L’avis de Noopinho : Doom

avis noopinho Doom

Hello les amis !

 

Aujourd’hui on se retrouve pour un test qui n’était pas du tout prévu dans mon programme, mais j’ai eu un coup de cœur pour le titre et je n’ai pas pu m’empêcher de le partager avec vous.
 
Il s’agit d’un titre bien connu de tous : Doom. Je parle de celui sorti en 2016 et développé par id Software.
 
Ce reboot de la série est-il à la hauteur de son prestige ? C’est ce qu’on va découvrir.

 

 

Bienvenue en enfer

 

Il y a plusieurs sagas vidéoludiques assez marquantes que je n’ai fait que survoler dans ma jeunesse, et Doom fait partie de celles-ci. Je me souviens, quand j’étais gamin, avoir mis les mains sur le premier épisode de la saga sur Super Nintendo, mais le jeu ne m’avait marqué que par une seule chose : sa violence.
 
J’étais trop petit quand je l’ai essayé, et il ne m’a pas laissé un grand souvenir, tout l’inverse de ce reboot.
 
L’aventure commence avec le réveil de notre protagoniste principal (qui est un Marine spatial) au milieu d’un désastre pas possible. L’histoire se déroule sur une base de l’UAC, une organisation essayant d’exploiter les ressources de la planète.
 
Mais un incident va venir gâcher l’apparente tranquillité de l’endroit car, Olivia Pearce, une employée, va ouvrir un portail dimensionnel directement relié à l’enfer. Il faudra à notre Doomguy (nom donné au héros) trouver un moyen de refermer ce portail afin de contrer cette invasion de démons, et de toutes sortes de créatures.
 
Le scénario de Doom n’est pas vraiment sa qualité première, il sert plutôt de prétexte au gameplay que l’inverse. Mais les développeurs ont tout de même essayé d’étoffer un peu le background de l’univers, avec des fichiers audio à récupérer pour découvrir l’intégralité des évènements, mais également un codex nous donnant plus d’informations sur l’univers qui nous entoure.

 
avis noopinho Doom
 

 

Glory Kill dans ta face

 

Si l’histoire de Doom est au final un peu bancale, par quoi peut-il se démarquer alors ? Par son gameplay, évidemment.
 
Doom est un jeu de tir à la première personne, jusqu’ici c’est assez classique, mais son atout principal est sa nervosité. Le titre se veut ultra rapide et les affrontements sont très agressifs à chaque fois. Dans Doom, vous ne jouez pas de la couverture mais vous essayez d’effectuer des enchaînements dévastateurs grâce à un arsenal d’armes toujours plus puissant.
 
Votre Doomguy est une brute épaisse et vous passerez votre temps à jouer du Glory Kill. Pour simplifier, il s’agit d’un finish move ultra sanglant que vous pouvez infliger à vos ennemis une fois affaiblis. Celui-ci vous procurera de la santé et des munitions.
 
Une des sensations qui m’a le plus plu dans Doom, c’est bien la montée en puissance de notre héros. Vous trouverez au fur et à mesure de votre aventure de nouvelles armes, de nouveaux modules d’armes, mais vous pourrez également améliorer l’armure ou la vie de votre personnage. Cette courbe de progression est assez proportionnelle avec la courbe de difficulté (en mode normal du moins), et le challenge sera toujours là lors de vos affrontements. Et comme je le disais plus haut, votre plus grand allié sera la mobilité.
 
Le level design des niveaux est d’ailleurs conçu pour favoriser le déplacement rapide avec des objets servant à se propulser en l’air, ou encore des portails dimensionnels permettant d’aller à l’autre bout de l’arène.
 
Je regrette par contre une construction au final assez classique, avec des affrontements ouverts au départ puis des espèces d’arènes où il faut repousser des vagues d’ennemis. Et je ne parle pas du système de porte bleue à ouvrir avec la carte bleue, etc. Ca fonctionne bien et rend un hommage à la série, mais c’est un poil répétitif dans la construction des niveaux.

 
avis noopinho Doom
 

 

Beau, fluide, gore

 

La campagne de Doom vous tiendra en haleine une dizaine d’heures approximativement en fonction de votre façon de jouer. Ici, pas de quêtes annexes ou autres, mais un enchaînement de niveaux assez linéaire.
 
Concernant la partie technique, le jeu est tout bonnement magnifique. Il bénéficie d’un patch 4K pour la Xbox One X sur laquelle j’ai testé le titre, et les textures sont extrêmement bien détaillées.
 
Doom fait également preuve d’une fluidité parfaite, je n’ai noté aucune chute de frame rate. Dans un titre basant son gameplay sur des affrontements ultra nerveux, c’est un régal !
 
Pour finir, parlons un peu de la direction artistique. Tout est fait dans le bébé d’id Software pour nous rappeler que nous sommes entourés de démons et autres créatures venues de l’enfer. Les décors sont poisseux, et on trouve très souvent des cadavres en piteux états. De plus, chaque glory kill est animé de bien belle manière, un peu à l’image des fatalities de Mortal Kombat.

 
avis Noopinho Doom
 

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Bethesda   Public +18
  Développé par id Software   Fourni par l’éditeur Non
  Date de sortie 13 mai 2016   Testé sur Xbox One X
  Plateformes PC, PS4, Switch, Xbox One   Temps de jeu 10h
Les points positifs Les points négatifs
• Gameplay ultra nerveux et totalement jouissif • Déroulement de l’aventure un peu trop linéaire
• Splendide • Scénario assez bancal
• Bestiaire de folie
• Atmosphère globale du titre gore à souhait
• Montée en puissance de notre personnage bien exploitée
Note finale : 17/20
Durée de vie : 4,5/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 4,5/5 – Gameplay : 5/5 – Scénario : 3/5

 

Ce reboot de Doom est clairement un de mes coups de cœur de cette année, même si je le découvre 3 ans après sa sortie. Le gameplay ultra nerveux est tout simplement jouissif, et j’ai rarement pris autant de plaisir à parcourir un jeu de tir à la première personne. Le sentiment de puissance et les glory kills, tous plus gores les uns que les autres, qui s’enchaînent m’ont fait oublier son scénario au final assez banal. Le jeu n’a pas non plus à rougir techniquement avec des textures splendides et une fluidité à toute épreuve. Doom est une grande claque, même 3 ans après, et c’est là la marque des grands titres. Je ne peux que vous le conseiller, et en plus vous devriez pouvoir le trouver maintenant pour une somme dérisoire.

 

 
signature noopinho

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *