L’avis de Cathie : Astérix et Obélix XXL 2 : Mission Las Vegum

Astérix et Obélix XXL2
Hello tout le monde !

 

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau test. La dernière fois je vous parlais de Luigi’s Mansion, et cette fois encore il s’agit d’un remake dont on va parler.

 

 

Il n’y a pas de suspense, il s’agit bien sûr du titre Astérix et Obélix XXL 2 : Mission Las Vegum, sorti le 29 novembre 2018 sur PS4, Xbox One, Nintendo Switch, PC et Mac, et développé par le studio OSome. Le titre était sorti en 2005 sur PS2 et PC, et était développé à l’époque par Étranges Libellules et édité par Atari.
 
Mais que vaut vraiment ce remake ?

 

 

Par Toutatis !

 

Qui ne connaît pas Astérix et Obélix ? On ne présente plus ce célèbre duo, connu notamment grâce aux nombreuses BDs, dessins animés et autres films retraçant leurs aventures.
Il faut savoir que j’étais vraiment très enthousiaste à l’idée de pouvoir remettre les mains sur ce jeu qui m’avait tant plu. J’ai toujours adoré cet univers, et notamment ce titre que j’avais dévoré sur PC à l’époque. J’en ai gardé un vrai bon souvenir.
 
Pour vous placer le décor, le druide Panoramix a trahi son village gaulois en concluant un marché avec l’ennemi romain afin de lui partager le secret de sa potion magique. Mais Astérix, persuadé que c’est un coup monté, va tout faire pour le retrouver et tirer cette affaire au clair. Accompagné de son acolyte Obélix et de son fidèle chien Idéfix, les voilà donc partis pour retrouver leur druide à travers les terres ennemies, gardées par les romains.

 
Astérix et Obélix XXL 2
 

 

L’art de cogner du romain

 

Abordons maintenant le gameplay du jeu. La prise en main du titre se veut assez simple et vous arriverez assez rapidement à enchaîner des combos sur le nez de vos ennemis. Nous pouvons incarner Astérix ou Obélix, au choix, durant notre aventure, les deux personnages proposant quelques variations de gameplay. Astérix est un peu plus agile et rapide, contrairement à Obélix qui, lui, est une vraie brute épaisse. Alterner entre ses deux gameplays différents est vraiment une bonne idée de la part des développeurs, et rend parfaitement hommage aux caractéristiques très différentes de nos deux héros.
 
Le jeu essaye d’apporter un peu de renouvellement tout au long de son déroulement, que ce soit par des niveaux à l’esthétique assez différente, ou encore un nombre assez important de types d’ennemis. Malheureusement cela ne suffit pas, et un sentiment de lassitude finit par se faire sentir dans les affrontements qui sont tous très identiques et au final assez répétitifs. Des défis sont mis à notre disposition afin de tester notre force et notre endurance face à une vague d’ennemis, mais une fois encore il s’agit toujours du même principe qui ne se renouvelle que très peu au cours de l’aventure.
 
Autre petit détail qui peut être pénible : une zone n’est jamais vraiment nettoyée, et si vous revenez sur vos pas, il faudra une fois de plus affronter la plupart des ennemis présents.
 
Attention, tout n’est pas à jeter en terme de gameplay. Il y a de bonnes idées tout de même, comme la possibilité d’améliorer ses compétences en échange de casques romains, ainsi que la différence entre les ennemis qui nous oblige à adopter une stratégie différente en fonction de l’adversaire.
 
Concernant les combats de boss, ils sont assez plaisants, mais la courbe de difficulté est plutôt mal dosée. Nous n’avons pas l’impression d’être mis au défi progressivement puisqu’ils ont tous à peu près le même niveau finalement.
 
Question durée de vie, le titre est relativement court pour un jeu du genre. J’ai mis environ 10h pour le parcourir en prenant mon temps.

 
Astérix et Obélix XXL 2
 

 

Une refonte légère mais agréable

 

D’un point de vue graphique, le remaster de ce jeu sorti en 2005 fait son petit effet, avec des textures bien plus fines qu’à l’époque et des décors très agréables à parcourir. De plus, le jeu est bourré de références à l’univers du jeu vidéo, que ce soit avec des affiches parodiant des jaquettes de jeux célèbres, ou encore les tenues de nos ennemis qui reprennent carrément des éléments de personnages célèbres comme Mario, Sonic ou encore Pac-Man. Un bien joli clin d’oeil pour les gamers, et une vraie bonne idée des développeurs.
 
Côté technique, il y a tout de même quelques petits défauts, avec par exemple la présence des cinématiques d’origine du titre qui font pâle figure à côté des phases de gameplay. Le jeu rencontre également quelques problèmes de stabilité avec des chutes de framerates, ce qui est assez étonnant car je l’ai testé sur Xbox One X. Autre petit défaut, mais qui est presque une habitude pour un jeu de l’époque Playstation 2, la caméra est parfois assez mal optimisée.
 
Pour finir, passons à la partie sonore du titre. Un grand coup de chapeau aux doublages qui sont les voix françaises originales des personnages, et pour une fan de l’univers comme moi, c’est un réel plus. L’immersion dans le jeu est totale. Nous regretterons toutefois les musiques qui, bien que pas mauvaises, sont plutôt répétitives.

 
Astérix et Obélix XXL 2
 

 

Fiche d’identité du jeu
  Edité par Microids   Public +7
  Développé par Osome   Fourni par l’éditeur Non
  Date de sortie 29 novembre 2018   Testé sur Xbox One X
  Plateformes PS4, Nintendo Switch, Xbox One   Temps de jeu 10h
Les points positifs Les points négatifs
• Une refonte graphique qui fait du bien • Cinématiques d’origine
• Voix françaises originales, un vrai plus ! • Musiques vite répétitives
• Prise en main simple et agréable • Mécaniques de jeu qui ne se renouvellent pas
• Gameplay différent entre les deux personnages • Peu de nouveautés au final
• Univers très agréable avec de multiples références au monde du jeu vidéo
Note finale : 14/20
Durée de vie : 3/5 – Dir Artistique+graphisme+ambiance sonore : 3,5/5 – Gameplay : 3,5/5 – Histoire/Univers : 4/5

 

Même si Astérix & Obélix XXL 2 ne brille pas forcément par son gameplay au final assez répétitif, il ne faut pas oublier que la cible principale à l’époque de la sortie du jeu était un public assez jeune. Il est logique de retrouver des mécaniques assez simples, et ce n’est pas pour cela que le jeu est un mauvais titre. On prend tout de même beaucoup de plaisir à parcourir cet univers riche en références vidéoludiques, en compagnie de deux des personnages les plus mythiques que sont Astérix & Obélix. Je recommande vivement le titre aux amoureux de jeux de plates-formes à l’ancienne, mais aussi à tous les fans de la bande dessinée de Goscinny et Uderzo.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *