L’avis de Noopinho : Gears Of War Ultimate Edition

Hello les amis !
Aujourd’hui on se retrouve pour le test d’un classique du jeu vidéo qui a été remasterisé de belle manière.
J’avoue que, comme j’avais uniquement la PS3 à l’époque de sa sortie, je ne l’avais jamais essayé car c’était une exclusivité Xbox 360. Il s’agit de Gears Of War Ultimate Edition. Ce remaster est sorti le 25 août 2015 sur PC et Xbox One.
Allez go, je vous donne mon avis sur les premières aventures du lieutenant Fenix !


Gears Of War nous plonge dans une guerre, la guerre de l’humanité contre les Locustes, une race extraterrestre particulièrement violente.

Le jeu est un peu avare en explications concernant son background. Nous incarnons ici le lieutenant Fenix qui sort de prison et sera rapidement confronté aux Locustes.
Nous devrons donc apprendre et deviner, au fur et à mesure de l’histoire, les différentes intentions de nos protagonistes et la nature de nos ennemis.
En effet, nous n’avons que très peu d’informations sur le déroulement des événements. Nous savons seulement que le jeu se déroule sur la planète Sera et que, suite à une guerre entre les humains pour les dernières gouttes de pétrole, l’humanité a tué plusieurs milliers de Locustes. C’est ce qui déclenchera cette guerre qui, tout au long de l’aventure, ne vous épargnera pas de son horreur.
L’escouade, que nous serons amené à diriger via notre protagoniste Marcus, est une véritable caricature des soldats. En effet, les 4 personnages sont des brutes acerbes avec des physiques de déménageurs, et qui trouvent à certains moments le temps de plaisanter et de se réjouir de cette guerre.

Le gameplay du jeu est aujourd’hui assez classique, même si à sa sortie en 2006 cela devait être une petite révolution. Nous suivons notre personnage en vue à la troisième personne et avançons dans différents couloirs (le jeu ne propose pas des environnements très ouverts) dans lesquels nous devons nous cacher derrière tout ce que nous pouvons pour pouvoir avancer et tuer des Locustes sans accuser trop de dégâts.
Cette façon d’avancer dans le jeu, bien que parfois un peu trop classique et répétitive à mon goût, est réhaussée par une difficulté bien dosée et des affrontements assez bourrins. Il n’est pas rare de pouvoir terminer nos ennemis avec le célèbre fusil Lanzor qui est directement muni d’une tronçonneuse.
En parlant d’armes, le jeu en compte plusieurs évidemment : des fusils d’assaut, des pistolets, des fusils à pompe… Bref, tout l’attirail du parfait soldat.
Petite particularité de gameplay par rapport aux armes : vous pouvez recharger en appuyant sur une touche de façon très classique, mais en pressant la touche au bon moment, vous récupérerez des munitions supplémentaires. A défaut, en cas de mauvais timing, l’arme s’enraye et fait perdre de précieuses secondes pendant les affrontements.
Je précise également que, comme dans tous bons jeux du genre, les ennemis différent tous. Cela va de simples soldats Locustes aux snipers, en passant par des lieutenants bien plus coriaces. Mention spéciale pour les Berseker qui vous donneront du fil à retordre et ne vous laisseront sûrement pas indifférent à votre première rencontre…

D’un point de vue technique, Gears Of War était déjà une grande réussite à sa sortie, et ce remaster lui fait bien honneur. Le jeu a reçu un vrai coup de neuf avec une définition Full HD et des textures entièrement rafraîchies.
Mais plus que sa technique irréprochable, c’est bien son ambiance qui transporte le joueur. Tout est sombre, violent, voir oppressant. Les effets de lumière, l’aspect de nos ennemis et le level design des différents actes sont pensés pour bien nous faire comprendre que, malgré le fait que nous incarnons des soldats super costauds et graveleux, l’humanité est en train de perdre cette guerre et se fait progressivement massacrer.

Du côté de la bande-son, il n’y a pas grand chose à reprocher au jeu qui propose des doublages en français très corrects, et des affrontements qui rendent bien leur violence au niveau sonore.
La durée de vie du titre est pour moi plutôt bien dosée, même si je pense que le background aurait pu être un peu plus creusé. Toutes les mécaniques de gameplay étaient acquises à la fin de l’aventure et continuer aurait été un peu redondant. Il m’aura fallu à peu près 10 heures pour finir le soft.

Les points positifs

– Gameplay réussi
– Difficulté bien dosée
– Remaster de très bonne qualité, textures propres
– Personnages attachants et charismatiques
– Humour décalé bien placé
– Bourrin juste comme il faut

LES POINTS NÉGATIFS

– Un peu répétitif
– Gameplay un peu trop classique
– Background peu développé

Note finale : 17/20
Durée de vie : 4/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 4,5/5 – Scénario  : 4/5
Gears Of War Ultimate Edition est évidemment dispensable si vous avez déjà fait le jeu de base. Cependant, si comme moi vous n’avez jamais eu l’occasion de prendre part à la guerre qui fait rage entre humains et Locustes, alors c’est le moment, vous ne serez pas déçu de votre achat. Entre ses mécaniques de jeu bien pensées, sa difficulté bien dosée et son ambiance crasseuse à souhait, vous n’aurez qu’une seule envie une fois le jeu terminé : courir acheter le second épisode pour poursuivre les aventures de Marcus Fenix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *