Google Stadia : les infos essentielles pour la sortie

Google Stadia, le projet de Cloud Gaming du géant Google, débarque officiellement aujourd’hui. L’occasion de vous faire un petit rappel sur les informations essentielles d’un service qui fait déjà débat…

lancement Google Stadia

Le contenu

 

Premier constat concernant Stadia : toutes les fonctionnalités promises au lancement ne sont pas présentes. En effet, il faut avoir pris la Founder’s Edition, soit le Chromecast et la manette pour la modique somme de 129,99€, pour pouvoir commencer à utiliser le service.

Dans ce prix est compris un abonnement de 3 mois au service, et il faudra ensuite débourser 9,99€ par mois pour continuer à en profiter. À savoir que les titres ne sont pas inclus dans l’abonnement, il faut payer en plus pour pouvoir y jouer (mis à part Destiny 2 qui est offert avec cette édition).

Titres disponibles au lancement

 

Voici d’ailleurs la liste des 22 titres disponibles au lancement :

  • Assassin’s Creed Odyssey
  • Attack on Titan 2 : Final Battle
  • Destiny 2 The Collection
  • Farming Simulator 19
  • Final Fantasy XV
  • Football Manager 2020
  • Grid
  • Gylt (exclusivité)
  • Just Dance 2020
  • Kine
  • Metro Exodus
  • Mortal Kombat XI
  • Nba 2K20
  • Rage 2
  • Red Dead Redemption II
  • Rise Of The Tomb Raider
  • Samurai Showdown
  • Shadow Of The Tomb Raider
  • Thumper
  • Tomb Raider : Definitive Edition
  • Trials Rising
  • Wolfenstein Youngblood
stadia lineup

On constate rapidement que, même si les titres sont de qualité, il y a une seule exclusivité, et ce point-là sera forcément un frein pour attirer des utilisateurs.

Technique

 

Concernant la promesse du multi écran, vous pourrez utiliser le service via navigateur web et smartphone Google Pixels uniquement pour le moment.

D’un point de vue technique Stadia ne fait pas de miracle non plus, et il faudra évidemment une connexion très solide pour profiter d’une résolution 4K (disponible uniquement sur le Chromecast d’ailleurs). De plus, il faut savoir que la qualité est bridée à du 1080p sur smartphone et navigateur, et que les premiers retours montrent des latences assez importantes et désagréables en jeu.

À peine sorti et déjà dépassé ?

 

Si l’on doit tirer un premier bilan de ce Google Stadia, c’est que l’on se demande bien comment Google va réussir à faire prospérer son service. Sa sortie paraît un peu prématurée et on a l’impression de faire face à une bêta plutôt qu’à un vrai service. De plus, quand on voit que Xbox va proposer son service Xcloud directement dans son Xbox Game Pass, soit avec un catalogue de jeux de plus de 200 titres, et ce sans un euro supplémentaire, l’avenir de Google Stadia ne paraît pas très radieux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *