L’avis de Noopinho : Kingdom Hearts III

L'avis de Noopinho Kingdom Hearts III

Hello les amis !

 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test avec un titre qui s’est fait attendre de longues années auprès de sa communauté de fans. J’ai nommé : Kingdom Hearts III.

La suite des aventures de Sora était tellement attendue que Square Enix n’avait pas le droit de se rater. Mais alors, le défi est-il relevé ? Kingdom Hearts III est-il aussi grandiose que ses aînés ?

C’est ce que nous allons découvrir ! 🙂

 

 

Le pouvoir de l’amitié

 

Commençons ce test en plantant un peu le décor. Kingdom Hearts est une saga mythique de J-RPG créée en 2002 par Square Soft, en étroite collaboration avec Disney.

La licence suit les aventures de Sora, un jeune homme détenteur du pouvoir de la Keyblade, qui lui permet de délivrer les différents mondes des ténèbres. Ces mondes sont pour la plupart issus des créations du géant Disney.

Kingdom Hearts III prend place à la suite des évènements de Kingdom Hearts 3D Dream Drop Distance, sorti en 2012. Sora n’a pas réussi à maîtriser le pouvoir de l’éveil et a perdu une partie de ses pouvoirs. Il va donc devoir, pendant son aventure, parcourir les différents mondes de Disney afin de les débarrasser des Sans-Cœurs (adversaires récurrents de la saga), mais aussi retrouver toutes ses compétences.

L’histoire de la saga Kingdom Hearts n’est pas très simple, il faut l’avouer, même si les développeurs ont eu la bonne idée de mettre à disposition quelques résumés vidéos des précédents épisodes. Si vous n’avez jamais fait les précédents titres de la licence, je ne peux que vous inviter à les faire, ou bien à vous documenter énormément comme je l’ai fait afin d’avoir toutes les clés nécessaires à la compréhension de la licence.

L’univers de Kingdom Hearts est tout simplement merveilleux. Chaque univers de Disney possède son propre récit, qui vient s’entremêler à l’histoire originale du titre. Tous les personnages que nous rencontrons sont attachants (même certains méchants le sont avec énormément de charisme).

Le scénario du titre réussit à nous tenir en haleine pendant toutes les heures de jeu, même si la patte Disney est très présente avec beaucoup d’amitié, d’amour et d’happy-ending à mon goût, mais cela fait partie du charme du titre. Le seul vrai bémol que je peux noter sur l’histoire est l’embranchement entre l’univers de Sora et des mondes de Disney, qui est parfois un peu forcé. Mais cela ne gâche pas la formidable aventure de Sora et de ses inséparables Donald et Dingo.

Kingdom Hearts 3

 

Coup de clé dans ta face

 

Parlons un peu du gameplay de Kingdom Hearts III. Le titre penche clairement du côté des action-rpg avec des affrontements diablement dynamiques.

Une touche principale sert à attaquer et effectuer des combos, une autre sert à sauter, et l’autre à esquiver/parer. Dit comme ça, on peut croire que les combats sont assez classiques, mais c’est sans compter sur la myriade de sorts disponibles. Tout d’abord, les plus simples avec des attaques de feu, foudre, glace et j’en passe. Mais également d’autres plus spéciaux utilisant les compétences de vos alliés, ou encore directement des attaques inspirées des parcs d’attractions Disney, comme le Carrousel.

Dans vos affrontements, vous serez accompagné de Dingo et Donald, tous les deux gérés directement par l’intelligence artificielle. Je dois dire que celle-ci gère plutôt bien vos compagnons, car ils vous seront très utiles au fur et à mesure de vos aventures.

J’oubliais une dernière subtilité des combats : vous avez également la possibilité d’invoquer des amis, comme Ariel ou encore Simba, qui déclencheront des attaques dévastatrices.

En dehors des affrontements, vous devez vous demander si on peut faire autre chose dans Kingdom Hearts III ? La réponse est oui. Les activités annexes ne sont pas très nombreuses, mais celles qui sont accessibles sont toutes très agréables.

