L’avis de Noopinho : Mirror’s Edge Catalyst

avis mirror's edge catalyst

Hello les amis !

 

On se retrouve aujourd’hui pour un test qui n’était pas forcément prévu dans mon planning : celui de Mirror’s Edge Catalyst. J’avais adoré le premier épisode sorti en 2007 sur PC, PS3 et Xbox 360, mais les premiers retours sur sa suite (sortie le 9 juin 2016 sur PC, PS4 et Xbox One) m’avaient quelque peu refroidi à l’acheter.
 
J’ai tout de même décidé, cet été, de la tester et ainsi me faire mon propre avis. Le jeu n’est certes pas parfait, mais il a des qualités tout de même.
 
Alors c’est parti, je vous dis tout sur la suite des aventures de Faith ! 🙂

 

 

Un reboot moins passionnant que l’original

 

Je vais enlever tout suspens d’entrée de jeu : Mirror’s Edge ne brillait déjà pas par son scénario, et c’est également le cas pour Mirror’s Edge Catalyst. Premièrement, je n’avais pas fait attention au niveau de la communication du jeu, il ne s’agit pas de la suite du premier épisode mais d’un reboot, alors autant vous dire qu’au départ j’étais assez perdu.
 
Pour vous situer un peu le contexte, nous incarnons donc Faith, une jeune messagère vivant dans notre monde, mais dans un futur assez proche. Ici, la technologie domine le monde et fait place à une société ultra-connectée faisant un peu penser à 1984 de Georges Orwell.
 
Au début de notre aventure, Faith sort de prison et va donc devoir se « refaire » la main. Un bon prétexte pour nous apprendre tous les mouvements possibles et imaginables de la jeune fille. L’histoire du jeu n’a jamais réussi à me porter dans son univers, les cinématiques n’étaient pas très intéressantes et les quelques rebondissements assez convenus.
 
Notre héroïne, malgré tout assez charismatique et plutôt attachante, sauve la mise. Il est toutefois dommage de faire pire que le premier épisode au niveau du scénario alors qu’il s’agit d’un reboot… Mais passons, l’essentiel de Mirror’s Edge Catalyst n’est pas là, ne quittez pas ce test, il a tout de même quelques qualités intéressantes !

 
Mirror's Edge Catalyst
 

 

Quand courir devient un plaisir

 

S’il y a bien un point sur lequel Mirror’s Edge Catalyst ne déçoit pas, c’est sur son gameplay. Il reprend quasiment toutes les mécaniques du précédent titre mais en ajoutant quelques améliorations et animations.
 
Vous dirigez donc Faith, en vue à la première personne, qui est une véritable pro dans ce qu’on appelle le parkour. Comprenez par là un mode de déplacement très rapide et impressionnant fait de sauts et d’escalade. La vue FPS du titre est très efficace pour l’immersion, les mouvements sont fluides et naturels. C’est un vrai plaisir de reprendre le contrôle de Faith.
 
Parlons un peu des nouveautés de cet opus. Malheureusement, elles ne sont pas aussi nombreuses que l’on peut le penser. Parmi celles-ci, vous pourrez rajouter une sorte de grappin vous permettant de vous balancer à certains endroits. Contrairement au premier épisode, notre héroïne ne peut plus utiliser d’armes, mais ce n’est au final pas une si mauvaise idée tant les affrontements étaient peu intéressants. Dans ce reboot, elle peut toujours affronter ses ennemis mais en s’aidant de sa rapidité et de ses attaques au corps à corps.
 
L’argument principal du jeu était son monde ouvert, et bien très clairement il est ici décevant. L’univers de Mirror’s Edge se passe uniquement sur les toits et à l’intérieur des différents immeubles, la notion de monde ouvert est donc relative. De plus, les quêtes ou défis annexes, bien que présents, ne sont pas d’un grand intérêt. J’ai personnellement mis 8 heures pour finir le jeu. Comptez approximativement 12h pour en faire le tour avec les quêtes annexes.
 
Mirror’s Edge Catalyst est un régal à jouer, la prise en main se fait assez facilement, mais peut-être un peu trop. J’ai trouvé cet opus un poil trop simple.

 
Mirror's Edge Catalyst
 

 

Des gratte-ciels oui, mais fort jolis !

 

Pour finir, abordons un peu la partie technique du titre. J’ai été très agréablement surpris car ce n’est pas là-dessus que je l’attendais, mais le titre est vraiment réussi techniquement. Les textures sont propres, les différents décors jolis, et l’univers plutôt cohérent.
 
Se balader de toit en toit pourrait devenir vite rébarbatif, mais les environnements sont suffisamment variés pour ne pas tourner en rond. Le game design est d’ailleurs très bien pensé, avec beaucoup de verticalité pour faciliter les déplacements rapides de notre messagère.
 
Concernant la fluidité du titre, rien à reprocher non plus, tout est bien optimisé et c’est très plaisant pour un titre qui demande à notre héroïne de toujours être en mouvement.
 
Les dialogues du titre n’étant pas exceptionnels, il est plutôt dur pour les doubleurs d’être à la hauteur. Mais étonnement, ils s’en tirent pas trop mal. Disons que ce n’est pas extraordinaire, mais très correct.

 
Mirror's Edge Catalyst
 

 

LES POINTS POSITIFS

 
– Partie technique très réussie
– Très agréable à jouer
– Univers un peu plus ouvert
– Game design et gameplay pensé pour la vitesse
– Combats plus agréables que dans le premier opus
 

LES POINTS NÉGATIFS

 
– Manque de difficulté
– Scénario pas très intéressant
– Peu de nouveautés au final

Note finale : 14/20
Durée de vie : 3,5/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 4/5 – Scénario : 2/5

 

Présenté comme le reboot de la série, Mirror’s Edge Catalyst s’est un peu égaré, et bien qu’il soit un jeu honorable, il aurait pu être un titre vraiment génial. Les développeurs ont voulu faire table rase du passé avec un scénario qui n’était pas le fort du jeu, mais malheureusement ils n’ont pas réussi à faire mieux. Malgré tout, ils ont voulu garder les bases du premier épisode en terme de gameplay, mais peut-être un peu trop car la ressemblance est troublante et les nouveautés peu nombreuses. Toutefois, Mirror’s Edge Catalyst reste un bon jeu, et il aurait même pu avoir une note plus élevée si ce n’était pas le deuxième épisode de la série. Dommage car, malgré ses qualités (un gameplay unique, plaisant et rapide, ainsi qu’une esthétique parfaite), le tout est gâché par une certaine répétitivité et un scénario manquant de punch. Je vous conseille toutefois de vous pencher sur le titre, que vous ayez fait le premier épisode ou non, sachant que l’on peut le trouver à des prix très attractifs maintenant.

 

signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *