L’avis de Noopinho : Control

L’avis de Noopinho : Control

21 mars 2020 0 Par Noopinho
l'avis de noopinho-Control
Hello les amis !
 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test qui n’était pas prévu à la base, mais j’ai pas mal de choses à vous dire concernant ce titre. On va parler de la dernière production du studio Remedy (notamment connu pour les très bons Max Payne et Alan Wake) : Control.

Le titre est sorti en août dernier et propose un gameplay type metroidvania, dans un monde assez fou. Allez c’est parti, je vous dis tout sur le nouveau bébé de Remedy !

 
 

Bienvenue directrice

 

Dans Control, vous incarnez Jesse Faden, une femme qui cherche à retrouver son frère, enlevé par une étrange organisation : le FBC, Federal Bureau of Control.

Notre héroïne débarque à New York et trouve les bureaux du FBC. Dès son arrivée, elle comprend vite que cette organisation n’est pas comme les autres, et que les lieux qui l’hébergent ne sont pas tout à fait normaux eux non plus.

Jesse va constater que le FBC est en fait un organisme qui étudie les phénomènes paranormaux, et la jeune femme va être confrontée, dès son arrivée, à une crise majeure au sein de l’agence. En effet, le Hiss, une entité surnaturelle, a pris le pouvoir et contrôle l’esprit de certains des employés.

Nous serons donc vite propulsés à la tête du Federal Bureau of Control, sans trop comprendre pourquoi. Le scénario risque de vous paraître assez déroutant au départ, mais l’intrigue se développera au fur et à mesure de votre avancement, et deviendra de plus en plus intéressante.

Notre nouvelle directrice du FBC dispose d’un charisme assez fort, et possède des secrets que nous découvrirons au fil de l’histoire. Control possède tout un tas de personnages assez charismatiques qu’il sera intéressant de découvrir. Mais l’autre élément qui dégage une grosse personnalité, ce sont les bureaux du FBC. En effet, les lieux sont littéralement vivants et changent de position ou d’ambiance au cours de votre aventure.

Outre une histoire intéressante et des personnages bien écrits, Remedy a réussi à parfaitement développer le background de Control. En effet, vous trouverez de nombreuses notes qui vous permettront d’en apprendre plus sur l’histoire de l’organisation, mais également sur les différents évènements que l’agence a couverts. Vous pourrez également trouver des vidéos, tournées en images réelles avec de vrais acteurs. C’est vraiment une très belle idée qui renforce encore un peu plus l’immersion dans ces locaux plutôt perturbants.

avis Control
 
 

Jesse, la femme à tout faire !

 

Je ne vais pas faire durer le suspense bien longtemps concernant le gameplay et les mécaniques de jeu de Control. Oui, Remedy a encore une fois fait du bon boulot.

Comme je le disais un peu plus haut, le jeu est un titre d’action aventure, type metroidvania. Pour ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit, nous avons à faire à un titre dans lequel l’héroïne débloque divers pouvoirs au fur et à mesure de son avancée, et grâce à ses nouvelles capacités, il faudra revenir en arrière dans notre aventure pour débloquer de nouveaux passages.

Outre cet aspect metroidvania, qui colle d’ailleurs parfaitement aux locaux du FBC toujours en constante évolution, Jesse aura du pain sur la planche, avec beaucoup d’affrontements au programme. Et pour ce faire, la nouvelle directrice du bureau disposera d’une arme qui pourra changer de forme à sa guise (d’un simple revolver à une mini mitraillette, ou encore un mini fusil à pompe).

Les combats sont assez nerveux et vous demanderont de toujours être en mouvement. Il faudra d’ailleurs adapter votre approche en fonction des ennemis qui possèdent tous des spécificités. Certains par exemple essaieront de vous avoir par les airs, tandis que d’autres essayeront de s’approcher le plus possible de vous pour vous faire un maximum de dégâts.

Control prend d’ailleurs une très belle idée au dernier Doom en termes de mécaniques. En effet, pour récupérer de la vie, il faudra abattre vos ennemis et venir récolter directement l’énergie qu’ils laisseront tomber. Une fois encore, cela rend le rythme du jeu effréné, vous demandant de vous déplacer constamment.

L’autre aspect qui rend les combats intéressants, ce sont les pouvoirs que Jesse va acquérir. Ces derniers sont nombreux, et ce sera à vous de les utiliser judicieusement pour venir à bout de vos adversaires. Dans les plus utiles, on notera par exemple la possibilité d’envoyer des objets sur vos adversaires via la télékinésie, mais aussi le fait de pouvoir se créer une barrière protectrice pour ne pas subir les tirs ennemis.

A savoir qu’au cours de votre aventure, vous récupérerez différents matériaux et ressources qui vous permettront d’améliorer encore plus la puissance de feu de Jesse. Vous pourrez également améliorer ses armes et ainsi les rendre plus puissantes, mais aussi ses pouvoirs afin, par exemple, de pouvoir envoyer des objets toujours plus gros sur vos opposants.

Concernant la durée de vie, elle est assez solide pour ce genre de jeu. Il m’aura fallu 13h pour en venir à bout, mais vous pouvez compter au moins 20h si vous souhaitez remplir toutes les quêtes secondaires, et récupérer les différentes notes disséminées sur la carte.

avis Control
 
 

Parfaitement imparfait

 

La technique de Control va certainement vous faire grincer des dents au début de votre aventure. Mais pour vous éviter bien des problèmes, je vous invite directement à modifier le language des doublages et à ne pas utiliser les voix françaises.

Il ne s’agit pas là d’un mauvais doublage, bien au contraire, mais le jeu souffle d’une synchronisation labiale totalement aux fraises, ce qui est même d’ailleurs très perturbant par moment. Une fois le jeu passé en anglais, vous n’aurez plus ce soucis et je vous le conseille donc grandement.

D’un point de vue graphismes, le jeu est plutôt beau, avec de très beaux effets. La direction artistique fait également mouche, avec ses lieux toujours en mouvement, et les différents designs de l’univers de Control.

Malheureusement, le jeu souffre encore aujourd’hui de quelques ralentissements, notamment lors des affrontements avec pas mal d’effets lumineux. J’ai pu constater des chutes de framerate assez perturbantes.

Pour finir, nous avons déjà abordé les problèmes du doublage en français, mais du côté de la bande-son, c’est un quasi sans-faute. Les musiques accompagnent parfaitement les actions (mention spéciale à la musique dans le labyrinthe), et les bruitages font le travail.

avis Control
 
 
Fiche d’identité du jeu
Edité par 505 Games Public +16
Développé par Remedy Fourni par l’éditeur Non
Date de sortie 27 août 2019 Testé sur Xbox One X
Plateformes PC, PS4, Xbox One Temps de jeu 13h
Les points positifs Les points négatifs
• Histoire très intéressante • Synchronisation labiale aux fraises en FR
• Affrontements nerveux et dynamiques • Quelques ralentissements désagréables
• Univers assez incroyable
• Utilisation des différents pouvoirs jouissive
• Direction artistique efficace
• Durée de vie solide
Note finale : 17/20
Durée de vie : 4/5 – D.A./Graphisme/Ambiance sonore : 4/5 – Gameplay : 4,5/5 – Univers/Histoire : 4,5/5
 

Control a été un grand coup de coeur de l’année 2019 pour pas mal de joueurs. Et après avoir parcouru le jeu de Remedy, je les comprends totalement. L’univers de Jesse Faden est vraiment bien travaillé, avec un scénario très intéressant. De plus, les mécaniques de jeu sont parfaites, et on ne s’ennuie pas une seule seconde pendant notre aventure. Control est vraiment un grand jeu. On regrettera seulement quelques petits défauts techniques, notamment sa synchronisation labiale en français totalement affreuse, et des ralentissements persistants, même sur Xbox One X.