L’avis de Noopinho : F1 22, c’est une bonne situation pilote de F1 ?

L’avis de Noopinho : F1 22, c’est une bonne situation pilote de F1 ?

16 juillet 2022 0 Par Noopinho
Hello les amis !

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test, et je vais vous parler de F1 22. Je n’ai pas parlé de la licence depuis l’épisode 2020, et un évènement majeur est venu bousculer la franchise l’an dernier avec l’opus 21 : le rachat par Electronic Arts.

Ce nouveau volet est sorti le 1er juillet 2022 sur PC, PS4, PS5, Xbox One et Xbox Series. C’est donc le premier sous le giron de EA que je vais essayer.

J’ai toujours été plutôt séduit par la licence, car la F1 est une discipline de sport automobile que j’affectionne. Est-ce que ce nouvel opus est à la hauteur de mes espoirs et de mes nombreux kilomètres déjà parcouru au volant des monoplaces ? C’est ce que nous allons découvrir dans quelques lignes.


Profession : Pilote de F1

Vous le savez, vous en avez l’habitude, on va parler du mode carrière principalement durant ce test. Première chose qui me saute aux yeux dès que j’ai démarré le jeu, la personnalisation de notre pilote est bien plus poussée. On peut à la fois modifier sa tenue de pilote, mais également sa tenue dite « de vie » et même personnaliser son chez soi, ou bien encore acheter des supercars. Ces nouvelles fonctionnalités se nomment F1 Life, mais malheureusement ce n’est pas assez approfondi pour être vraiment utile.

Une fois notre avatar créé, on se retrouve devant un choix connu des adeptes de la franchise, soit mener une carrière de pilote, ou bien créer directement sa propre écurie, avec tout ce que cela comporte. Petite nouveauté et non des moindres, il est possible de parcourir le mode carrière à deux joueurs, je n’ai pas eu l’occasion de tester, mais je dois avouer que c’est une super idée.

Pas de nouveauté majeure dans le mode carrière mais quelques retouches qui le rende toujours plus agréable.

Comme à mon habitude, je choisi de partir sur une carrière de pilote, on me laisse le choix de commencer directement en F1 ou bien dans son antichambre, la Formule 2. J’ai bien évidemment choisi cette dernière pour me familiariser avec le titre.

Une fois encore, nous sommes en terrain connu, il y a un calendrier à gérer et il faut attribuer des ressources pour améliorer sa monoplace grâce au département R&D. Quelques évènements différents vont venir ponctuer votre carrière entre deux courses, et il sera ici question de piloter des supercars. Je dois vous avouer que cette nouveauté ne m’a pas convaincu avec un pilotage plutôt passable, je préférais de loin pouvoir conduire des monoplaces de légendes comme dans les précédents opus.

Petite nouveauté qui cependant m’a bien fait plaisir, nous étions obligés de jouer les séances d’essais auparavant afin de débloquer des points de R&D essentiels au développement de notre véhicule. Désormais on peut passer cela en rapide, en indiquant juste les programmes que notre pilote doit tenter. C’est ingénieux et un vrai gain de temps pour moi qui ne voulait pas me taper 3 séances d’essais avant chaque Grand-Prix.

En clair, le mode carrière n’est pas révolutionné, mais il fonctionnait déjà parfaitement bien auparavant et il va continuer à vous occuper de longues heures si vous lui laissé une chance.

avis F1 22

Tout en douceur sur la voie des champions

Maintenant que j’ai parlé du mode carrière, abordons le gameplay. J’ai toujours trouvé que la série F1 avait fait des efforts en matière d’accessibilité et c’est encore vrai aujourd’hui.

Par exemple, l’ajout d’une difficulté adaptative va permettre aux pilotes novices de s’entrainer de façon progressive et de ne pas être frustré ou au contraire s’ennuyer. De plus, il est toujours possible de paramétrer les différentes aides et règles de courses à sa guise pour une expérience au plus près de son niveau.

Personnellement je garde toujours quelques aides comme l’antipatinage car je ne suis pas un expert, mais je mets des dégâts réalistes et le niveau difficile à l’intelligence artificielle, cela me permet d’avoir une cohérence et de l’adversité durant les courses, sans pour autant être trop frustré.

Le gameplay était déjà bon, il l’est encore plus aujourd’hui avec notamment une IA bien plus agressive et maline.

Concernant la conduite en elle-même, c’était déjà un plaisir ces dernières années, et c’est toujours le cas. La monoplace répond aux doigts et à l’œil et c’est une sensation vraiment grisante de pouvoir enchainer des virages à toute vitesse sans commettre la moindre erreur à force de répéter les circuits.

Il est juste dommage qu’il y ait encore trop peu d’incidents de courses à mon goût. Je sais que c’est un équilibre fragile, mais les pannes de moteur, sorties de piste ou autre sont trop peu fréquentes, cela pourrait ajouter un peu de piment.

Finissons sur le gameplay avec un bon point de plus, le niveau de l’intelligence artificielle. Je la trouve bien plus agressive et maline qu’auparavant, n’hésitant pas à vous attaquer dans les virages et prendre parfois des risques. Cela rend les courses un peu plus palpitantes et moins « mécaniques » si je puis dire.

avis F1 22

Bim-bam ça brille, et vite !

D’un point de vue technique, la licence F1 était déjà à un niveau tout à fait convenable. C’est encore le cas ici avec des textures au niveau, et surtout un titre très fluide, du moins sur Xbox Series.

De plus, mais nous sommes un peu habitués désormais, les temps de chargement sont vraiment rapides. Plus besoin d’attendre une éternité entre chaque épreuve et chaque course, c’est un vrai confort de pouvoir enchaîner assez rapidement.

La technique de F1 22 est tout à fait honorable, quelques améliorations sur la physique des collisions et ont serait au top.

Toutefois je trouve que peu de progrès ont été fait dans le domaine des chocs et collisions, parfois une simple touchette va vous arracher un pneu. Mais sur le même contact, si vous venez vous encastrer sur un adversaire, lui va continuer sa route sans encombre. Je trouve qu’il y a vraiment un axe d’améliorations sur ce point.

Enfin, d’un point de vue sonore je trouve que F1 22 a progressé. De nouveaux commentaires sont de la partie et les introductions et fins de course sont un peu plus intéressantes qu’auparavant, sans pour autant être encore parfaites.

avis F1 22

Fiche d’identité du jeu
  Edité parElectronic Arts  Public+3
  Développé parCodemasters  Fourni par l’éditeurOui
  Date de sortie1er juillet 2022  Testé surXbox Series X
  PlateformesPC, PS4, PS5, Xbox One et Xbox Series  Temps de jeu7h
Les points positifs
Les points négatifs
• Conduite toujours aussi agréable• … mais des collisions toujours aussi hasardeuses
• Un mode carrière toujours solide• Un mode F1 Life qui n’apporte finalement pas grand-chose
• Pouvoir gagner plus rapidement des points R&D dans les essais
• Une technique honorable
• Bonne durée de vie
• Une expérience toujours très malléable
• Une intelligence artificielle un peu plus convaincante
 
Note finale : 17,5/20
Gameplay : 4,5/5 | Durée de vie : 4,5/5 | Mode carrière : 4/5 | Direction artistique/Graphismes/Ambiance sonore : 4,5/5

J’ai fait l’impasse sur F1 2021, donc je ne peux pas vous dire s’il y a beaucoup de changement depuis l’année dernière. Mais après deux ans sans jouer à un jeu de Formule 1, je peux vous dire que je ne suis pas déçu de retrouver la licence. Ce F1 22 est toujours aussi plaisant à jouer, avec finalement peu d’ajouts mais des détails qui font que l’expérience est toujours aussi agréable. On regrettera seulement les collisions encore un peu foireuses, et un mode F1 Life qui n’apporte finalement pas grand-chose. Mais si comme moi vous aimez la discipline et que vous avez fait l’impasse sur le titre de l’année dernière, je ne peux que vous conseiller de foncer !

Signature Noopinho

  • avis F1 22
  • avis F1 22
  • avis F1 22
  • avis F1 22
  • avis F1 22
  • avis F1 22
  • avis F1 22
  • avis F1 22
  • avis F1 22