Vous pourrez, en fonction des différents mondes parcourus, vous occuper à diverses activités, comme par exemple les batailles navales dans le monde de Pirates des Caraïbes, ou encore essayer de battre le high score d’un jeu vidéo dans l’univers de Toy Story. Tous ces petits suppléments apportent un vent de fraîcheur appréciable durant votre aventure.

Un autre point récurent vous occupera également et aura son importance : la cuisine ! Il vous faudra trouver des ingrédients, puis accéder à des mini-jeux pour préparer les meilleurs plats possibles, qui conféreront des bonus à votre équipe. Une très belle idée !

Enfin, parlons de la dernière variante de gameplay du titre : les phases en vaisseau Gummi. Entre chaque monde à parcourir, il faudra vous déplacer à bord de votre vaisseau spatial, avec, au programme : des affrontements, du loot et de la customisation pour votre véhicule. Cette partie du titre était très décriée dans les précédents Kingdom Hearts, mais je l’ai trouvé plutôt agréable dans ce troisième opus.

On peut dire que Kingdom Hearts propose une expérience de jeu vraiment complète, avec pas mal de choses à faire, qui vous prendront une trentaine d’heures en ligne droite. Malgré tout, je regrette une difficulté plutôt inexistante, et une aventure au final assez linéaire.

Kingdom Hearts III

 

Des étoiles plein les yeux

 

Pour finir ce test, je vais vous parler comme d’habitude de la partie technique du titre. Commençons avec le point qui a fâché les fans : l’absence de version française. J’ai parcouru le titre avec les voix anglaises et les sous-titres, et je vous avoue que cela ne m’a pas perturbé, mais je peux comprendre la frustration des fans de la première heure.

Malgré tout, cela ne gâche pas pour autant le plaisir audio du jeu car tout est bien doublé, les bruitages et effets sonores sont parfaits, et alors que dire de la musique qui est tout simplement magistrale. L’apport de l’univers Disney sur ce point est évidemment un gros atout, et parcourir chaque monde avec les musiques originales des films est tout simplement génial.

Point de vue graphique, Kingdom Hearts III est tout simplement majestueux. J’ai testé le titre sur ma Xbox One X, comme à mon habitude, et je n’ai noté aucune chute de framerate, malgré des déluges d’effets spéciaux et d’ennemis par moment.
Les textures sont toutes parfaites, et les différents mondes que nous parcourons ont tous un style graphique qui leur est propre. On sent le soin apporté par les développeurs sur chaque univers. Mention spéciale d’ailleurs pour ceux de Pirate des Caraïbes et de Raiponce qui sont exceptionnels.

J’ai beau chercher des défauts à la partie technique du titre, je n’en vois vraiment pas, pour moi c’est un sans-faute sur ce point. Kingdom Hearts III est beau, fluide, dynamique, et c’est un plaisir pour les yeux et les oreilles du début à la fin.

Kingdom Hearts III

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Square Enix   Public +12
  Développé par Square Enix   Fourni par l’éditeur Oui
  Date de sortie 25 janvier 2019   Testé sur Xbox One X
  Plateformes PS4, Xbox One   Temps de jeu 32h
Les points positifs Les points négatifs
• Sublime • Difficulté très faible
• Durée de vie solide… • … mais aventure assez linéaire
• Univers de Disney magistralement représenté • Où sont passés les personnages de Final Fantasy ?
• Affrontements dynamiques et agréables
• Scénario intéressant à suivre
• Fluidité à toute épreuve
• Activités annexes bien pensées
Note finale : 17,5/20
Durée de vie : 4,5/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 5/5 – Gameplay : 4/5 – Scénario : 4/5

 

Kingdom Hearts III est une véritable réussite. Je pense que l’attente en valait largement la peine. Alors, certes, il a quelques petits défauts, comme une difficulté inexistante ou encore une progression un peu trop linéaire, mais pouvoir se balader entre les différents mondes de Disney (retranscrits avec un travail d’orfèvre) est une prouesse. Les affrontements sont tous plus dynamiques les uns que les autres, et l’histoire, malgré une certaine complexité, donne lieu à plusieurs rebondissements. Kingdom Hearts III n’est pas le jeu parfait, mais c’est assurément l’un des meilleurs de l’année 2019, et je ne peux que vous le conseiller.

 

signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *