L’avis de Noopinho : Preview The Elder Scrolls Blades

preview The Elder Scrolls Blades

Hello les amis !

 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouvel article un peu spécial. En effet, je vous propose pour la première fois une preview d’un jeu mobile.
 
Je suis très peu friand de cette plateforme pour jouer, mais le titre que je vais vous présenter aujourd’hui me faisait énormément de l’œil. Il s’agit de The Elder Scrolls Blades.
 
Le jeu est disponible en accès anticipé depuis peu, mais est-il à la hauteur de la saga qu’il représente ? C’est ce qu’on va découvrir 🙂

 

 

Un gameplay simple mais efficace

 

Avant de commencer ce test, un petit rappel sur l’origine du jeu. La saga The Elder Scrolls est très connue des fans de RPG. Le dernier jeu solo en date de la série n’est autre que l’illustre Skyrim.
 
A l’E3 2018, Bethesda, l’éditeur de la série, a montré des images de la déclinaison mobile de la saga : Blades.
Mais ce n’est que la semaine dernière que j’ai pu mettre les mains sur le jeu en accès anticipé.
 
Pour commencer, ne vous attendez pas à une histoire travaillée comme les autres jeux de la série. Nous avons le droit à quelque chose d’assez classique, avec des quêtes plutôt génériques. Malgré tout on sent un réel désir de vouloir rendre la trame principale intéressante.
 
En termes de modes de jeu durant cet accès anticipé, nous avons la quête principale qui comporte la gestion d’une ville que nous devrons reconstruire à l’aide de matériaux acquis pendant notre périple.
Un mode Abysse est également disponible. Dans ce dernier, nous nous aventurons dans des donjons dans lesquels nous devons tenir le plus longtemps possible et tuer le plus d’ennemis afin de récupérer de jolies récompenses pour notre personnage.
 
Pour finir, le mode Arène n’est pas disponible pour le moment, mais il permettra des affrontements entre joueurs.
 
Pour ce qui est du gameplay, plateforme oblige, nous sommes sur quelque chose de relativement simple. Notre personnage est contrôlé à la première personne en tapotant seulement l’endroit où nous voulons nous rendre.
 
Les affrontements sont également assez simples mais demandent un peu de timing, car il faut rester appuyé sur votre ennemi et lâcher le doigt au bon moment pour faire une grosse attaque. Les attaques magiques se lancent également à la volée en appuyant sur certaines touches.

 
preview The Elder Scrolls Blades
 

 

Loot, loot et loot

 

Malgré cette apparente simplicité, les mécaniques de jeu sont plutôt bien maîtrisées et on enchaîne les quêtes avec pas mal de plaisir.
 
Mais un jeu mobile ne serait pas un jeu mobile sans des loot box, de l’artisanat, etc. The Elder Scrolls Blades étant gratuit, il intègre forcément ces mécaniques.
 
Tout d’abord, la reconstruction de ville, comme je vous le disais plus haut, vous demandera des matériaux à trouver pendant vos missions. Mais ces derniers sont également achetables contre des rubis (que l’on peut se procurer avec de l’argent réel). Cette partie gestion de ville est quand même agréable car, grâce à la vue en 3D, on voit se reconstruire au fur et à mesure son environnement.
 
Comme dans les jeux classiques de la saga, l’artisanat a également une place importante. Vous pourrez forger de nouvelles armures ou armes pour votre personnage, ou bien encore améliorer vos pièces existantes. La seule petite contrainte : plus la demande est chère, plus cela demandera de temps à fabriquer. Comptez 10 secondes pour faire fabriquer une épée standard, et plus d’une heure pour quelque chose d’un peu plus travaillé.
 
Les deux mécaniques dont je vous ai parlé (la possibilité d’acheter de l’argent virtuel pour reconstruire son village plus vite, ou bien faire sauter les temps d’attente) ne sont pas les seules pratiques courantes du jeu mobile à se retrouver dans TESB. Les loot box sont également de la partie. Elles se déclinent sous forme de coffres qu’il faut ouvrir (ici encore avec un certain temps d’attente en fonction de sa rareté). A l’intérieur de ces coffres, vous trouverez de l’équipement plus ou moins rare, ou bien des matériaux. Il faut savoir que l’on débloque des coffres assez facilement en enchaînant quelques missions.
 
Je ne pouvais pas aborder cette preview sans parler de son système économique. Mais dans l’état actuel des choses, il est tout à fait possible de jouer au titre sans investir le moindre centime et y prendre du plaisir. Si comme moi vous jouez une trentaine de minutes par jour, alors ce sera le compagnon idéal.

 
Preview The Elder Scrolls Blades
 

 

Presque aussi beau que Skyrim (sur PSVR)

 

Pour finir cette preview, parlons un peu de la technique du jeu. Au premier coup d’œil, c’est franchement assez impressionnant. Je ne sais pas si c’est parce que je n’ai pas l’habitude du jeu sur mobile, mais je ne crois pas avoir déjà lancé de jeu aussi beau que celui-ci sur cette plateforme.
 
C’est un sans-faute sur ce point. Évidemment, certaines textures manquent un peu de finesse, mais certains jeux de la précédente génération (PS3/X360) n’étaient pas forcément aussi bien finis que ce The Elder Scrolls Blades.
 
Point de vue optimisation, rien à dire non plus. Je n’ai pu constater que très peu de chutes de framerates, et quasiment aucun bug. Cela mérite d’être souligné pour un jeu en accès anticipé.
 
La bande-son quant à elle fait le travail, même si ce n’est pas le plus important pour un jeu de ce genre. Si je faisais un peu de zèle, je pourrais dire que les dialogues ne sont pas doublés, mais ce n’est franchement pas là l’essentiel pour un jeu mobile.

 
avis The Elder Scrolls Blades
 

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Bethesda   Public NC
  Développé par Bethesda   Fourni par l’éditeur Non
  Date de sortie Courant 2019   Testé sur Samsung Galaxy S10
  Plateformes Android et iOs   Temps de jeu 5h
Impressions : Succès à venir

 

The Elder Scrolls Blades m’a tout simplement bluffé. Comme chaque fois où je lance un jeu mobile, je m’attends à le désinstaller dans le quart d’heure qui suit. Mais là non. Je ne sais pas si c’est grâce à son gameplay simple mais réussi, ou ses graphismes somptueux, mais TESB a réussi à me happer. Même en accès anticipé seulement, je vous conseille fortement de l’installer, car il est un compagnon idéal quand vous avez un petit quart d’heure à tuer.
Alors non, il n’est clairement pas de la stature d’un Skyrim, mais par contre il remplit toutes les cases du jeu mobile parfait à mon goût.

 
signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *