L’avis de Noopinho : Void Bastards

avis Void Bastards

Hello les amis !

 

On se retrouve aujourd’hui pour un test un peu différent des précédents. Je vais vous parler d’un rogue-like en vue FPS complètement déjanté : Void Bastards.
 
Que ce soit par son esthétique ou son concept de jeu assez original, Void Bastards se démarque un peu des sorties habituelles, mais est-ce que cela se confirme manette en main ? C’est ce qu’on va découvrir.

 

 

Bienvenue sur le Void Ark

 

L’histoire de Void Bastards tient à peu près sur un timbre Poste, mais ce n’est pas pour autant que son univers n’est pas intéressant. Pour faire simple, vous êtes à la tête d’une bande de prisonniers qui cherchent à s’évader d’une nébuleuse. Et pour ce faire, il faudra fouiller des épaves de vaisseaux afin de trouver des matériaux pour améliorer votre équipement.
 
Une des particularités de Void Bastards, c’est que vous n’avez pas un seul et unique héros, mais bien toute une cargaison de prisonniers, tous plus loufoques les uns que les autres, et qui se succéderont à chaque mort.
 
Pour ceux qui ne sont pas fans de ce genre de système, je vous rassure tout de suite : une fois mort, seul votre personnage est perdu. Tout le matériel que vous avez réussi à ramener à votre vaisseau, lui, est préservé.
 
L’une des autres forces du titre réside dans les caractéristiques de ses personnages. En effet, chacun a des traits de caractère bien spécifiques, et totalement déjantés pour la plupart. J’ai eu par exemple un personnage qui était sujet à des quintes de toux, ce qui alertait la sécurité ennemie. Un autre par exemple entendait littéralement des voix dans sa tête.
 
Ce petit détail est l’un des plus gros atouts de l’univers de Void Bastards, et au final on s’attache totalement à ce monde créé par les développeurs, à la fois fou et terriblement attachant.

 
avis Void Bastards
 

 

Craft qui peut !

 

Mais alors derrière cet univers attachant, est-ce que le gameplay est lui aussi tout autant agréable ? Et bien la réponse est clairement oui. Comme je vous le disais en introduction, Void Bastards est un jeu de tir à la première personne, qui comporte des éléments de rogue-like.
 
Vous devrez naviguer dans l’espace avec votre vaisseau sur une mini carte, en choisissant quelles épaves visiter pour récupérer du stuff. L’équipement peut aller du carburant servant à se déplacer, de la nourriture essentielle pour ne pas mourir entre deux voyages, mais aussi de matériaux servant soit à améliorer votre équipement, soit à construire des objets nécessaires à l’avancée de l’histoire.
 
Chaque vaisseau est généré aléatoirement, que ce soit l’emplacement des pièces, des ennemis ou des matériaux. Il faudra la plupart du temps avancer avec prudence, en fonction des ennemis qui vous entourent. Certains sont vraiment inoffensifs, quant à d’autres il vaut mieux littéralement privilégier la fuite.
 
Les affrontements, bien qu’intéressants car nous devons à chaque fois nous adapter à nos adversaires et à notre environnement, reste malheureusement assez mou et au final très classique.
 
De plus, malgré la génération aléatoire des environnements, il se peut qu’au bout de quelques heures de jeu, la lassitude se fasse sentir car au final l’objectif reste toujours le même.
 
Je viens de vous citer les deux défauts majeurs du titre, mais pas de quoi s’affoler, la durée de vie étant d’une dizaine d’heures de jeu, vous devriez tout de même en voir le bout.
 
Plus vous avancez dans le titre, plus les ennemis se feront coriaces. L’environnement hostile vous mettra à l’épreuve avec, par exemple, beaucoup de tourelles voulant vous anéantir, ou même des incendies. Ce sera donc à vous d’adopter la meilleure stratégie, mais également de penser à optimiser votre équipement pour prendre l’avantage.
 
Je dois vous avouer que pendant mes dernières excursions j’avais tout de même pas mal de pression, car je savais qu’une rencontre pouvait très vite mal se terminer. Mon objectif était simple : trouver le stuff dont j’avais besoin et fuir. Car oui, la discrétion et la fuite seront une grande arme en fin de partie, et ce n’est pas plus mal car nous n’avons pas un sentiment de toute puissance, nous ressentons bien la fragilité de nos prisonniers.

 
avis Void Bastards
 

 

Comics style

 

Ah, la partie graphique de Void Bastards. C’est tout simplement ça qui m’a attiré directement vers ce titre. L’aspect comics est tout simplement fabuleux du début à la fin. Pendant vos excursions, même l’écran arbore une sorte de cadre autour rappelant une planche de bande dessinée.
 
Des bruitages sont écrits lorsque l’on se rapproche de certaines portes, comme  » blurk « , ou encore  » stomp « . Un souci du détail par rapport à la direction artistique, mais également un vrai élément de gameplay indiquant quels ennemis se situent derrière la porte.
 
Le look global du titre est une réussite, que ce soit les décors au look cartoon, ou encore les adversaires qui ont tous des designs splendides et plutôt drôles.
 
Point de vue sonore, le jeu fait la taf avec des bruitages très utiles en jeu, comme les alarmes indiquant l’arrivée de  » secbots « , des ennemis très puissants. Je regrette toutefois une bande son un peu en deçà du reste du jeu. Elle fait le travail, mais rien de vraiment mémorable.

 
avis Void Bastards
 

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Humble Bundle   Public +16
  Développé par Blue Manchu   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 28 mai 2019   Testé sur Xbox One X
  Plateformes PC, Xbox One   Temps de jeu 10h
Les points positifs Les points négatifs
• Direction artistique de folie • Gunfights un peu mous
• Concept addictif • … mais répétitif
• Affrontements assez tactiques
• Réel sentiment de progression
• Univers très attachant et drôle
Note finale : 16/20
Durée de vie : 3,5/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 4/5 – Univers/Histoire : 4/5

 

Void Bastards est totalement la surprise que j’attendais. Pour un jeu indépendant, il est très utile de se démarquer graphiquement, et c’est ce que fait avec brio le jeu de Blue Manchu Games. Parfois le gameplay ne suit pas vraiment, mais ici ce n’est pas le cas, on prend vraiment du plaisir à parcourir le titre. Alors certes la répétitivité et la molesse de ses affrontements peuvent rebuter, mais ce serait passer à côté d’une pépite que de s’arrêter à ces quelques défauts. Void Bastards a un univers à découvrir, totalement barré et attachant, et son aspect FPS rogue-like avec une pointe de tactique font vraiment bon ménage. Il serait dommage de s’en priver, surtout quand on sait que le jeu est disponible dans le Xbox Game Pass…

 

 

signature noopinho

 
 
 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *