de ce village finalement bien mystérieux
 
Le titre est divisé en plusieurs chapitres et se présente sous une forme très narrative. On se prend vite au jeu de suivre cette histoire assez invraisemblable, avec une touche d’humour plutôt bien dosée.
 
Niveau prise en main, elle se fait assez aisément, reprenant les mécaniques des point & click traditionnels. Les actions s’enchaînent plutôt facilement, et les interactions avec les décors et personnages sont facilitées grâce au curseur qui fonctionne un peu comme un aimant. Une option facultative vous permet également d’afficher les zones cliquables grâce un indicateur, facilitant le jeu et apportant une aide supplémentaire.
 
On regrettera cependant un manque d’originalité dans ses mécaniques, qui se contentent finalement de réciter les gammes du point & click (même s’il le fait plutôt bien).

 
avis Truberbrook
 

 

Fait à la main, avec amour

 

La partie graphique du jeu est clairement l’un de ses plus gros points forts. Chaque décor est réalisé à la main par le studio. Ce côté réaliste et authentique apporte une touche d’originalité, et peu commun par rapport aux titres actuels. Le design des différents personnages rencontrés est assez singulier également, apportant un attachement en plus à l’histoire du titre.
 
L’ambiance très calme et reposante dans ce petit village apaise le joueur et nous fait passer un bon moment. Il faut dire que la bande son y est également pour beaucoup.
 
Les doublages ne sont pas assurés en français, seulement sous-titrés. On regrettera d’ailleurs quelques fautes dans les traductions, ainsi que certains détails non traduits, rendant la compréhension de toute l’histoire et des différents jeux de mots un peu plus compliquée.
 
Concernant la durée de vie du titre, j’ai mis presque 7h en prenant mon temps et en fouillant tous les recoins. C’est une durée de vie correcte pour un jeu du genre, mais qui reste au final assez faible.

 
avis Truberbrook
 

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Headup Games   Public +12
  Développé par btf GmbH   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 17 avril 2019   Testé sur Playstation 4
  Plateformes PC, PS4, Nintendo Switch, Xbox One   Temps de jeu 7h
Les points positifs Les points négatifs
• Direction artistique réussie • Un peu trop classique dans sa construction
• Univers loufoque et drôle • Quelques soucis de traduction
• Un point & click à l’ancienne • Challenge assez faible
• Casting de personnages parfait
Note finale : 13,5/20
Durée de vie : 3/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 3/5 – Scénario : 3/5

 

Trüberbrook est un vrai bon point & click à l’ancienne. Il en reprend les principales mécaniques, et peut même se targuer d’un humour bien dosé et réussi. Malheureusement, son manque d’originalité ne lui permet pas de passer de bon jeu à grand jeu. Il reste malgré tout une expérience agréable pour qui veut découvrir les superbes décors faits à la main par ce petit studio allemand, mais également une histoire totalement déjantée et délirante. Trüberbrook a tout de même réussi à me redonner goût à ce genre de jeu et, qui sait, peut-être que l’un de mes prochains tests parlera d’un autre titre du genre…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *