L’avis de Noopinho : Outriders, peu innovant mais très plaisant

L’avis de Noopinho : Outriders, peu innovant mais très plaisant

14 avril 2021 0 Par Noopinho
Hello les amis !
 

On se retrouve aujourd’hui pour un test qui n’était pas prévu sur mon planning, celui de Outriders. Le titre, développé par le studio polonais People Can Fly et édité par Square Enix, est sorti le 1er avril 2021 sur PC, PS4, PS5, Xbox One et Xbox Series.

A son annonce, le jeu ne me tentait pas vraiment, et mon premier avis n’a pas changé au fur et à mesure que la communication avançait. Toutefois, j’ai eu la chance de recevoir une clé pour tester le jeu.

Mon premier avis était-il le bon ? Ou est-ce que je me suis trompé et Outriders est en fait un divertissement tout à fait correct ? C’est ce que nous allons découvrir dans ces prochaines lignes.


Bienvenue sur Enoch

Comme toujours dans mes tests, nous allons aborder en premier l’histoire et l’univers du titre. Le jeu nous place bien des années dans le futur, nous incarnons un Outrider, une sorte d’unité d’élite.

L’espèce humaine a fui la Terre qui n’était plus habitable, et a eu pour projet de coloniser une nouvelle planète : Enoch. L’aventure débute lors de l’arrivée des premiers colons sur Enoch, dont votre personnage fait partie. Vous pourrez le personnaliser de façon assez sommaire, mais bien que la personnalisation soit assez simple, je trouve les modèles proposés plutôt réussis.

Comme vous vous en doutez, tout ne va pas se passer comme prévu sur cette nouvelle planète. Vous allez découvrir un mystérieux phénomène qui se nomme l’Anomalie, et qui détruit tout sur son passage. Aux portes de la mort, votre personnage va être cryogénisé, puis réveillé 31 ans plus tard, le doux rêve d’une planète idyllique s’est envolé depuis longtemps. En effet, l’espoir d’un nouveau départ pour l’humanité n’a pas duré, la planète Enoch se révèle très hostile, et comme toujours les humains vont se faire la guerre.

Sans atteindre un niveau exceptionnel, l’histoire se laisse suivre.

Je n’irais pas beaucoup plus loin dans l’histoire comme d’habitude, mais j’espère avoir réussir à vous expliquer clairement le contexte. Je trouve que le récit n’a pas grand-chose d’innovant, les situations sentent un peu le réchauffé. Toutefois, sans atteindre un niveau exceptionnel, l’histoire se laisse suivre de bout en bout. Mon reproche majeur est sur la mise en scène qui est très sommaire à mon goût, et qui peine à nous impliquer réellement dans l’histoire.

En revanche, le background du jeu a été assez travaillé. Vous trouverez de nombreux documents pour en apprendre plus sur l’histoire de Enoch, des personnages et même de la Terre avant qu’elle ne devienne inhabitable.

avis Outriders

Gears of Destiny ?

Maintenant que nous avons fait le tour de la partie scénario de Outriders, parlons à présent de son gameplay. Le titre se joue avec une caméra à la troisième personne, et il s’agit d’un jeu de tir mêlant à la fois des mécaniques ressemblant à Gears Of War pour l’aspect couverture, et Destiny (pour ne citer qu’eux) pour l’aspect loot.

Concernant ce dernier point, le jeu n’invente pas grand-chose, vous pourrez récupérer du matériel sur vos ennemis vaincus, mais également en réussissant diverses missions (principales ou secondaires). Un système de craft est également de la partie, vous avez la possibilité d’améliorer le niveau de vos armes, mais également la rareté par exemple. Tout est assez conventionnelle sur ce point, mais je trouve que ça fonctionne bien, et surtout ça nous donne envie d’améliorer toujours plus l’équipement de notre héros.

La où la comparaison de base est un peu plus erroné à mon goût, c’est sur l’aspect Gears Of War. Alors certes, dans le jeu on fait usage de couverture, et nous sommes à la troisième personne. Mais Outriders vient ajouter une petite surcouche sur le gameplay, le fait que notre personnage a des pouvoirs. En effet, lors de ses premiers pas sur Enoch, il a été touché par l’Anomalie et va devenir ce que l’on appel dans le jeu : un Altéré. Ces derniers sont des hommes qui ont hérités de pouvoirs magique grâce à l’Anomalie.

Vous pouvez donc choisir entre quatre classes, toutes proposant des approches et pouvoir différents. J’ai personnellement choisir la classe de l’illusionniste, et je ne regrette absolument pas mon choix car je le trouve très plaisant à jouer. Mon personnage est assez efficace au corps à corps et peut se téléporter juste derrière ses ennemis par exemple. D’autres compétences se débloqueront au fur et à mesure des niveaux, et évidemment un arbre de compétences va vous permettre de personnaliser encore plus les caractéristiques de votre Outrider.

Le fait de devoir tuer des ennemis pour régénérer sa vie nous force à adopter un style agressif durant les affrontements.

Outre ces classes qui fonctionnent bien, une autre mécanique m’a plu dans Outriders, celle pour regagner de la vie. Pour regénérer votre santé, il ne faudra pas juste vous cacher et attendre dans votre coin, il faudra tuer des ennemis. Cette particularité pousse à toujours être offensif et augmente drastiquement le rythme des combats.

En parlant des combats d’ailleurs, vous pourrez choisir le niveau de ces derniers. Au fur et à mesure de votre progression vous allez débloquer des « niveaux de mondes », que vous pourrez choisir d’augmenter ou non. A savoir que plus le niveau de monde est élevé, plus les combats sont durs, mais le butin possiblement récupérable intéressant.

Pour finir, la répétitivité propre à ce genre de jeu est inévitable en général, Outriders ne déroge pas à la règle. On fait assez souvent la même chose, et le problème surtout, c’est que les objectifs ne varient pas vraiment dans les missions. Il faut avancer, nettoyer une zone, cinématique, avancer etc. C’est assez redondant, mais ce qui nous fait rester c’est le loot, et la réelle sensation de faire progresser son personnage.

Concernant la durée de vie, vous pouvez comptez une vingtaine d’heures (plus ou moins) en fonction de votre façon de jouer pour voir le bout de l’histoire principale. Personnellement j’ai parcouru l’aventure en solo, bien qu’il soit jouable en coopération, et je n’ai pas ressenti de gêne particulière dans ma progression.


Next-gen ou pas ?

Outriders avait été l’un des premiers titres à afficher son ambition de sortir sur les machines next-gen que sont la Playstation 5 et les Xbox Series. Donc forcément je m’attendais à un certain standing concernant sa partie technique.

Le pari est-il tenu ? Quasiment oui. Tout d’abord la technique pure fonctionne plutôt bien, les textures sont assez fines, les modèles de personnes réussis et surtout aucun ralentissement durant l’aventure. De plus, vous allez user encore et encore du voyage rapide durant votre progression et les temps de chargement étaient quasiment inexistant sur Xbox Series X.

La technique du titre est solide, mais la direction artistique reste assez fade.

Concernant la direction artistique, il n’y a rien d’extraordinaire, elle correspond à ce que l’on attend d’un jeu de science-fiction sans pour autant clairement se démarquer. Comme pour son histoire, c’est assez classique mais ça fonctionne.

En revanche, j’ai noté quelques bugs (mineurs) comme des soucis de synchronisation labiales, ou encore des soucis de collisions, ou des armes qui font des mouvements assez étranges. Mais ce n’est rien comparé au week-end de lancement qui fut assez chaotique avec des déconnexions intempestives. Rassurez-vous, c’est rentré dans l’ordre aujourd’hui, même si quelques soucis persistent.

Enfin, d’un point de vue sonore le jeu fait le travail, mais ne restera pas dans les mémoires pour sa bande-son. Comme pour la direction artistique sa sent un peu le réchauffé. Mention spéciale toutefois à la présence d’un doublage en français, même si parfois ce n’est pas toujours une grande réussite, il a le mérite d’être là et de faire le boulot.

avis Outriders
Fiche d’identité du jeu
  Edité parSquare Enix  Public+18
  Développé parPeople Can Fly  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie1er avril 2021  Testé surXbox Series X
  PlateformesPC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series  Temps de jeu15h
Les points positifs
Les points négatifs
• Combats nerveux et intéressants• Objectifs et missions répétitives
• Système de loot addictif• Mise en scène assez hasardeuse
• Mécaniques de soin bien pensées
• Certaines situations surprenantes et très bien pensées
• Un scénario plus mature et intéressant qu’il n’y paraît
 
Note finale : 14,5/20
Gameplay : 3,5/5 | Durée de vie : 4,5/5 | Histoire/Univers : 3/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 3,5/5

Je ressors surpris de mon aventure sur Enoch. Je ne m’attendais pas à grand-chose en attaquant ce test, et pourtant j’ai passé des heures très agréables sur Outriders. Je n’ai d’ailleurs pas fini de le parcourir, et je vais continuer à découvrir cette planète après ce test. Le jeu a quelques défauts, comme sa répétitivité et son histoire assez sommaire, mais son gameplay est très plaisant et son système de loot addictif. Si vous êtes fan de shooter-looter, je ne peux que vous inviter à lui laisser sa chance, d’autant plus si vous êtes abonné au Xbox Game Pass car vous pourrez l’essayer sans dépenser un euro de plus. Pour un titre d’une qualité aussi correcte, ce serait bête de passer à côté !

Signature Noopinho
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders
  • avis Outriders