Le mini-avis de Triplefien : Immortal Unchained

L'avis de TripleFien Immortal Unchained

Hello les amis !

 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau mini-avis, rédigé cette fois-ci par un nouveau membre de l’équipe : Triplefien.
Je vous invite à retrouver toutes les informations sur lui dans la rubrique « Qui sommes-nous ? » du site, et je lui laisse la parole.

 

>> Lire aussi : Qui sommes-nous ? <<

 

Pour mon premier test, nous nous attaquons à Immortal Unchained du studio Toadman Interactive, un TPS intégrant des éléments de RPG.
 
Sorti sur PC, PS4 et Xbox One le 7 septembre 2018, il bénéficie d’un patch 4K HDR sur Xbox One X, plateforme sur laquelle je l’ai testé.
 
Voyons maintenant ce que ce titre a à nous offrir ! 🙂

 

 

Un scénario qui fait flop

 

Le jeu nous transporte dans un univers futuriste où l’on incarne un guerrier libéré de prison, dans le but d’empêcher une catastrophe intergalactique.
Le scénario se veut assez travaillé mais n’arrive jamais à s’envoler. Il est vraiment difficile de s’accrocher au background de Immortal Unchained.
 
On pourra également regretter le manque de charisme et de personnalisation du héros. Il aurait été plus astucieux de la part des développeurs de nous imposer un personnage, car nous avons du mal à nous identifier ou à avoir une quelconque sympathie pour notre héros.

 
Immortal Unchained
 

 

Dark Souls mais avec des pistolets, c’est forcément bien non ?

 

Au niveau du gameplay, on est sur un « Die and Retry », un jeu où la tactique et la technique sont indispensables à la réussite : une sorte de « Dark Souls Like » du point de vue des mécaniques et de la difficulté.
 
On pourra d’ailleurs regretter l’absence d’un réglage du niveau pour les joueurs plus casuals.
 
Comme je le disais dans l’introduction du test, on a affaire à un jeu de tir à la troisième personne qui propose des armes à distance ayant des caractéristiques et des spécialités variables. Et les options de combat au corps à corps sont également variées.
Malheureusement, les mouvements du personnage sont brouillons et demandent beaucoup de maîtrise (et un peu de chance) pour être réalisés efficacement.
 
Le niveau des ennemis est globalement cohérent avec le principe du jeu, mais parfois certains mobs peuvent paraître plus difficile à battre que les boss manquant un peu d’originalité.

 
Immortal Unchained
 

 

Joli l’Immortel !

 

Graphiquement, le jeu est très propre. Le début du titre se déroulant dans un labyrinthe offre logiquement un bon rendu, mais il ne perd pas pour autant en efficacité lorsque la profondeur de champ et les détails des décors augmentent au cours de la partie.
 
Je dois même dire que la direction artistique du titre est plutôt réussie, avec un style mélangeant des éléments futuristes et nordiques.
 
On regrettera toutefois les menus assez austères et peu intuitifs du jeu.
 
Concernant la bande-son, elle fait le travail, ni plus ni moins, avec des musiques et bruitages tout à fait corrects et cohérents avec l’univers du titre.

 
Immortal Unchained
 

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Game Odyssey   Public +18
  Développé par Toadman Interactive   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 7 septembre 2018   Testé sur Xbox One X
  Plateformes PC, PS4, Xbox One   Temps de jeu 15h
Les points positifs Les points négatifs
• Techniquement réussi • Une IA aux fraises
• Direction artistique intéressante • Des menus austères et peu pratiques
• Un défi de plus pour les hardcores gamers • Scénario pas passionnant pour un sous
• Maniabilité du personnage pas optimale
• Durée de vie faiblarde pour le genre et le prix
Note finale : 11/20
Durée de vie : 2,5/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 4/5 – Gameplay : 2,5/5 – Scénario : 2/5

 

Finalement, Immortal Unchained propose une expérience de jeu qui pourra convenir aux joueurs recherchant un jeu difficile et qui mettra leurs compétences à contribution. Pour autant, le titre s’éloigne, de par son univers et son style shooter, des références que sont Dark Souls et son petit frère Bloodborne.
Cependant, sa réalisation reste très brouillonne au niveau du gameplay, notamment avec une IA assez bête et un scénario loin d’être passionnant.
On notera malgré tout l’effort fait sur la partie technique qui se veut très propre pour un jeu à petit budget.

 
Signature TripleFien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *